Intrigue #2

Titre de l'intrigue

Proin rutrum ipsum sit amet rutrum ullamcorper. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus lorem. Proin rutrum ipsum sit amet rutrum ullamcorper. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus lorem. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus loremi...
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Coups de ❤

Rumeurs

Allen, ce cher Allen... Il aurait semblerait-il avoué... En public ! Être masochiste... Vérité ou mensonge à vous d'en juger.
Camille et ses contactes physiques incessants, envers une exorciste qui plus est ! Harcèlement sexuel ? Amour interdit ?
Serenity, nouvelle infirmière très populaire auprès des exorcistes... Offrirait-elle quelques services spéciaux ?
Wisely ne se balade jamais sans Gamako et fait profiter des propriétés visqueuses de son ami à tout le monde, serait-il amoureux de sa grenouille ?
Shiro, un maréchal, prendrait exemple sur un certain disparu roux et se lancerait dans le détournement de mineur....
Komui, notre Grand Intendant préféré, parle presque en permanence de sa sœur, mais il semble très proche de Timothy... Inceste ou pédophile ?

Besoin d'aide?

D Gray Man Hallow

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: Le monde est tellement grand qu'il garde des secrets inavouables.. :: Asie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La rencontre qui change une vie [ PV Shiro ]

avatar

Avatar : Allen Walker
DC : Komui Lee - James Nightray - William Blake
Innocence : Crown Clown

Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : En cavale
Emploi/loisirs : Ancien exorciste
Humeur : Motivé
Voir le profil de l'utilisateur




Allen Walker
Compatible
Mer 1 Fév - 13:05

PV. Shiro Takuya

La rencontre qui change une vie

Un jour, je trouverais ma place..


Je ne me souvenais plus depuis combien de temps je courais, je sentais mon corps lâcher de plus en plus. Seulement, je devais continuer pour essayer d'échapper à mes poursuivants. J'étais une cible depuis mon départ de la congrégation, je n'avais pas le choix de m'enfuir. Même si cela était dangereux, je me devais de trouver les réponses, je ne comptais pas me laisser disparaître. Les conséquences de mon départ avaient été immédiates, j'étais devenu l'ennemi du comte, mais également celui de ma maison, la congrégation. Tous les exorcistes avaient l'ordre de me capturer, les akumas et Aprocryphos à ma poursuite ne m'aidais pas non plus. Je n'avais pas d'endroit où rentrer, j'étais seul, mais je n'avais pas le droit d'être triste. Il est vrai, que mes amis étaient devenu mes ennemis, mais j'allais me battre pour gagner contre le 14e. J'avais connu l'abandon tellement de fois, mais pendant mon passage à la congrégation, je l'avais oublié pendant quelque temps. Pathétique, n'est-ce pas? Je tiendrais la promesse que j'avais faite à Mana, je continuerais d'avancer quoi qu'il arrive. Je ne pouvais pas m'arrête, il était hors de question que je disparaisse, il fallait que je trouve les réponses à mes questions. Cependant, au fond de moi, j'avais quand même peur. Celle-ci me glaçait le sang, me paralysait, me hantait. Elle était présente sans arrêt, j'avais peur de savoir, j'avais peur de ne pas pouvoir gagner. Que faire si je n'avais pas le choix de disparaître? Mon maître m'avait annoncé que je tuerais des personnes importantes pour moi lorsque je deviendrais le 14e. Seulement, comment faire si ceci était inévitable? Même si je restais positif, je ne pouvais pas m'empêcher de penser à ses autres possibilités. Même si je ne les souhaitais pas, elles restaient des vérités possibles. Je ne voulais pas abandonner, j'irais jusqu'au bout de cette histoire.

Je continuais de courir, je n'avais pas le choix de m'enfuir puisque mon innocence était inutilisable à ce moment précis. Elle réagissait au noah au fond de moi, habituellement, je pouvais l'utiliser, mais certaines fois, elle était tellement douloureuse que cela était impossible. Je m'enfuyais à travers cette vaste forêt sans savoir où je me trouvais, ni où je n'allais arriver. Cette fois-ci, ce n'étaient pas des exorcistes ou Aprocryphos, mais bel et biens deux Akuma de niveau 3. Ils étaient apparu dans le petit village où j'avais trouvé refuge pour cette nuit, heureusement, j'avais senti leur présence et je m'étais échappé avant qu'il ne cause de trop grandes destructions. Je ne voulais pas mettre en danger ses gens adorables qui m'avaient accueilli chez eux et nourrit. Je m'étais donc échappé par la fenêtre en me faisant remarquer par mes ennemis, je savais que les Akuma me suivraient puisqu'ils en avaient après moi. Le comte était le faiseur d'Akuma, il était leurs yeux, était-il content de retrouver son frère? Je ne comprendrais jamais, je l'avais plusieurs fois vu montrer de la joie pour un frère qui souhaitait le tuer. Pouvons-nous nous réjouir de telles choses? De toute manière, ses choses-là ne me concernaient pas, j'étais Allen Walker et je ne comptais pas me laisser supprimer sans rien faire. Il fallait qu'il attende pour voir que je serais le survivant et non son frère. Je continuais ma course, avant de finalement m'arrêter derrière un arbre complètement essoufflé. Il fallait que je reprenne mon souffle, seulement, avant que je puisse recommencer ma course, j'entendais un bruit venant d'au-dessus de moi. Je restais fixé surpris, avant de lever la tête. La moitié de l'arbre avait disparu, il ne restait que le tronc où je m'étais accroupi pour souffler. Avant que je réalise tout à fait la situation, j'entendais une voix derrière le reste d'arbre présent.

- Je t'ai trouvé exorciste ! Je vais te manger avant que le gêneur n'arrive, je n'ai pas envie de partager ce soir. Qu'il est pathétique, un exorciste qui fuit, c'est drôle.

Je réalisais que je m'étais fait repérer par l'un des Akuma, comme je venais de le comprendre, il ne voulait pas prévenir le second. Je reprenais rapidement mes esprits, il ne fallait pas se déconcentrer, j'avais été surpris, mais je devais rester vigilant. Je restais accroupi, en me disant que j'avais peut-être une chance s'il était seul. Je baissais mon regard vers mon bras, malgré, plusieurs tentatives mon innocence ne voulait pas s'activer, elle essayait de combattre le noah. Je serrais les dents en voyant mon innocence qui s'était transformé pour recouvrir mon bras d'une masse blanche. Je la voyais se battre contre moi-même, alors qu'elle m'avait accompagné tellement de fois. Je ne savais plus quoi faire, je ne pouvais pas mourir maintenant. Non, je ne le pouvais pas, pas après tout cela.

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Uta de Tokyo Ghoul
DC : de Tyki Mikk / Tokusa
Innocence : Kindness/Yeux Divins

Messages : 79
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : Pas vos affaires
Emploi/loisirs : M'amuser ! Et... tuer quelques monstres, aussi...
Voir le profil de l'utilisateur




Shiro Takuya
Maîtres
Jeu 2 Fév - 22:19
... mots
dialogue en gras
pensées en italique
La rencontre qui change une vie

Vagabonder, s'amuser, disparaître, voilà quel était le quotidien du maréchal lorsqu'il était loin du quartier général de la Congrégation de l'Ombre. Il n'aimait pas rester au même endroit trop longtemps, lui qui avait toujours voulu découvrir le monde et ce depuis son plus jeune âge, l'occasion lui avait été donnée six années auparavant avec sa montée au grade de maréchal. Il avait eu l'occasion de visiter chaque recoin de cette planète, chaque continent, chaque ville qui lui paraissait un minimum attractive ou à l'inverse complètement différente des autres. Il avait pu rencontrer des personnes de toutes religions et de toutes cultures, en passant par les membres de la haute société ainsi que ceux de quelques tribus vivant au cœur de la jungle. Il avait vu l'être humain dans toutes les situations possible et arrivait toujours à la même conclusion ; il ne l'appréciait pas. Détester à peu près 7 milliards de personnes sur terre ne semblait pas le déranger. Il avait fait tout ceci sans véritable effort puisqu'il recevait régulièrement un salaire de la part de la Congrégation.

De retour "au pays", il passait la plupart de son temps à traîner dans les bars, faire quelques rencontres dont il se séparait peu de temps après et arpenter les chemins environnants. Shiro ne voyait rien de bien passionnant dans ce médiocre quotidien, il s'en était rapidement lassé et préférait de loin les situations stressantes et inattendues, bien qu'il ne soit pas facile d'effrayer le brun. Son travail d'exorciste ? Il ne l'oubliait évidemment pas, il détruisait chaque akuma se mettant sur sa route et ouvrait l’œil lorsqu'un endroit semblait perturbé par une innocence. Il n'était cependant pas à leur recherche, chose qu'il jugeait bien trop ennuyeuse pour quelqu'un comme lui. Il n'avait pas été convoqué par la Congrégation depuis une très longue période, peut être des années, il n'en savait rien. Le maréchal recevait régulièrement des nouvelles du QG, le nombre d'Apôtres diminuait de plus en plus et de nombreuses innocences avaient été détruites par les Noés. Selon Shiro, les nouvelles recrues ne devaient décidément pas être malines pour perdre autant de points dans cette guerre. Il avait également été informé des attaques survenues au premier puis au second quartier général, l'idée de voir la forteresse prise par l'ennemi ne l'attristait pas vraiment mais il en était tout de même étonné car la protection ne lui avait pas semblé faible.
La dernière nouvelle concernait un exorciste soi-disant hôte d'un Noé revenant d'entre les morts. Il n'avait jamais cru cela possible, l'innocence devrait sans aucun doute rejeter la présence du nuisible. Bien que non compatissant pour le jeune homme concerné, il aurait bien voulu voir de quoi cela avait l'air, par simple curiosité. L'hôte était à présent recherché, ce qui  n'allait pas faciliter les choses à Shiro s'il voulait engager une conversation avec lui. Il pouffa, qu'est-ce qu'il en avait à faire, après tout ? Ça ne le concernait pas. Un exorciste mort de plus ou de moins, ça n'allait pas changer cette guerre.

Après avoir visité un bar, Shiro reprit la route, traversa un petit village qui lui semblait bien trop calme pour qu'il aie envie d'y faire halte. Une vaste forêt s'entendait sur des kilomètres non loin de là. Il décida d'y pénétrer, ne s'attendant pas à rencontrer quoi que ce soit de bien divertissant. Il marcha longuement et entendit finalement un bruit dans son dos, il se retourna et vit un akuma de niveau 3, il semblait être à la recherche de quelque chose mais lorsqu'il aperçu l'exorciste, il se prépara à l'attaquer et se détourna de son objectif initial. En un éclair, Shiro activa l'innocence à son poignet qui prit sa forme complète en quelques secondes. Il n'eut aucun mal à détruire l'attaquant, ne cachant pas un sourire satisfait de son coup. A ses yeux, les akumas n'étaient que de cruels nuisibles sans importance, simplement des gêneurs. Il s’enfonça un peu plus dans la forêt et ne tarda pas à entendre la voix d'un akuma qui lui semblait aussi être au troisième niveau. Un exorciste était-il en difficulté ? Dans un endroit aussi paumé ? Que pourrait-il bien venir faire ici ? Il couru dans la direction de la voix et vit le monstre en question qui semblait menacer une personne acculée contre un arbre décapité. Alors que l'akuma allait lui asséner un coup, Shiro activa ses Yeux Divins et le monstre se figea à quelques centimètres de ce qui aurait pu être sa victime. Shiro s'approcha alors du jeune homme et se pencha vers lui. Il lui adressa la parole d'une voix à la fois froide et moqueuse.

- Cette misérable chose t'a mis en difficulté ?  


Il projeta ensuite un regard plein de mépris à l'akuma derrière lui. D'un calme presque effrayant, il activa son autre innocence et enfonça lentement l'une des griffes dans la tête de l'akuma qui ne put se défendre à cause de l'influence de ses yeux. Il lança alors la machine d'un mouvement de bras à une dizaine de mètres d'eux où elle explosa. Il porta à nouveau son regard sur le jeune homme après avoir désactivé ses innocences. Il semblait vraiment épuisé, peut-être était-il un exorciste inexpérimenté ? Il ne pouvait le dire, mais il lui faisait vraiment pitié.

- Alors... gamin, comment t'as fait pour en arriver là avec ce monstre ?

To my dear beansprout ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Allen Walker
DC : Komui Lee - James Nightray - William Blake
Innocence : Crown Clown

Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : En cavale
Emploi/loisirs : Ancien exorciste
Humeur : Motivé
Voir le profil de l'utilisateur




Allen Walker
Compatible
Jeu 9 Fév - 0:01

PV. Shiro Takuya

La rencontre qui change une vie

Un jour, je trouverais ma place..


Je ne savais pas quoi faire, j'étais totalement bloqué. Devrais-je utiliser le pouvoir du noah? Non, je ne voulais pas compter sur lui, je voulais gagner. Seulement, cela était vraiment important si je mourais ici? En vérité, j'avais peur, mon corps tremblait à l'idée de sentir la puissance malfaisante de cette personne. J'étais terrifié à l'idée de disparaître, je ne voulais pas blesser mes amis et utiliser son pouvoir l'aiderait à prendre des forces. Je regardais mon innocence, en mordant légèrement ma lèvre inférieure. " Bouge ! Bouge ! ", je me répétais dans ma tête, sans une réaction de ma complice à part la douleur de son combat contre moi. Je ne pouvais pas mourir ici, pas après tout cela. J'avais blessé tellement de gens pour trouver les réponses à ses questions, aujourd'hui, j'allais simplement mourir sans pouvoir voir leur sourire à nouveau. Alors que je croyais ma fin arriver, j'entendais un bruit d'explosion derrière moi. Je levais mes yeux, pour voir un jeune homme avec une allure atypique. Il me regardait d'un air moqueur en me lançant.

- Cette misérable chose t'a mis en difficulté ?  

C'était un exorciste, mais pas n'importe lequel, il avait tué l'Akuma avec tellement de facilité. Avant que je puisse répliquer, il s'était tourné vers le dernier restant. Je ne bougeais pas, je voulais me lever, mais mon innocence combattait si ardemment Néah, que je ne pouvais pas me déplacer. Le jeune homme tuait la seconde machine avec une facilité extrême, je pouvais directement remarquer un maréchal. Une fois ce rapide combat terminé, il se tournait vers moi à nouveau, le même ton froid sortant de sa bouche.

- Alors... gamin, comment t'as fait pour en arriver là avec ce monstre ?

Son mépris me faisait penser à Kanda, il lui ressemblait beaucoup, même si physiquement, ils étaient un opposé parfait. Je le scrutais plus en détail pour remarquer plusieurs tatouages et piercings. Je ne l'avais pas rencontré avant aujourd'hui, cela était vraiment bizarre. Était-il comme mon maître et il ne se rendait pas énormément au quartier général ? Je ne savais pas, mais je ne pouvais pas me permettre de baisser ma garde. Le beau brun n'avait pas l'air de m'avoir reconnu, pourtant, il avait surement entendu l'ordre de me capturer. Notre première rencontre était ma chance, je pouvais me faire passer pour un nouvel exorciste. Seulement, malgré mon état qui pourrait le prouver, me croirait-il en voyant mon innocence? Je soupirais légèrement, ma vie était devenue bien compliquée. Seulement, la chose qui était certaine, il me tapait les nerfs autant que Yu. Je changeais d'expression pour laisser place à mon célèbre visage neutre, mon côté diabolique prenant un peu la place de mon sourire habituel. Je levais mon visage vers le jeune homme, je le regardais un moment avant de reprendre.

- Je n'ai pas besoin de ta pitié, je m'en sortais très bien avant ton arrivée.

Je détournais le regard, avant de finalement me lever avec difficulté. J'avais dû courir très longtemps, mon état était lamentable. Finalement, il avait sûrement raison de se moquer de moi. J'avais quitté la congrégation pour trouver des réponses, pour protéger mes amis du monstre qui se trouvait en moi, mais aujourd'hui, je ne voudrais pas qu'ils me voient. Je ne pouvais, cependant, pas abandonner, je me devais de gagner contre lui. Si les paroles de mon maître étaient réelles, j'étais destiné à disparaître, mais j'allais également blesser des gens que j'aime. Je ne voulais pas de cela, il fallait que je trouve les réponses pour changer ce destin tellement funeste. Quelle idée de me mêler à leur histoire de frère hein?! Ils me tapent sur le système ! Je soupirais légèrement, avant de taper un peu mes vêtements. Je reposais ensuite mon regard sur le jeune homme, il m'avait quand même sauvé et je ne l'avais pas remercié. Même s'il ressemblait à l'homme à queue-de-cheval, je ne pouvais pas être méchant comme cela. J'hésitais un moment, avant de finalement dire d'une voix faible.

- Je vous remercie de m'avoir sauvé, j'étais vraiment dans une mauvaise position.

J'étais un peu gêné, mais mon sourire habituel finissait par réapparaître. Je grattais l'arrière de ma tête avec ma main valide, en laissant échapper un léger rire. Finalement, j'avais vraiment l'air bête, j'étais perdu et en plus sans endroit où dormir. Je devais à nouveau reprendre la route en pleine nuit, mais mon allure était vraiment mauvaise. Ce garçon avait eu raison de se moquer de moi, je m'approchais ensuite de lui en lui tendant ma main mon sourire toujours présent.

- Merci beaucoup pour votre aide, quel est ton nom?

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Uta de Tokyo Ghoul
DC : de Tyki Mikk / Tokusa
Innocence : Kindness/Yeux Divins

Messages : 79
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : Pas vos affaires
Emploi/loisirs : M'amuser ! Et... tuer quelques monstres, aussi...
Voir le profil de l'utilisateur




Shiro Takuya
Maîtres
Lun 13 Fév - 1:29
... mots
dialogue en gras
pensées en italique
La rencontre qui change une vie

Bien qu’en mauvais état, le faiblard semblait avoir directement remarqué la présence de Shiro. Dans situation semblable à la sienne, n’importe qui aurait été terrifié, probablement au point de s’évanouir, mais il semblait plutôt lucide. Ayant déjà vécu cela, Shiro trouvait malgré lui l’inconnu courageux. Il n’avait vraiment pas une allure commune. Ses cheveux étaient d’un blanc pur -quoiqu’un peu salis par la lutte qu’avait certainement dû mener ce jeune homme- et avait un pentagramme rouge qui allait de son front au milieu de sa joue, ça ne semblait pas être un tatouage. Son bras gauche était couvert d’une matière blanchâtre. Le maréchal se demanda alors s’il s’agissait d’une innocence, si c’était le cas, quelque chose clochait apparemment avec elle… N’étant jamais au QG, il n’avait jamais croisé cet exorciste mais n’en avait pas non plus entendu parler dans les rapports. Du moins, c’est ce qu’il croyait jusqu’ici. Après quelques instants, le jeune homme leva la tête vers Shiro et, souriant étrangement, prit la parole.

« Je n'ai pas besoin de ta pitié, je m'en sortais très bien avant ton arrivée. »

Le maréchal ne put empêcher un sourire moqueur de se dessiner sur ses lèvres. L’exorciste ne semblait pas avoir une définition habituelle de « bien s’en sortir ». Shiro s’était attendu a des remerciements ainsi qu’une présentation et une explication de la situation, le jeune homme ne semblait cependant pas sur le point de faire tout cela. Il n’était même pas en tenue d’exorciste donc sûrement pas en mission. Qui était-il, à la fin ? Malgré cette prise de parole, il ne semblait pas sûr de lui puisqu’il détourna rapidement le regard avant de difficilement se lever. Il était dans un état pitoyable et semblait prêt à s’écrouler à tout moment. Shiro l’observait silencieusement sans bouger pour l’aider un peu, son visage était neutre, ni compatissant ni critique. Le jeune épousseta ses vêtements avant de reprendre d’une voix qui concordait avec son état.

« Je vous remercie de m'avoir sauvé, j'étais vraiment dans une mauvaise position. »

Il le remerciait enfin, c’était déjà ça… mais ça n’expliquait pas ce qu’il faisait là et qui il était. Il semblait être plus détendu, un sourire plus sincère était apparu sur son visage, il laissa même échapper un rire. Peut-être qu’il était gêné, tout compte fait… Il devait se sentir bête, être acculé par un akuma de la sorte… Shiro resta une nouvelle fois neutre, se fichant un peu de cela. Il fronça un peu les sourcils en le voyant s’approcher de lui en tendant la main, affichant encore ce même sourire.

« Merci beaucoup pour votre aide, quel est ton nom ? »

Encore merci ? Décidemment, il se montrait bien reconnaissant d’un coup. Le maréchal trouvait cela un peu louche, il ne savait pas à qui il avait affaire et devait rester prudent. Sans lui rendre son sourire, il lui serra la main, la retirant quelques instants plus tard pour l’essuyer sur sa cuisse en la trouvant sale.  Il n’avait pas l’intention de lui donner des informations sur lui avant de l’avoir lui-même interrogé. Avant cela, peut-être devrait-il l’emmener dans un endroit plus reposant, il serait dérangeant d’avoir à le porter pour le ramener en ville. Ils pourraient déjà discuter en chemin. Le brun lui répondit alors d’une voix ennuyée.

- Je te retourne la question. Ce bras... tu es un exorciste, n’est-ce pas ? Je me pose plusieurs questions à ton sujet, nous ferions mieux de retourner dans le village le plus proche pour te remettre sur pied avant quoi que ce soit.

Le village n’était pas si loin d’eux, ils n’en auraient que pour une vingtaine de minutes à marcher. Il espérait que le jeune homme tiendrait le coup car il lui semblait vraiment faible. Shiro remit ses mains dans ses poches et porta son regard sur le chemin qui menait au village. Ils allaient devoir marcher doucement, encore une perte de temps… Il rajouta, essayant de monter une once d’intérêt pour la santé de ce jeune homme.

- Tu arriveras à marcher jusqu’à là-bas?

Il se demandait si l’autre accepterait de le suivre, après tout, Shiro ne s’était pas présenté et n’avait encore moins mentionné son appartenance à la Congrégation autrement que par la destruction des akumas. Rien ne le pousserait à lui faire confiance. Il pourrait également essayer de fuir, s’il était vraiment idiot. Dans son état il n’irait pas bien loin de toute manière, et dans ce cas-là le maréchal n’hésiterait pas à l’éliminer. Une nouvelle interrogation lui vint à l'esprit, et s'il était l'exorciste-Noé tant recherché par la Congrégation ? Cela expliquerait bien des choses mais Shiro préférait ne pas tirer de conclusion trop vite, dans cette situation c'était plutôt inutile et l'empêcherait de soutirer les informations voulues à cet homme. Il l'invita d'un signe de la main à le suivre, rejoignant d'un pas las la petite route de terre, vérifiant en tournant la tête s'il le suivait bien.

-  Au fait, tu ne m'as pas répondu... comment t'en es arrivé là avec cet akuma ? Il n'était pourtant pas très puissant....



To my dear beansprout ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Allen Walker
DC : Komui Lee - James Nightray - William Blake
Innocence : Crown Clown

Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : En cavale
Emploi/loisirs : Ancien exorciste
Humeur : Motivé
Voir le profil de l'utilisateur




Allen Walker
Compatible
Mer 22 Fév - 17:11

PV. Shiro Takuya

La rencontre qui change une vie

Un jour, je trouverais ma place..


- Je te retourne la question. Ce bras... tu es un exorciste, n’est-ce pas ? Je me pose plusieurs questions à ton sujet, nous ferions mieux de retourner dans le village le plus proche pour te remettre sur pied avant quoi que ce soit.

Finalement, il m'avait serré la main pour ensuite l'essuyer, chose que je comprenais vu mon état. Je montrais mon sourire habituel devant la méfiance de l'homme, il devait se douter de mon identité mais voulait sûrement s'en assurer. Je ne savais pas quoi faire, m'échapper serait compliqué et je ne pense pas qu'il me laisserait partir comme cela. Les seules choses à faire seraient de le suivre ou de révéler ma véritable identité. Il n'avait pas l'air de s'être rendu souvent au quartier général, peut-être qu'il n'avait pas entendu mon statut d'ennemi. Je ne savais pas quoi faire, j'étais coincé avec un exorciste de niveau maréchal. J'étais affaibli, je pourrais activer mon innocence mais seulement avec beaucoup de mal.

- Tu arriveras à marcher jusqu’à là-bas?

Je reposais finalement mon regard sur le jeune homme, il n'avait pas l'air de s'inquiéter de la santé des autres. Je ne pouvais pas refuser de le suivre en évitant un combat, mais un exorciste ne faisait pas de mal à un humain ou un allié donc si je refusais allait-il vraiment me forcer? Enfin, ce garçon n'avait pas l'air de suivre les règles et son physique montrait une personnalité plutôt rebelle. Je laissais échapper un léger soupir, en me disant que les akumas étaient moins problématiques.

-  Au fait, tu ne m'as pas répondu... comment t'en es arrivé là avec cet akuma ? Il n'était pourtant pas très puissant....

Je n'avais toujours pas trouvé de solution à ma situation, s'il décidait à m'arrêter je ne pourrais me défendre comme je le voulais. Seulement, je ne pouvais pas réellement le suivre, j'essayais d'éviter les villes pour ne pas mettre en danger la population. J'étais poursuivis par les exorcistes, mais également apocryphos et les Akumas. La plupart du temps ils ne s'occupaient pas des innocents qu'ils mêlaient au combat, donc il fallait que j'évite le plus possible les endroits remplit de monde. Je m'arrêtais finalement, avant de me tourner vers le jeune homme.

- Allen Walker, tu as sûrement entendu les ordres de la congrégation. Je ne peux pas te suivre jusqu'au village, je ne souhaite pas mettre en danger la population avec le monstre et les Akumas qui me suivent. Il y a beaucoup de choses que vous ne savez pas, un nouvel ennemi est apparu aussi puissant que les noés.

Je baissais la tête, avant de finalement m'éloigner de l'homme. Je m'attendais à une réaction assez violente ou une attaque, donc je restais sur mes gardes. Malgré ma santé et mon pouvoir affaiblis, il me restait ma détermination. Je comptais me battre corps et âme pour trouver les réponses à toute cette histoire et retourner auprès de mes amis. Je suis et je resterais un exorciste, je ne deviendrais jamais un noah et je ferais disparaître le 14e. Cette histoire entre frères, j'allais la finir en gagnant contre eux, le comte ne reverrait jamais Néah. Même si je le disais, la congrégation ne me croirait pas, vu que normalement c'est la mémoire de Noah qui engloutit l'humain et non l'inverse. Je voulais retourner auprès de ma famille, mais cela serait en tant qu'Allen Walker et non en tant qu'hôte.

- Je ne compte pas laisser le Noah gagner, je suis et je resterais un exorciste quoi qu'il arrive.

Je relevais mon regard vers le garçon, je me devais de régler cette histoire. Il fallait que je trouve la maison que j'avais aperçue dans mes rêves avec mon maître, elle contenait la solution à tout cela. Les exorcistes ne connaissaient pas l'existence d'Apocryphos, c'était une innocence dangereuse qui ne faisait pas attention aux innocents. Même s'il était du côté de la congrégation, je le considérais comme un ennemi. Je ne le considérais jamais comme un allié, pas après avoir su la mort de Link. Il était celui qui me surveillait, mais également celui qui m'avait sauvé cette nuit-là. Tout montrait que j'étais coupable, mais en réalité Link et les noés m'avais sauvé de la fusion avec ce monstre. Ce nouvel ennemi était bien trop puissant, bien entendu, c'était un point fort pour la congrégation de l'avoir dans leur camp. Cependant, pouvons-nous dire que nous nous battons pour la sauvegarde de l'humanité en tuant des humains? Je laissais échapper un soupir, cette histoire devenait compliquée. En réalité, les deux camps portaient leurs actes horribles, personne n'était totalement blanc ou noir. Seulement, pouvons-nous nous déclarer le camp juste quand nous utilisons des actes inhumains afin de gagner une guerre ?

- Même si tout porte à croire que je suis le coupable, c'est lui a tué Howard Link. La congrégation ne vous a surement pas prévenu de son apparition, chose qui vous met encore plus en danger.


© Yamashita sur épicode


_________________
ImageImage
Because I am a small man, my heart is moved by what's in front of my eyes, not by what the world needs. I just can't abandon what's there in front of me. I want to protect everything I can ! @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Uta de Tokyo Ghoul
DC : de Tyki Mikk / Tokusa
Innocence : Kindness/Yeux Divins

Messages : 79
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : Pas vos affaires
Emploi/loisirs : M'amuser ! Et... tuer quelques monstres, aussi...
Voir le profil de l'utilisateur




Shiro Takuya
Maîtres
Sam 25 Fév - 0:31
... mots
dialogue en gras
pensées en italique
La rencontre qui change une vie


Comme il avait pu s’en douter, le faiblard ne le suivit pas et ne répondit pas non plus à ses interrogations. Il était juste là, pensif, comme s’il cherchait une solution pour pouvoir fausser compagnie au général. Shiro se redirigea vers lui, l’air sérieux, il voulait prévenir toute tentative de fuite. Le fait même qu’il ne lui obéisse pas le faisait douter et l’agaçait. Ce comportement lui laissait encore plus l’impression qu’il avait bel et bien affaire au fuyard recherché par la Congrégation. S’il tentait de fuir, était-il bien raisonnable d’utiliser ses innocences sur lui en sachant qu’il a un Noé en lui ? Le maréchal glissa sa main dans la poche de sa veste, vérifiant si son poignard s’y trouvait. De cette façon, il n’y aurait aucun risque. Et de toute manière, il ne le laisserait pas faire un pas de plus, quitte à lui briser les membres. L’exorciste se tourna finalement vers Shiro, prenant enfin la parole.

« Allen Walker, tu as sûrement entendu les ordres de la congrégation. Je ne peux pas te suivre jusqu'au village, je ne souhaite pas mettre en danger la population avec le monstre et les Akumas qui me suivent. Il y a beaucoup de choses que vous ne savez pas, un nouvel ennemi est apparu aussi puissant que les noés. »

Le maréchal ne put que laisser un sourire hébété se dessiner sur ses lèvres après avoir entendu une révélation aussi inattendue. Même s’était bien douté de son identité, qu’il l’avoue comme ça… et juste pour protéger une bande d’inconnus des akumas ? C’était stupide, vraiment stupide. A moins que cela ne soit qu’une excuse pour ne pas retourner au village… Une telle gentillesse dans une situation aussi désespérée que la sienne n’était pas croyable aux yeux du maréchal qui fronça légèrement les sourcils. Un nouvel ennemi, plus puissant que les Noés ? Cela lui était égal, il avait déjà combattu des Noés auparavant, bien qu’ils étaient plus compliqués à abattre que les akumas, ce n’était pas impossible. Vraiment difficile à croire, ce blanc-bec…  Il baissa la tête avant de tenter de s’éloigner. Shiro s’interposa en se mettant devant lui, se mettant dans une posture qui indiquait clairement qu’il ne comptait pas le laisser aller plus loin.

« Je ne compte pas laisser le Noah gagner, je suis et je resterais un exorciste quoi qu'il arrive. »

Même avec de la détermination, cela n’avait jamais été vu à ce jour, un humain gagnant contre la mémoire d’un Noé… Encore une fois, les intentions mentionnées par ce jeune étaient honorables, mais vraiment pas objectives. Etre déterminé ne suffisait pas toujours, le maréchal le savait, il avait vu la guerre et tous les morts qui la suivaient. Ils étaient motivés, eux aussi, mais ça ne changeait pas toujours les choses. Une pointe de pitié naissait en lui pour ce faiblard. Il la chassa rapidement, rien ne disait qu’il pensait tout ce qu’il disait, et puis, c’était presque un Noé, il n’était pas question de s’apitoyer sur son sort. Et puis quand on est Shiro, on ne fait pas ça, voilà. Le blanc releva les yeux vers lui, son regard était déterminé, le maréchal n’y lisait aucune peur, juste une volonté inébranlable d’aller de l’avant.

« Même si tout porte à croire que je suis le coupable, c'est lui a tué Howard Link. La congrégation ne vous a surement pas prévenu de son apparition, chose qui vous met encore plus en danger. »


Shiro haussa les épaules, il n’était pas au courant de la mort d’un Link. Mr Faiblard semblait dire que le meurtrier de ce type était la chose aussi forte que les Noés… et n’avait sûrement aucune preuve de ce fait… Il n’était pas non plus étonné par les cachoteries de la Congrégation à propos d’un nouvel ennemi, c’était bien leur genre… une autre raison pour Shiro de rester aussi loin de cette organisation que possible. Le maréchal passa une main dans ses cheveux, trouvant cette histoire de plus en plus compliquées. Fallait-il réellement ramener le gosse au QG ? Il était persuadé que la Congrégation avait autre chose que « ramener le traître » en tête. Etaient-ils tous dans le même camp dans ce bordel religieux ? Shiro avait un gros doute là-dessus… Il poussa le blanc-bec contre l’arbre derrière en maintenant ses épaules.

- On va reprendre du début. Déjà, quand je t’ai dit de me suivre au village ce n’était pas une suggestion. Si tu tentes quoi que ce soit, tu ne marcheras plus pendant longtemps, tu peux me croire là-dessus. Les akumas ne sont pas un problème en ma présence comme tu auras pu le remarquer, et même si c’était le cas je me contrefiche des vies de ces misérables villageois. Mais pour l’instant, on va rester là.

Comme toujours, ses paroles étaient dures, mais il fallait que le fuyard comprenne que fuir était désormais inutile. Shiro voulait en savoir plus sur quelques points avant de décider de bouger quelque part. Il n’avait pas envie de prévenir la Congrégation pour l’instant, il déciderait après, en fonction de ce qu'il lui révélerait. Quoi qu'il en soit, il ne comptait pas l'aider, s'il le relâchait, il aurait déjà de la chance. Remarquant qu’il lui faisait sans doute mal, il relâcha un peu la pression de ses bras avant de se remettre à le questionner.

- Parle-moi de cet ennemi, celui qui est aussi fort que les Noés. S’il peut se pointer n’importe quand, j’aimerais en savoir plus.


Si un ennemi intéressant traînait non loin de là, Shiro adorerait lui faire face. Il était lassé de tous ces combats faciles et ennuyeux. Ce garçon représentait quelque chose d'inhabituel dans son triste quotidien de maréchal. L'état du jeune lui revint à l'esprit, ils avaient discuté, mais il était toujours en aussi mauvaise santé. Le maréchal soupira une nouvelle fois. Comptait-il continuer à avancer sans cesse, même dans sa condition physique ? C'était voué à l'échec, il ne ferait pas long feu dans son état. Shiro le relâcha, reculant d'un pas sans toutefois le quitter des yeux. Il reprit d'une voix plus douce en espérant le convaincre.

- Je n'ai pas l'intention de te ramener à la Congrégation pour le moment si c'est ce qui t'effraies, je veux d'abord que tu répondes à mes questions et que tu te rétablisses un peu. J'aviserai après. Tu es en mauvais état, on devrait pouvoir te soigner, mais au village. Viens avec moi, je te protégerai.


Il aurait pu le forcer, le cogner pour ne pas qu'il puisse se débattre, mais il n'avait pas spécialement envie de lui faire de mal, en réalité. Il ne savait pas exactement pourquoi, peut être était-ce dû à sa différence flagrante par rapport aux autres humains. Il semblait se soucier d'eux plus que de lui même, ce que le maréchal trouvait à la fois tellement bête et respectable...
To my dear beansprout ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Allen Walker
DC : Komui Lee - James Nightray - William Blake
Innocence : Crown Clown

Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : En cavale
Emploi/loisirs : Ancien exorciste
Humeur : Motivé
Voir le profil de l'utilisateur




Allen Walker
Compatible
Jeu 2 Mar - 0:34

PV. Shiro Takuya

La rencontre qui change une vie

Un jour, je trouverais ma place..


Avant que je puisse le réaliser, je mettais retrouver contre un arbre. Seulement, je n'avais pas ressenti de peur envers cet homme. Même s'il paraissait un peu agressif, je n'avais pas l'impression qu'il allait essayer de me faire du mal. Après réflexion, je n'avais pas l'impression que cette exorciste écoutait réellement les ordres de la congrégation. Je savais que m'enfuir n'aurait aucune utilité, donc je me devais de lui expliquer les choses pour qu'il comprenne mes actes.

- On va reprendre du début. Déjà, quand je t’ai dit de me suivre au village ce n’était pas une suggestion. Si tu tentes quoi que ce soit, tu ne marcheras plus pendant longtemps, tu peux me croire là-dessus. Les akumas ne sont pas un problème en ma présence comme tu auras pu le remarquer, et même si c’était le cas je me contrefiche des vies de ces misérables villageois. Mais pour l’instant, on va rester là.

Finalement, il m'avait lâché les épaules. Je gardais mon regard sur lui un peu surpris, même s'il m'avait menacé, je n'avais pas peur. Dans ses paroles, je pouvais entrevoir une proposition de protection contre les Akuma. Seulement, je n'étais pas d'accord, les vies des villageois n'étaient pas misérables. Au contraire, on devait les protéger, c'était notre devoir. J'étais un peu déçu en entendant qu'il considérait les gens qu'il devait protéger comme "misérable". Ces gens innocents ne méritaient pas de mourir pour une cause dont il ne connaissait pas l'existence, il fallait qu'on les protège.

- Parle-moi de cet ennemi, celui qui est aussi fort que les Noés. S’il peut se pointer n’importe quand, j’aimerais en savoir plus.

Il reculait d'un pas en gardant ses yeux sur moi, mais je n'étais pas bête, je n'allais pas m'enfuir. Il voulait en savoir plus sur Apocryphos, sans se douter de la puissance de ce monstre. En étant une innocence, il avait tué des innocents. Il n'avait fait aucune différence entre ses alliés et ses ennemis tant qu'il pouvait fusionner avec moi. La congrégation le considérait comme dans leur camp, mais en réalité l'était-il réellement? Avec toutes les expériences de la congrégation et maintenant Apocryphos, pouvait-il réellement se considérer comme le côté bon? Chaque camp possédait ses actes horribles, mais cette innocence était bien trop dangereuse.

- Je n'ai pas l'intention de te ramener à la Congrégation pour le moment si c'est ce qui t'effraies, je veux d'abord que tu répondes à mes questions et que tu te rétablisses un peu. J'aviserai après. Tu es en mauvais état, on devrait pouvoir te soigner, mais au village. Viens avec moi, je te protégerai.

Puis les minutes s'avançaient, plus l'exorciste devenait moins froid. Me protéger? Il disait cela avec tellement de facilité, sans savoir réellement qui me poursuivais. Je ne pouvais pas et je n'irais pas au village, je ne voulais pas les mettre en danger. Ils étaient tous innocents, ils ne méritaient pas d'être mêlés à cette histoire. Qu'il fasse attention à ma santé et ma protection me faisait un peu chaud au coeur, ça fait longtemps que je n'avais pas eu d'attention. Il est vrai que j'avais quitté la congrégation de mon plein gré, mais ça faisait quand même du bien. Je baissais finalement ma tête, pour parler d'une voix calme.

- Apocryphos, c'est son nom. C'est une innocence autonome, il nous a attaqué cette nuit-là. Il souhaitait fusionner avec moi pour détruire le noah en moi, Link a essayé de me protéger et m'a aidé à m'échapper. Depuis il me poursuit afin d'arriver à son but, il a blessé sérieusement un des noahs et a mis en difficulté l'autre. Il a tué Link, il ne fait aucune différence entre les alliés et les ennemis.

Je laissais échapper un léger soupir, me rappeler de cette nuit n'était pas plaisante pour moi. J'avais de mauvais souvenirs, mais elle me poussait à continuer mes recherches afin de savoir la vérité. Il fallait que je comprenne toute cette histoire, c'était flou pour moi. Road m'avait dit avant de disparaître que Néah s'était battu pour Mana, mais je n'avais pas compris. En réalité, cette guerre cachait bien des choses, il fallait que je les découvre pour savoir enfin comment faire pour survivre. Je laissais échapper un énième soupir en m'approchant finalement du maréchal.

- S'il te plaît ne m'emmène pas au village, je ne veux pas les mettre en danger. S'il te plaît...

Avant de finir ma phrase, je me sentais fatigué, je ne contrôlais plus mon corps. Je comprenais qu'après plusieurs jours sans dormir réellement, j'avais atteint ma limite. Ma seule peur était qu'il m'emmène au village, ces gens ne méritaient pas de mourir. Il fallait que je les protège, ils avaient été si gentils avec moi. Non, je ne voulais pas que tout cela empoissonne d'autre personne, trop de gens étaient déjà mêlés à toute cette histoire.

© Yamashita sur épicode


_________________
ImageImage
Because I am a small man, my heart is moved by what's in front of my eyes, not by what the world needs. I just can't abandon what's there in front of me. I want to protect everything I can ! @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Uta de Tokyo Ghoul
DC : de Tyki Mikk / Tokusa
Innocence : Kindness/Yeux Divins

Messages : 79
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : Pas vos affaires
Emploi/loisirs : M'amuser ! Et... tuer quelques monstres, aussi...
Voir le profil de l'utilisateur




Shiro Takuya
Maîtres
Jeu 9 Mar - 1:15
... mots
dialogue en gras
pensées en italique
La rencontre qui change une vie

Le maréchal se trouvait vraiment bête. Même après avoir été plaqué contre cet arbre, le jeune homme n’avait pas flanché. Avait-il senti que Shiro ne souhaitait pas franchement lui faire de mal ? Ou était-il toujours comme cela, se souciant peu de lui, beaucoup des autres ? C’était logique, vu ce qu’il avait dit précédemment… Sérieusement, pourquoi devait-il essayer de le comprendre après tout… il s’agissait d’un Noé, malgré ses paroles et sa détermination il était peu croyable qu’il puisse vaincre le monstre en lui… comment même lui faire confiance ? Au moins, il ne tenta pas de fuir lorsque le brun lui laissa un peu d’air. Il comprenait donc sa situation et que l’option fuite n’était plus du tout envisageable, monstre-aussi-fort-que-les-noés ou pas dans les parages… Il prit la parole pour répondre à Shiro, sa voix était plutôt calme, ce qui était surprenant au vu de la situation.

« Apocryphos, c'est son nom. C'est une innocence autonome, il nous a attaqué cette nuit-là. Il souhaitait fusionner avec moi pour détruire le noah en moi, Link a essayé de me protéger et m'a aidé à m'échapper. Depuis il me poursuit afin d'arriver à son but, il a blessé sérieusement un des noahs et a mis en difficulté l'autre. Il a tué Link, il ne fait aucune différence entre les alliés et les ennemis.
»

C’était beaucoup d’informations d’un coup… Déjà, comme prévu, il n’avait jamais entendu la Congrégation mentionner le nom d’Apocryphos et encore moins d’une innocence autonome. Il était pourtant logique qu’ils soient au courant de son existence, peut-être pas l’Intendant, mais assurément Luberrier… Un presque air de dégoût apparut sur le visage du maréchal ; il détestait vraiment ce sale type, c’était l’un des pires… Le reste semblait un peu confus. Les Noés se seraient donc battus aux côtés de ce blanc-bec pour protéger le Quatorzième contre cette chose. Et donc, ce Link… bref. Il avait compris l’essentiel, c’était tout ce qui comptait. Noés comme exorcistes devaient donc craindre cette innocence autonome, surtout ce petit-là. Il était resté un moment à l’écart de ce conflit, tout semblait vraiment avoir tourné à la guerre totale. L’autre soupirait. Ouais, c’était une situation désespérante, surtout pour lui qui était la principale cible. Shiro était pourtant persuadé qu’il pourrait se débarrasser d’Apocryphos s’il venait à eux, il en faudrait un peu plus pour l’effrayer.

« S'il te plaît ne m'emmène pas au village, je ne veux pas les mettre en danger. S'il te plaît... »

Encore le désir de protéger cette bande de faiblards ? Voilà qui était de plus en plus exaspérant. Il n’y avait pourtant pas trente-six solution s’il voulait soigner un peu cet exorciste-noé… pour trouver un médecin, il fallait un village. Ses suppliques parviendraient-elles à le faire changer d’avis ? Echanger les vies des dizaines d’habitants contre la sienne, qui était d’une grande valeur à ce moment-là ? Le maréchal était un peu perdu, à présent. Non pas qu’il approuvait le point de vue d’Allen, mais il ne voulait pas le braquer et le rendre silencieux à ses questions ou bien risquer une tentative de fuite et devoir l’abattre ou le blesser encore plus.  En relevant les yeux, il vit l’état changeant de l’exorciste. Ses yeux étaient cernés et il ne semblait plus tenir sur ses jambes. Soupirant, Shiro le poussa à s’asseoir contre l’arbre, plus doucement que lorsqu’il l’y avait plaqué. Il lui adressa la parole d’un ton plein de reproches.

- Tu vois, fallait pas traîner. ‘Me doutais que tu n’allais pas faire long feu dans cet état. Reste-là, maintenant.


Que pouvait-il faire à présent, le porter jusqu’au village… comme ça, contre sa volonté ? Bien qu’il se fichait de son avis, l’idée de l’y emmener de force en profitant de sa faiblesse le repoussait. De plus, il risquait de se débattre dans ses bras en pleine rue, ce qui ne ferait que leur attirer un peu plus de problèmes. Avec un peu de chance, il pourrait trouver une maison isolée dans la forêt, avec peut-être au moins quelques vivres et de quoi lui redonner des forces. Mais il ne pouvait pas le laisser seul ici, des Akuma ou Apocryphos pourraient encore se pointer… Il n’avait pas vraiment d’autres choix que de l’y emmener en le portant… et encore, l’amener à un endroit dont il n’était pas sûr de l’existence, franchement, quel merdier…

- Viens-là, on va pas au village alors ne bouge pas, tu vas déjà assez me salir comme ça…

Malgré ses dures paroles, ses gestes restaient doux. Il le prit délicatement dans ses bras, appuyant sa tête contre l’un de ses bras, le portant au niveau des jambes de l’autre. A ce moment-là, Shiro n’avait pas l’air content, vraiment pas… Il détestait être contraint à faire ce genre de chose.
Avançant rapidement dans sur le petit chemin du bois, il guettait du regard une bâtisse ou quelqu'un tout en restant sur ses gardes afin de pouvoir sentir arriver toute attaque ennemie.

To my dear beansprout ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Allen Walker
DC : Komui Lee - James Nightray - William Blake
Innocence : Crown Clown

Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : En cavale
Emploi/loisirs : Ancien exorciste
Humeur : Motivé
Voir le profil de l'utilisateur




Allen Walker
Compatible
Mar 18 Avr - 10:58

PV. Shiro Takuya

La rencontre qui change une vie

Un jour, je trouverais ma place..



- Tu vois, fallait pas traîner. ‘Me doutais que tu n’allais pas faire long feu dans cet état. Reste-là, maintenant.

Je me sentais de plus en plus faiblard, ses mots venaient à mes oreilles, mais pourtant, j'avais l'impression que mon corps devenait de plus en plus lourd. J'étais tombé de fatigue sans doute, pourtant, je me battais pour rester un minimum éveillé. Je voulais qu'il ne profite pas de ma faiblesse pour m'emmener de force vers le village. Je ne voulais pas blesser des innocents, personne ne méritait d'être confronté à ces monstres. Même si j'étais encore méfiant, au fond de moi, j'avais envie de croire qu'il n'allait pas m'emmener sans que je sois consentant. Malgré sa froideur, cet exorciste me donnait envie de croire en lui. Cela semblait bête n'est-ce pas? Je ne le connaissais pratiquement pas, pourtant, j'avais vraiment envie de lui faire confiance.

- Viens-là, on va pas au village alors ne bouge pas, tu vas déjà assez me salir comme ça…

Ces derniers mots résonnaient dans mes oreilles, mais la fatigue devenait trop lourde. Rassuré, je me laissais finalement m'assoupir sans me battre. Malgré ses paroles dures, je sentais une certaine douceur qui me poussait à baisser ma garde. Finalement, je me réveillais bien plus tard, la nuit était déjà tombée. Couché sur un lit de fortune en bois, j'étais couvert d'une couverture abîmée. Mon regard se promenait autour de moi, je pouvais remarquer que je me trouvais dans une cabane abandonné. Je pouvais voir qu'il n'y avait rien à part une vieille table usée et le lit dans lequel je me trouvais. Je pouvais remarquer des bandages de fortunes qui couvraient mes anciennes plaies, mais également un bol posé sur la table usée. Mon regard se posait à mes hanches où je voyais le maréchal endormi les bras et la tête sur le lit en étant assis sur une chaise. Je le regardais un moment, en me demandant s'il avait trouvé quelqu'un pour lui donner de la nourriture et du matériel pour me soigner. J'étais content qu'il ne m'ait pas emmené dans le village, j'avais eu raison de lui faire confiance. J'aurais attiré des akumas ou peut-être apocryphos sur de pauvres gens innocents. Je m'asseyais doucement sur le lit pour ne pas le réveiller, mon regard toujours posé sur lui. Finalement, j'approchais doucement ma main pour venir la passer dans ses cheveux que je remontais légèrement. J'avais réalisé ce geste sans m'en rendre vraiment compte, chose qui me faisait légèrement rougir. Je ne comprenais ce qu'il m'arrivait, pourquoi après toute la prudence dont j'avais fait preuve, je lui faisais confiance. Je n'étais pas encore prêt à rentrer à la maison, ce monstre était encore en moi. Je baissais légèrement la tête en me disant qu'il devait penser la même chose de moi. Après tout, j'étais un monstre donc pourquoi je devrais être traité autrement. Il fallait que je trouve la vérité sur cette histoire, il fallait que je gagne contre lui. Je n'étais pas un hôte, j'étais Allan Walker.

Je rougissais encore plus en remarquant que je n'avais pas retiré ma main, chose qui je me dépêchais de faire ensuite. Je restais assis un peu gêné, en secouant rapidement la tête. Je soufflais ensuite, avant de retirer ma couverture pour venir la poser sur ses épaules. Mes yeux étaient toujours posés sur lui, il avait un charisme qui donnait envie de le regarder. Il est vrai, qu'il n'avait pas une allure banale, mais cela lui allait bien. Je posais ainsi doucement sur ses épaules la couverture, avant de rester assis en le regardant. Si je me levais, il allait croire que j'allais m'enfuir. Puis ce n'était pas juste de partir alors qu'il avait suivi mes demandes et m'avait soigné. Je restais donc assis en le regardant, mais finalement une de mes pensées s'échappait de mes lèvres.

- Pourquoi je suis gêné moi.. C'est un homme comme moi... Plutôt beau..


© Yamashita sur épicode


_________________
ImageImage
Because I am a small man, my heart is moved by what's in front of my eyes, not by what the world needs. I just can't abandon what's there in front of me. I want to protect everything I can ! @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Uta de Tokyo Ghoul
DC : de Tyki Mikk / Tokusa
Innocence : Kindness/Yeux Divins

Messages : 79
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : Pas vos affaires
Emploi/loisirs : M'amuser ! Et... tuer quelques monstres, aussi...
Voir le profil de l'utilisateur




Shiro Takuya
Maîtres
Mer 19 Avr - 2:36
... mots
dialogue en gras
pensées en italique
La rencontre qui change une vie

Le trajet s’était déroulé sans encombres. Shiro n’avait marché qu’une dizaine de minutes avant d’apercevoir une cabane au milieu de la densité d’arbres. En y pénétrant, il remarqua que tout était poussiéreux mais utilisable. Le propriétaire des lieux avait probablement abandonné la bâtisse, à moins qu’il ne soit mort, tué par les akumas qui rôdaient dans les environs. Ça n’avait pas d’importance, la place était libre. Il dépoussiéra un peu le lit avant d’y déposer le corps du gamin qui dormait encore. Il n’avait pas du tout cherché à lutter et s’était endormi immédiatement. Sa fatigue était bien plus grande que ce que le maréchal avait imaginé. Il souffla. Le conduire au village aurait été bien plus pratique, mais il s’était senti obligé de respecter la volonté du fuyard, chose qu’il ne regrettait malgré tout pas. A présent, il ne pouvait qu’attendre qu’il se réveille pour lui soutirer des informations. La situation de ce pauvre type était vraiment complexe. Si jamais la Congrégation venait à apprendre qu’il l’avait trouvé, ce serait encore toute une histoire… Il serait forcé de le livrer au QG. Il ne savait pas bien pourquoi mais il n’avait vraiment pas envie de forcer ce gosse à faire quelque chose qui ne lui convenait pas. Shiro préférait décidément faire les choses à sa manière, il voulait bien entendre la version du petit. Il devait bien avoir plus que ses beaux discours et son semblant de volonté, n’est-ce pas ?

Afin de rendre cette attente utile, Shiro décida de s’occuper comme il pouvait des plaies du fuyard. Il avait toujours quelques bandages et de quoi désinfecter sur lui comme il s’aventurait régulièrement dans des endroits reculés où il n’avait pas accès aux soins ou à des commerces. En l’observant, il put voir à quel point il était amoché, ces quelques bandages ne suffiraient probablement pas à soigner toutes ses plaies mais préviendraient au moins d’une possible infection. Il commença d’abord à désinfecter puis bander les blessures au niveau de ses bras, n’ayant pas peur de toucher la surface étrange de son innocence. Son haut était également tâché de sang, il le souleva donc, révélant un torse musclé mais très amoché. Une cicatrice qui semblait ancienne le traversait. Le maréchal en avait rarement vu de si imposantes, ça n’avait pas dû être facile. Une autre cicatrice, plus petite, se situait au niveau de son bas-ventre. Elle était très nette, comme si elle avait été faite par un couteau ou une épée. Il en avait vu, ce gosse. Il se mit alors à répéter les gestes effectués sur son bras puis recouvrit le blessé. Etre gentil lui était d’ordinaire désagréable, mais cette fois-ci le brun avait agi naturellement, presque avec bonne volonté. Il ne savait pas exactement s’il s’agissait de pitié ou d’autre chose, mais ça ne lui plaisait pas tellement. Trop de gentillesse n’était pas souhaitable, surtout pas avec un demi-Noé, il ne fallait pas oublier ce détail…

Le maréchal commençait lui aussi à fatiguer, mais il ne devait pas dormir. Des ennemis pouvaient faire leur apparition à tout moment. Et le Noé pouvait aussi le faire, ce n’était probablement pas quelque chose que le gosse pouvait contrôler. Shiro bougea la vieille chaise pour l’installer près du lit, s’asseyant dessus pour observer le jeune homme. Son visage était vraiment atypique, même pour un exorciste. Ses cheveux blancs pouvaient être confondus avec ceux d’un vieillard, quoiqu’ils semblaient plutôt lisses et soyeux malgré leur état. Et il y avait cette cicatrice rougeâtre… très étrange aussi. Toujours dans ses pensées, le brun ferma les yeux pour les reposer et s’endormit sans avoir le temps de le réaliser. Il fut réveillé des heures plus tard par le contact de la couverture sur ses épaules. Il mit un peu de temps à émerger, la voix du jeune homme le sortit complètement de son sommeil. Alors il le trouvait beau ? Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il se redressait. Dans un moment pareil, cet Allen pouvait toujours trouver le temps de penser à la beauté d’une autre personne. Même s’il trouvait cela un peu inapproprié, Shiro appréciait. Il passa la main dans ses cheveux pour se recoiffer avant de répondre doucement.

- Plutôt beau ? Merci… On me le dit souvent. Surtout de la part de beaux jeunes hommes comme toi. ~

Après avoir entendu cela, le maréchal devinait qu’Allen était plutôt attiré par les hommes. Peut-être ne s’en rendait-il pas compte, mais c’était pratiquement sûr aux yeux du brun. Allait-il en profiter ? Sans doute pas, la situation ne le permettait pas. Shiro se sépara de la couverture et la remis sur le lit, époussetant ses vêtements qu’il pensait sales à cause de l’état du tissu qui venait de les toucher. Il se leva et fouilla dans son sac pour en sortir une bouteille d’eau. Il n’avait pas bu depuis de longues heures. Il en but quelques gorgées avant de la tendre au plus jeune.

- Tu ferais mieux de boire, vu ton état ça ne te fera pas de mal. Aussi, tu devrais rester un peu allongé, tu es bien amoché. Par contre, y’a rien à manger ici…


S’il savait chasser les akumas, le maréchal n’était pas un très bon chasseur d’animaux. Il ne pourrait sûrement pas subvenir à leurs besoins nutritifs. De toute manière, il ne pouvait pas laisser le gamin tout seul. Il faudrait se rapprocher d’un village à un moment ou un autre, ils pourraient bien tenir sans manger jusqu’au lendemain. En attendant, ils pouvaient… discuter. De choses sérieuses, évidemment. Le maréchal attendait de pouvoir lui poser certaines questions depuis un moment déjà, il fallait qu’il en sache un peu plus.

- Alors, que comptes-tu faire ? Où veux-tu aller pour échapper à tous tes poursuivants ?

To my dear beansprout ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Allen Walker
DC : Komui Lee - James Nightray - William Blake
Innocence : Crown Clown

Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : En cavale
Emploi/loisirs : Ancien exorciste
Humeur : Motivé
Voir le profil de l'utilisateur




Allen Walker
Compatible
Ven 21 Avr - 2:10

PV. Shiro Takuya

La rencontre qui change une vie

Un jour, je trouverais ma place..



- Plutôt beau ? Merci… On me le dit souvent. Surtout de la part de beaux jeunes hommes comme toi. ~

Je sursautais légèrement en entendant sa voix, je l'avais réveillé sans le vouloir. Je restais sans bouger, bizarrement assez gêné en repensant à mon geste. Le maréchal remettait ses cheveux en place, chose que j'observais en silence. Il devait sûrement me trouver bizarre, non seulement, j'avais un monstre en moi, mais je trouvais un autre homme beau. L'homme se séparait de la couverture pour la remettre sur le lit, pour ensuite épousseter ses vêtements. J'étais un peu déçu, il avait l'air vraiment fatigué et par ma faute, il n'avait pas pu se reposer. Je le regardais faire, puis le suivais par mon regard jusqu'à son sac. Il sortait une bouteille d'eau d'où il buvait quelque gorgée avant de me la tendre.

- Tu ferais mieux de boire, vu ton état ça ne te fera pas de mal. Aussi, tu devrais rester un peu allongé, tu es bien amoché. Par contre, y’a rien à manger ici…

Je l'écoutais un moment, avant de prendre la bouteille pour boire quelques gorgées. Je me levais ensuite pour venir la poser sur la table. Il était vrai que j'étais un peu fatigué, mais j'avais connu de pires blessures. Comme celle de l'attaque d'un niveau quatre sur la congrégation, j'avais accusé une blessure bien plus grave. Je posais l'objet sur la table, avant de finalement me retourner vers l'homme mon sourire habituel au visage. Je venais placer ma main gauche sur ma nuque pour la caresser un peu gênée.

Il est vrai que j'avais faim, mais je n'avais pas envie de l'embêter. Il avait pris la peine de me soigner, mais surtout de ne pas m'emmener au village. Je comprenais qu'il ne pouvait pas me laisser seul, donc je n'avais pas envie de me plaindre alors qu'il avait suivi mes demandes. Je voulais être un peu rassurant, je n'avais pas envie qu'on s'inquiète pour moi non plus. Avec apocryphos qui me suivaient, je m'inquiétais plus pour lui que pour moi. Je n'avais vraiment pas envie que quelqu'un d'autre soit blessé par ma faute, ou pire quitte ce monde comme Link. Je baissais finalement ma main et ma tête, la pensée de mon ami mort était affreuse. J'avais perdu mon mythique sourire pour le remplacer par un visage triste et perdu. Un soupir s'échappait de mes lèvres, avant de finalement relever mon regard en entendant la voix de mon compagnon.

- Alors, que comptes-tu faire ? Où veux-tu aller pour échapper à tous tes poursuivants ?

J'aurais aimé avoir un endroit où me rendre, mais en réalité, je n'avais nulle part. Après mon départ de la congrégation, je n'avais plus réellement de maison. Même si je savais que j'avais fait cela pour leur bien, j'étais un peu triste. Je voulais revenir vers eux en tant qu'Allen Walker et non en tant qu'hôte. Je n'avais pas le choix que de continuer à m'enfuir jusqu'au moment où je trouverais mes réponses. Il fallait que je trouve cette maison, mais également les informations sur les événements d'il y a trente-cinq ans. Puis je pouvais m'occuper des akumas ou des exorcistes, mais il est vrai qu'Apocryphos posait problème. Non seulement, il était dangereux, mais c'était difficile de le semer. C'était en partie à cause de lui que j'étais aussi fatigué, je n'étais pas en état de me battre contre lui. Je reposais finalement mon regard vers le maréchal, mais avant de répondre, j'allais m'asseoir sur le lit juste à côté de la chaise où il se trouvait. Je regardais un peu vers le sol, puis je me tournais vers lui un petit sourire aux lèvres.

- Je n'ai aucun endroit où m'échapper, ma seule solution est de trouver toutes les réponses dont j'ai besoin pour battre le Noah en moi. Je suis et je resterais un exorciste, je suis Allen Walker et pas un vulgaire hôte.

Je n'avais pas pu m'empêcher d'élever un peu la voix, j'étais déterminé sur le chemin que j'allais suivre. Comme je l'avais promis à Mana, j'allais continuer à aller de l'avant. J'avais décidé de retourner auprès de ma famille, mais seulement une fois que j'aurais détruit cette guerre entre frères. J'étais mêlé dedans sans le vouloir, pourquoi il avait fallu que cela tombe sur moi. Je n'avais pas envie d'en faire partie, mais encore moins de disparaître. Je n'avais pas le droit de disparaître, j'avais encore une vie à vivre. Je devais retrouver la maison que j'avais vue dans le rêve avec mon maître, elle pourrait m'aider à trouver des réponses à mes questions. Je mettais perdu un peu dans mes pensées, mais mon attention se reposait sur l'homme. Je le regardais un moment, il est vrai que son style n'était pas banal, mais il lui allait vraiment bien. Bizarrement, je le trouvais plutôt beau, cette pensée me faisait légèrement rougir. Je n'avais jamais eu de pensée comme celle-ci ou encore de relation autre que l'amitié, ce manque d'expérience venait sûrement d'un réveil assez tardif de mon attirance envers les autres. Seulement, la chose qui me perturbait était que c'était un homme comme moi. Mes joues un peu plus rouges, je le fixais silencieux. Je me sentais vraiment bizarre, je n'avais jamais subi de choses comme cela. Je trouvais plus facile de me battre contre un Akuma que d'écouter mes envies. S'il savait les choses qui me passaient par la tête, il n'hésiterait pas à me donner à la congrégation en leur disant de m'enfermer. Je devais être anormal, pourquoi je n'avais pas les mêmes attirances que Lavi envers les femmes, je ne comprenais pas trop. J'avais envie de m'approcher, mais j'avais peur qu'il me trouve encore plus bizarre. Mon regard se posait sur ses lèvres, je devenais encore plus rouge quand je remarquais que celui-ci s'était vraiment attardé sur celle-ci. J'avalais légèrement ma salive, avant de finalement perdre tout contrôle de mes actions. Je me baissais légèrement pour venir doucement poser mes lèvres contre celle du maréchal immobile mes yeux clos, je me relevais ensuite en rouvrant mes paupières. Seulement, je réalisais rapidement mon action. Je reculais sous la gêne jusqu'au fond du lit assez paniqué. Je ne savais pas quoi faire, non seulement, je lui avais dit qu'il était beau, mais en plus, j'avais posé mes lèvres sur les siennes. Si je lui disais que c'était la première fois que cela se produisait, il ne me croirait sûrement pas. Je n'avais vraiment jamais ressenti d'envie comme cela pour quelqu'un, encore moins pour un homme. Je restais collé au mur au fond du lit très gêné et agité, mon visage complètement rouge en me demandant si j'allais me faire tuer.

© Yamashita sur épicode


_________________
ImageImage
Because I am a small man, my heart is moved by what's in front of my eyes, not by what the world needs. I just can't abandon what's there in front of me. I want to protect everything I can ! @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Uta de Tokyo Ghoul
DC : de Tyki Mikk / Tokusa
Innocence : Kindness/Yeux Divins

Messages : 79
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : Pas vos affaires
Emploi/loisirs : M'amuser ! Et... tuer quelques monstres, aussi...
Voir le profil de l'utilisateur




Shiro Takuya
Maîtres
Ven 21 Avr - 17:42
... mots
dialogue en gras
pensées en italique
La rencontre qui change une vie

Allen accepta de boire un peu d’eau et reposa ensuite la bouteille sur la table. Il ne semblait pas réellement se soucier de ses blessures. Shiro se sentait un peu mal par rapport à cela. Depuis quand s’inquiétait-il plus pour la santé d’une personne que la personne elle-même ? C’était ridicule. L’important était que ce gosse ne sorte pas de son champ de vision, rien de plus. Et puis, s’il mourrait, quelle importance aurait-ce ? Tout reviendrait en ordre… Le brun préférait voir les choses de la sorte, même s’il s’en voulait pour cela. Il avait pitié de l’hôte, ce qui le mettait hors de lui. Il ne pouvait contrôler ce sentiment, voilà ce qui le dérangeait. Plus vite cette histoire serait oubliée, plus vite il serait en paix. Il avait également toujours ce même sourire, celui qu’il semblait afficher en toute situation, était-il seulement sincère ? Semblant être dans ses pensées, il perdit finalement son sourire à la grande surprise du maréchal. Sa détermination semblait avoir été balayée en même temps que son sourire par l’une de ses réflexions. Il avait l’air plutôt triste, à présent. Shiro ne fit pas de commentaire à ce propos, pensant avoir été assez gentil pour ce jour-là.

Avant de répondre à la question la plus intéressantes de Shiro, le petit vint s’installer sur le lit, retrouvant un léger sourire qui était décidément plus agréable à voir que sa tronche de chien battu. Les paroles du gamin marquaient une nouvelle fois ce qui semblait être une immense volonté de s’en sortir. Mais même avec ça, n’était-ce pas sans espoir ? Shiro n’avait jamais entendu parler d’un homme ayant échappé à sa transformation en Noé. De plus, ce Walker ne semblait pas précisément savoir ce qui pourrait l’aider à s’en sortir. Et avec tous les chiens lancés à ses trousses… c’était mission impossible. A moins qu’il obtienne une aide… mais qui serait assez cinglé pour risquer sa peau pour rejoindre une cause perdue ? Sûrement pas le maréchal. Il était peut-être du genre à aller à l’encontre des règles, mais sûrement pas à risquer sa peau pour si peu. Il avait déjà assez d’emmerdements avec la Congrégation, s’en rajouter n’était pas dans ses projets. Pour le moment, ce Walker était surtout un hôte jusqu’à ce qu’il trouve une solution.

- Ça reste à prouver.

Le maréchal remarqua qu’il était fixé avec insistance par le jeune homme. Qu’avait-il ? Il fronça les sourcils, s’apprêtant à lui demander quel était son problème cette fois mais il fut stoppé par le mouvement du petit. Il vint à lui sans hésitation, le regard toujours rivé sur le visage du maréchal qui le toisait désormais d’un regard interrogateur. La suite ? Shiro la qualifierait de surprenante. Tout d’abord car elle n’avait aucun rapport avec la conversation qu’ils avaient, mais surtout car le geste était terriblement déplacé. En effet, Allen vola un baiser au brun qui ne bougea même pas tant il avait été surpris. Comme s’il venait de réaliser ce qu’il venait de faire, Walker bondit en arrière, allant jusqu’à se poster au bout du lit. Shiro ne le comprenait vraiment pas. Même s’il avait clairement affirmé trouver beau l’exorciste, ce n’était pas une déclaration d’amour… ni rien d’autre, d’ailleurs. Légèrement gêné, le maréchal resta un moment immobile puis passa la main dans ses cheveux et se leva. Il ne savait à vrai dire pas comment réagir à cela, il ne s’était jamais retrouvé dans une telle situation auparavant. Il ne devait pas perdre la face, surtout pas face à lui. Le brun se pencha donc pour attraper Allen au niveau de la mâchoire pour le forcer à le regarder, le toisant lui-même d’un air dur. Il grogna sur un ton froid.

- Tu crois vraiment que c’est le moment ?


Contrairement à ce qu’il pouvait laisser croire à son jeune protégé, il n’était pas vraiment en colère. Là était simplement son seul moyen de masquer son embarra. Car il n’était jamais embarrassé habituellement, mais on venait de le prendre par surprise, ce qu’il détestait. De plus, il n’avait pas trouvé le baiser désagréable, les lèvres de l’exorciste étaient douces, ce qui augmentait sa gêne. Le maréchal se sentait bien plus à l’aise lorsqu’il avait le contrôle de la situation et une idée bien précise de ce que pouvait penser l’autre. Or, il n’avait présentement aucune idée de ce qui était passé par la tête du gosse à ce moment-là, aucune. Mais cette impression était probablement réciproque puisque le jeune semblait vraiment craindre la réaction du maréchal. Pourquoi ne pas le surprendre un petit peu ? Il s’attendait peut-être à un coup de poing, à être mis dehors ou jeté aux loups. Rien de tout cela n’allait lui arriver, non, Shiro avait une bien meilleure idée. Cela allait peut-être à l’encontre de sa première réaction, mais la surprise n’en serait que plus grande, alors ce n’était pas bien grave. Il rejoignit l’exorciste sur le lit, affichant cette fois un sourire presque joyeux et plus sûr de lui. Sans une once d’hésitation, il l’embrassa d’une façon assez intense et ne quitta ses lèvres qu’après quelques secondes. Un sourire en coin, le maréchal toisait celui qu’il venait d’embrasser, savourant sa réaction.

- Je fais le premier pas. Pas l’inverse.

Un complexe de supériorité ou bien une habitude ? C’était difficile à dire, peut-être y avait-il un peu des deux. Quoi qu’il en soit, Shiro préférait que les choses se passent comme ça, même si pour une raison mystérieuse le petit n’avait pas réellement voulu l’embrasser. Il l’avait fait, il n’avait qu’à se contrôler après tout, le brun n’allait pas le faire à sa place.
To my dear beansprout ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Allen Walker
DC : Komui Lee - James Nightray - William Blake
Innocence : Crown Clown

Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : En cavale
Emploi/loisirs : Ancien exorciste
Humeur : Motivé
Voir le profil de l'utilisateur




Allen Walker
Compatible
Ven 2 Juin - 19:08

PV. Shiro Takuya

La rencontre qui change une vie

Un jour, je trouverais ma place..



- Tu crois vraiment que c’est le moment ?

Il avait posé ses doigts sur mon menton, me forçant à le regarder dans les yeux. Il m'avait parlé d'un ton sec, son regard froid posé sur moi m'avait fait frissonner. Je ne comprenais pas pourquoi j'avais fait cela, mais je n'osais pas bouger puisque tout cela était de ma faute. J'avais fait une chose malpolie, je n'avais pas le droit de me plaindre. Même si je n'avais pas encore trouvé la réponse à mon action irréfléchie, la pensée que je n'avais pas trouvé cela désagréable me faisait légèrement rougir. Je ne pouvais pas me mentir à moi-même, j'avais effectivement aimé me rapprocher du maréchal. J'étais gêné par cette action, mais également par mes pensées. Je m'attendais à une réaction violente de l'exorciste, vu sa dureté, j'avais dû le surprendre, mais également le dégoûter. Je restais sans bouger, mes yeux toujours plongés dans son regard qui était si déstabilisant. Seulement, à ma plus grande surprise, il ne me frappait pas. Non, en réalité, il me rejoignait sur le lit sans que je puisse en trouver la raison. Son regard avait changé pour un sourire qu'on pourrait presque qualifier de joyeux. Je trouvais cela un peu bizarre, il ne donnait pas l'impression d'être un homme très extravagant. Je le regardais silencieux sans vraiment comprendre, enfin jusqu'à ce qu'il le penche vers moi. Il venait à nouveau poser ses lèvres contre les miennes, cette fois pour venir m'embrasser d'une façon plus intense. Ce n'était pas un petit baiser comme précédemment, j'étais surpris, il me faisait un peu perdre mes repères. J'attrapais ses épaules, en le laissant jouer avec ma langue complètement ignorante de ce genre de chose. Mon visage totalement rouge, je découvrais des sensations que je n'avais jamais connues. Il rompait finalement le baiser, en ayant l'air assez content de lui.

- Je fais le premier pas. Pas l’inverse.

Je le regardais un moment, avant de finalement reprendre légèrement mes esprits. Mes joues toujours rouges, j'avais soutenu son regard. Je ne comprenais pas vraiment les réactions de mon corps, j'avais très chaud. Je ne connaissais pas ce genre de chose, mais je pouvais comprendre que cet exorciste ne me laissait pas indifférent. Les mains toujours posées sur ses épaules, je ne savais pas vraiment quoi faire. Je finissais finalement par ouvrir la bouche, mais les mots ne voulaient pas sortir. Seuls de petits bruits accompagnés de "euh" se faisaient entendre. Je reprenais mon souffle, avant d'essayer à nouveau.

- Si vous vouliez vous venger, c'est réussi, puis-je me retirer un instant afin de me calmer? Même si vous avez l'air très habitué à ce genre de proximité, ce n'est pas mon cas. C'est même ma première fois.

Je le regardais un moment, assez fier de moi de n'avoir pas bégayé ou montrer ma gêne même si mon visage en témoignait déjà. Je lâchais finalement ses épaules, puis me relevais en le forçant un peu à s'éloigner par mon geste. Je restais un moment assis, même si j'avais dit cela, en réalité, toute cette histoire était de ma faute. Cela me gênait assez, mais je ne regrettais ni mon geste, ni celui de l'exorciste. J'avais apprécié les deux moments, ils me donnaient même un peu envie de les réitérer. Je reposais finalement mon regard sur le maréchal, il fallait que je mente cette fois. Je ne pouvais pas me permettre d'avoir ce genre de sentiment, mon avenir était fortement compromis. Même si je me laissais aller, je ne ferais que déranger et mettre en danger l'exorciste. Il avait été assez gentil pour me sauver, mais également en écoutant mes demandes irréfléchies. Je laissais échapper un léger soupir, je pouvais porter ce fardeau seul. Je ne pouvais pas me permettre d'emmener une personne innocente dans cette vie qui n'avait seulement qu'un goût amer de mort.

- Je suis désolé pour mon acte, en réalité les choses se sont déroulé ainsi par ma faute.

Je détournais à nouveau mon regard, celui-ci se perdant dans le vide. Je ne savais pas quoi pensée, j'avais peur de l'avenir même si je voulais garder confiance. J'avais envie de croire que je réussirais à survivre, j'avais envie de vivre. Seulement, si malgré mes efforts le noah gagnait? Je ne comptais pas le laissé gagné sans me battre, cependant, c'était une situation probable. Je n'avais pas envie de mêler une autre personne à cette histoire, trop de gens souffraient déjà par ma faute. C'était une chose que je ne pouvais plus accepter, il fallait que je protège mes proches. Enfin, je pensais à cela, mais en réalité, cet acte n'était qu'une vengeance de la part du maréchal. Sans doute, un sentiment de supériorité, il n'avait pas aimé que je sois celui qui fasse le premier pas comme il l'avait déclaré. Malgré cela, je ne pouvais pas mentir, en disant que cela m'avait déplu.


© Yamashita sur épicode


_________________
ImageImage
Because I am a small man, my heart is moved by what's in front of my eyes, not by what the world needs. I just can't abandon what's there in front of me. I want to protect everything I can ! @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Uta de Tokyo Ghoul
DC : de Tyki Mikk / Tokusa
Innocence : Kindness/Yeux Divins

Messages : 79
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : Pas vos affaires
Emploi/loisirs : M'amuser ! Et... tuer quelques monstres, aussi...
Voir le profil de l'utilisateur




Shiro Takuya
Maîtres
Jeu 8 Juin - 0:24
... mots
dialogue en gras
pensées en italique
La rencontre qui change une vie

La réaction de l’exorciste ne fut pas exactement celle que le maréchal avait attendu. En effet, une personne normale aurait probablement protesté en le repoussant ou aurait au moins eu l’air surprise. Mais non. Le gamin s’était contenté de rougir, les yeux ancrés dans ceux du brun. Il avait même posé ses mains sur ses épaules, semblant donc accepter ce baiser. Le prenait-il pour une punition ? C’était plausible, mais pas très amusant. Il y avait eu de quoi réagir, pourtant. Le maréchal l’avait embrassé, pas embrassé comme les couples le font dans la rue, non, vraiment embrassé, comme s’il s’était apprêté à aller plus loin. Mais non. Pas de surprise –rien qui n’ai été visible, du moins- Cela avait presque paru naturel, comme si l’exorciste l’avait trouvé agréable. Il ouvrit la bouche, montrant enfin la gêne attendue en se mettant à bégayer. De nouveau le sourire aux lèvres, le maréchal se contenta de le regarder d’un air suffisant et faussement curieux. Il parvint finalement à aligner quelques mots.

« Si vous vouliez vous venger, c'est réussi, puis-je me retirer un instant afin de me calmer? Même si vous avez l'air très habitué à ce genre de proximité, ce n'est pas mon cas. C'est même ma première fois. »

Alors c’était ce dont il s’agissait. Il n’avait simplement pas bougé, acceptant la « vengeance » du brun. Douce vengeance, d’être embrassé par lui, c’était plutôt une chance à vrai dire… les enfants ne savaient décidément plus apprécier les bonnes choses. Maintenant, il voulait partir. Ce baiser avait-il éveillé quelque chose en lui ? Si c’était le cas, le maréchal ne louperait pas l’occasion de le mettre encore plus mal à l’aise. Cruel ? Non. Il avait agi –volontairement ou non- et devait en assumer les conséquences, ce qu’il semblait être prêt à faire. Peut-être pas de la façon désirée par le maréchal, mais quand même. Le petit lâcha finalement ses épaules, le repoussant par la même occasion, ce qui lui valut un regard vexé de la part de Shiro qui se leva pour se rediriger vers sa chaise, surveillant toujours Allen du coin de l’œil. L’exorciste resta assis un moment, semblant réfléchir à quelque chose. Il rajouta.

« Je suis désolé pour mon acte, en réalité les choses se sont déroulé ainsi par ma faute. »

Après avoir prononcé ces paroles, le jeune afficha à nouveau son air pensif et déprimé. Il souriait facilement, mais perdait également facilement ce même sourire. Il était difficile de comprendre ce qu’il pouvait ressentir vu sa situation, il affichait probablement un faux sourire la plupart du temps afin de ne pas inquiéter les autres. Shiro secoua la tête, se trouvant idiot d’analyser le comportement d’un hôte. Soupirant, il se dirigea vers la porte et s’appuya dessus, bloquant ainsi la seule issue de la petite cabane. Il répondit d’un ton ironique, souriant légèrement.

- Première fois ? Allons, je comprends bien que tu es au garde à vous, mais n’appelons pas cela une première fois. Ce n’était qu’un petit baiser, je t’en montrerais de plus grands si tu es sage ~

Evidemment, il n’était pas vraiment sérieux. Non pas qu’il ne savait pas y faire, il n’était pas qu’un vantard. Mais il ne pouvait pas aller trop loin avec ce jeune homme. Il ne savait pas ce qui pouvait arriver, le Noé pouvait probablement prendre le contrôle de son corps à tout moment. Son goût du risque le tentait, mais pour une fois il décida de ne pas se laisser aller. Il ne tenait pas à avoir des soucis… de santé. Le but était simplement de faire un peu plus d’effet à ce blanc-bec, histoire de s’amuser un peu. Cela ne ferait probablement pas rire l’intéressé, mais qu’importe, après tout, il n’était pas là pour cela. Et puis, c’était toujours mieux que de fuir les akumas et le truc plus fort que les Noés. Avec le maréchal, il pouvait se sentir un tant soit peu en sécurité puisque les ennemis semblaient le fuir. Il se racla la gorge avant de reprendre plus sérieusement.

- Malheureusement, tu ne peux pas quitter la pièce. Tu m’as montré il y a à peine quelques minutes que tu ne peux pas toujours contrôler tes gestes, je me fiche de la raison mais, je ne veux pas que tu prennes la poudre d’escampette « sans le vouloir ». Alors tu vas devoir régler ton problème, te calmer, ce que tu veux, ici et maintenant.

Shiro savait bien qu’il mettait le petit dans une position très embarrassante. Sans surprise, cette situation lui plaisait. Il fixait d’ailleurs le petit, les bras croisés et le regard insistant. Sa réaction serait probablement intéressante, s’il avait vraiment le problème supposé, il ne pourrait pas rester longtemps sans rien faire. En observant le garçon, le maréchal repensa au goût de ses lèvres, à son odeur... choses auxquelles il n'avait jamais réellement prêté attention par le passé, avec d'autres hommes. Et dieu sait qu'il en avait croisé beaucoup. Il préféra ignorer cette différence qui le dérangeait, n'en laissant rien paraître et reportant son attention sur les choses à suivre.

To my dear beansprout ♥

_________________


 « Je pense de moi que je suis vraiment cru, mais je suis juste cruellement vrai. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Allen Walker
DC : Komui Lee - James Nightray - William Blake
Innocence : Crown Clown

Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : En cavale
Emploi/loisirs : Ancien exorciste
Humeur : Motivé
Voir le profil de l'utilisateur




Allen Walker
Compatible
Mar 25 Juil - 19:04

PV. Shiro Takuya

La rencontre qui change une vie

Un jour, je trouverais ma place..



- Première fois ? Allons, je comprends bien que tu es au garde à vous, mais n’appelons pas cela une première fois. Ce n’était qu’un petit baiser, je t’en montrerais de plus grands si tu es sage ~

J'entendais ses mots résonnés dans la pièce pratiquement vide, je laissais échapper un léger soupir. Je n'y pouvais rien si je n'avais pas l'habitude de ce genre de chose. En tout cas, cela n'avait pas l'air d'être son cas. C'était la première fois que j'avais ce genre de réaction, je ne pouvais quand même pas m'en vouloir pour cela. Même si je savais au fond de moi qu'il n'allait pas me laisser sortir, son réflexe de bloquer la porte me le confirmait. Je soupirais à nouveau, j'avais un mauvais pressentiment pour la suite.

- Malheureusement, tu ne peux pas quitter la pièce. Tu m’as montré il y a à peine quelques minutes que tu ne peux pas toujours contrôler tes gestes, je me fiche de la raison mais, je ne veux pas que tu prennes la poudre d’escampette « sans le vouloir ». Alors tu vas devoir régler ton problème, te calmer, ce que tu veux, ici et maintenant.

Je levais le regard vers le maréchal surpris, il voulait que je fasse cela ici? Ceci était insensé et trop embarrassant. Mes joues devenaient de plus en plus rouges, je ne pouvais pas m'occuper de cela devant lui. Enfin, c'était normal qu'il ne veille pas me laisser sortir, mais je ne me serais pas enfuis. Je bougeais mes jambes en essayant de me calmer, mais je ne pouvais rien y faire, j'avais très chaud. Afin de me cacher, je me dirigeais au fond du lit avant de placer la vieille couverture sur le bas de mon corps. Je dirigeais à nouveau mon regard sur l'exorciste, encore rouge et embarrassé.

- Vous pourriez vous tourner, je ne vais tout de même pas sauter par la fenêtre dans cet état..

J'avais l'air énervé, mais j'étais plus embrassé. Je ne savais pas vraiment quoi faire pour calmer mon corps, même si j'avais une idée. Je me doutais qu'il allait encore se moquer de moi en refusant mes demandes. Cependant, son regard sur moi me rendait encore plus mal à l'aise. Il était perçant, j'avais l'impression qu'il pouvait voir à travers moi et c'était dérangeant. Je laissais échapper un léger soupir en essayant de me calmer. Je serrais la couverture entre mes doigts, c'était de plus en plus douloureux. Seulement, je ne ferais rien devant lui c'était hors de question. Je me pliais sur moi-même en laissant échapper quelques gémissements que j'essayais d'étouffer sans grand succès.

- Retournez-vous .. s'il vous plaît...

Le souffle court, je commençais à avoir mal. Je savais qu'attendre empiraient les choses, mais je n'avais pas envie qu'il se moque de moi encore. J'avais de plus en plus chaud, j'étais vraiment dans une situation embarrassante. Je levais finalement mon regard vers le maréchal, mon visage rouge et perdu montrait que mon corps commençait à perdre patience. Je ne pouvais plus bouger dans cet état, cela devenait douloureux. Finalement, je passais une main sous la couverture afin d'ouvrir mon bas pour essayer de soulager la chaleur. Je commençais doucement à perdre pied, il allait encore se moquer.


© Yamashita sur épicode


_________________
ImageImage
Because I am a small man, my heart is moved by what's in front of my eyes, not by what the world needs. I just can't abandon what's there in front of me. I want to protect everything I can ! @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Uta de Tokyo Ghoul
DC : de Tyki Mikk / Tokusa
Innocence : Kindness/Yeux Divins

Messages : 79
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : Pas vos affaires
Emploi/loisirs : M'amuser ! Et... tuer quelques monstres, aussi...
Voir le profil de l'utilisateur




Shiro Takuya
Maîtres
Ven 4 Aoû - 17:56
... mots
dialogue en gras
pensées en italique
La rencontre qui change une vie


Malgré la situation, le blanc-bec semblait garder son calme. Il se contentait de soupirer, comme s’il désespérait. A moins qu’il ne trouve le maréchal désespérant ? Quoi qu’il en soit, Shiro trouvait ça ennuyeux. Il aimait pousser les gens, les énerver et voir de quoi ils étaient capables. Mais ce gosse ne réagissait pas comme les autres. Etait-il patient à ce point ? Résigné par sa condition ? Ou juste borné au point de n’afficher la moindre irritation ? Il ne semblait même pas gêné par ses insinuations, ce qui le dérangeait et le poussait à en faire encore plus pour obtenir une réaction. Oh oui, il n’était pas question pour le brun de s’arrêter là, ce serait bien trop facile pour ce sale gosse. Quand il vit que Shiro n’allait même pas le laisser sortir pour qu’il puisse « se soulager », il eut enfin l’air surpris et se mit à rougir, ce qui fit directement sourire le maréchal. Enfin. Il semblait perdre son sang-froid et cherchait une solution à son problème. Mais il n’y en avait pas, le brun s’en assurerait, jamais il ne laisserait ça passer. Il l’avait cherché, il devait payer. La situation de son entrejambe sembla s’empirer puisqu’il alla se réfugier sur le lit, se cachant derrière la couverture.

« Vous pourriez vous tourner, je ne vais tout de même pas sauter par la fenêtre dans cet état… »


Affichant un air moqueur, le maréchal ne se retint pas de rire. N’avait-il pas compris que c’était peine perdue ? Qu’il devrait le faire dans l’état, avec son regard pesant sur lui ? Evidemment, il ne pensait pas qu’il pourrait fuir avec un tel monstre dans le pantalon, mais pourquoi s’enlèverait-il tout le plaisir en n’observant pas la scène ? Ce qui était le plus amusant, c’était que le petit commençait à perdre patience, cela se voyait à sa tête. Son état ne lui permettait plus de masquer ses émotions, et Shiro ne masquait pas le moins du monde sa joie. Le gamin se replia finalement sur lui-même en gémissant, il semblait souffrir. Etrangement, cela n’amusa pas le brun. L’embarrasser l’amusait, l’énerver l’amusait…mais pas le contraindre à avoir mal. Il ne savait pas exactement pourquoi, mais n’allait pas laisser ce sentiment l’envahir, il n’en était pas question.

« Retournez-vous .. s'il vous plaît... »

Voilà qu’il le suppliait. Il devait vraiment être à bout. Malheureusement, ça ne suffisait pas, même s’il souffrait, ça ne suffisait pas. Le brun se retournerait lorsqu’il l’aurait décidé, ce qui n’était pas près d’arriver. Enfin, le petit lui jeta un regard gêné avant de passer la main sous la couverture, semblant la diriger vers sa virilité. Sur ce coup, il avait réussi à surprendre le maréchal. Qui aurait pu croire qu’il le ferait comme ça, devant lui, en oubliant au possible sa gêne. Il avait même l’air d’apprécier ce qu’il se faisait. Shiro le fixa quelques instants, les yeux écarquillés, se demandant s’il n’était pas en train de rêver. Non pas qu’il souhaitait le voir faire cela à ce point, mais il était vraiment surpris par les actions de son protégé.

Le voyant faire cela, Shiro ressentit une certaine envie mais également une hésitation. Il n’allait pas détourner les yeux, voilà qui était sûr. Mais bizarrement, il avait envie de se rapprocher de lui pour le toucher et être la source de son plaisir. Il était habitué à toucher des hommes après tout, et Noé ou pas, ce blanc-bec en était un. Donc, cette envie était dans un sens normale et même raisonnable. Cependant, le fait qu’il soit un Noé était tout de même dérangeant. Cela pouvait être dangereux, et puis toucher un des sbires du Comte Millénaire ne l’enchantait pas. Relevant les yeux, il vit l’exorciste en train de poursuivre son affaire, ce qui le tenta encore plus. Et merde, n’était-il pas réputé pour toujours dépasser les limites et n’en faire qu’à sa tête ? Il lança sur un ton faussement interrogateur, ne cessant de sourire.

- Oh ? Alors tu te résignes à faire ça devant moi ? Pauvre petit.

Prononçant ces mots, il marcha lentement en direction du lit, affichant un air déterminé. Il avait fait son choix. Il était vrai que c’était risqué, mais même si le Noé apparaissait, serait-il plus apte à bouger que le gamin ? Il s’agissait du même corps, alors il en doutait fortement. Et même s’il le faisait, il serait gêné dans ses mouvements et donc moins dangereux. C’était faisable. Et le maréchal le ferait avec grand plaisir. Arrivant au pied du lit, il rajouta sur un ton à la fois sérieux et séducteur.

- Si tu ne veux pas que je te regarde…

Il poussa sans douceur le gamin afin de se placer dans son dos, passant directement une main sous son haut afin de caresser son torse et de à la fois le plaquer contre lui pour l’immobiliser. Malgré son jeune âge, il semblait musclé. Il pouvait aussi sentir quelques imperfections sur sa peau, il s’agissait probablement des cicatrices observées plus tôt. Ce n’était pas gênant à son goût, plutôt sexy au contraire, même si cela rappelait probablement de très mauvais souvenirs à l’exorciste. Son autre main descendit jusqu’à se poser sur celle du jeune homme, la caressant doucement avant de la repousser pour prendre son membre en main. Il le caressa un peu, allant des bourses jusqu’à son extrémité puis commença doucement à le masturber, souriant en écoutant sa réaction.

- … alors laisse-moi te toucher.

To my dear beansprout ♥

_________________


 « Je pense de moi que je suis vraiment cru, mais je suis juste cruellement vrai. »
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man :: Le monde est tellement grand qu'il garde des secrets inavouables.. :: Asie-
Sauter vers: