Intrigue #2

Titre de l'intrigue

Proin rutrum ipsum sit amet rutrum ullamcorper. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus lorem. Proin rutrum ipsum sit amet rutrum ullamcorper. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus lorem. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus loremi...
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Coups de ❤

Rumeurs

Allen, ce cher Allen... Il aurait semblerait-il avoué... En public ! Être masochiste... Vérité ou mensonge à vous d'en juger.
Camille et ses contactes physiques incessants, envers une exorciste qui plus est ! Harcèlement sexuel ? Amour interdit ?
Serenity, nouvelle infirmière très populaire auprès des exorcistes... Offrirait-elle quelques services spéciaux ?
Wisely ne se balade jamais sans Gamako et fait profiter des propriétés visqueuses de son ami à tout le monde, serait-il amoureux de sa grenouille ?
Shiro, un maréchal, prendrait exemple sur un certain disparu roux et se lancerait dans le détournement de mineur....
Komui, notre Grand Intendant préféré, parle presque en permanence de sa sœur, mais il semble très proche de Timothy... Inceste ou pédophile ?

Besoin d'aide?

D Gray Man Hallow

©linus pour Epicode
En bref



 

Une séparation problématique [PV Camille] - TERMINE

 :: Le monde est tellement grand qu'il garde des secrets inavouables.. :: Europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Jeu 16 Fév - 19:30

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...



Alors que Lavi-sempai m'accompagnait à la Congrégation de l'Ombre pour que je puisse devenir exorciste, nous fûmes attaqués par des Akumas et je me retrouvai vite séparée de lui. J'avais tout de même réussi à éviter ces choses qui s'étaient montrées hostile et j'étais partie me cacher dans une ruelle sombre de la ville qui m'était totalement inconnue. Je m'en voulais d'avoir laissé mon aîné seul derrière moi, mais je savais pertinemment que je n'aurais pas pu l'aider. Je me demandais s'il allait bien et s'il avait réussi à vaincre ces créatures... Je voulais aller voir de quoi il en retournait, mais j'avais trop peur pour bouger et même si ça n'avait pas été le cas, je m'étais tordue la cheville dans ma fuite...

Je continuais à me questionner sur l'état de Lavi et la façon dont il arrivait à supporter ce métier, assise dans un coin de la ruelle, la tête dans les bras. La nuit venait de commencer... Je n'avais aucune idée du lieu où je devais rejoindre mon guide, aucune idée de l'endroit où je pouvais le trouver... Du lieu où je me trouvais, je pouvais entendre les pas ainsi que les discussions qu'avaient les passants. J'essayais de retrouver parmi tout ce bruit, toutes ces paroles, tous ces murmures, la voix de Lavi, mais ce fut sans résultat. Peut-être que si je restais là il me retrouverait ? De toute façon, je n'avais pas assez de force pour partir à sa recherche. Je n'étais même pas sûr de pouvoir tenir debout et me déplacer, si je venais à croiser la route d'un Akuma, je risquais de me faire tuer... Je ne savais toujours pas me servir de cette innocence, je n'avais aucun moyen de me protéger...

Je me contentai de rester là, immobile, attendant que le temps passe dans la même ruelle. Je ne savais vraiment pas quoi faire maintenant que j'étais séparée de mon aîné...
Alors que j'étais en train de m'endormir contre un mur, lorsque j'entendis des pas qui se rapprochaient de moi. Je tâchais donc de me cacher derrière une poubelle, me mettant en boule et fermant les yeux. J'avais peur...



© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Ven 17 Fév - 16:09


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

Trop de bruit.
Cela résumé assez bien ce que Camille pensait des humains. Il faisait vraiment beaucoup trop de bruit. Vraiment, ne pouvaient-ils pas passer une seule minutes sans parler ? Sans bouger ? Sans respirer ? Oui, car ils étaient suffisamment agaçant pour que même leur façon de respirer ne deviennent un crime. Quoique, en matière de bruits, les Akuma n’étaient pas en reste s’il pensaient aux imbéciles qui avaient décidés de ce faire exploser avec un maillet depuis près d’une demi-heure maintenant. Inutile de précisé qu’il avait fuit en direction du bruit, ne voulant pas participer à la fête. D’ailleurs, s’il y réfléchissait bien, cela ressemblait à des feux d’artifices… mais en plus moche. Beaucoup plus moche même.
Enfin, il s’était convaincu qu’il s’agissait d’une fête particulièrement agaçante et donc, qu’il ne voulait pas y mettre le nez -ni autre chose- et que, de ce fait, il n’était pas obligé d’aller tuer les responsable du bruit. Qui disait fête disait, aucune raison qu’il y ait des exorcistes dans le coin, qui disait donc, pas besoin d’aller les tuer. Morale : il ne désobéissait pas. Ça, c’était fait.

Il continuait sa route vers un endroit quelconque, n’étant pas spécialement coutumier des environs. Il ne venait pas souvent dans se genre de ville… et encore moins vers l’Angleterre ou l’Europe en général. Il préféré vraiment les pays asiatique où les gens étaient naturellement plus calme… en dehors des période de fête… et moins pénible. Il n’était venu que par curiosité de ce que les autres lui avait raconté, et aussi pour chercher une certaine personne.
Il était dans une ruelle quand son son ami -un lien à cheveux- lâcha, laissant retomber ses longs cheveux tout autour de lui. Il soupira, vaguement ennuyé avant de se pencher en avant pour récupéré son bien qui venait de dire bonjour au sol.

Si tu cherche à te cacher… je me sens obligé de te dire que tu claques trop fort des dents pour que ce soit efficace…

Toujours se ton morne et plat. Rattrapant son ruban blanc coupé en deux, il se tourna vers l’humain auteur du bruit. Une humaine du moins, une femme… ou un enfant… peu importait en fait. En tout cas, il espérait pour elle qu’elle ne pensait pas réellement être silencieuse et discrète en se roulant en boule de la sorte.

Tu va tomber malade si tu dors là… et être, de ce fait, encore plus bruyante…

Pour la faire taire, il pouvait toujours la tuer… mais il faudrait qu’il tue aussi tout les témoins pour pas avoir d’ennuis après. Et pire que tout, il allait certainement salir sa toute nouvelle veste en faisant ça et le sang, c’était chiant à nettoyer. Pourtant, cette gamine lui donnait mal au crâne avec sa façon de claquer des dents.
Particulièrement agacé, il se pencha vers elle, l’attrapant par le bras pour la mettre sur son épaule tel un sac. Vraiment, ce qu’il ne fallait pas faire parfois pour que les humains cesse de faire un bruit insupportable.

Tu habites où… je te ramène…

Il ignora sa conscience qui lui disait qu’il avait vu l’enfant avec l’exorciste qui tapait sur les autre avec un marteau comme un gros bourrin bruyant et commença à avancer, jetant un regard noir à un couple qui murmuraient de façons fort peu indiscrète mais il ne se justifia pas. Pourquoi faire ? Les humains ne comprenaient rien et il n’allait pas gaspiller plus de salive que nécessaire.

Au fond, il savait pertinemment que, même si l’enfant était une exorciste, il ne pourrait pas la blesser ou tuer devant elle. Il eu une moue agacé, entendant plus ou moins patiemment la réponse à sa question -qui n’avait pas eu l’intonation d’une question comme toujours- pour savoir dans quelle direction il devait vraiment aller.

“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Ven 17 Fév - 21:20

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...




J'avais les yeux fermés, j'étais effrayée et j'avais froid... J'espérais que l'inconnu ne me remarque pas ou qu'il passe son chemin, ce qui ne se produisit malheureusement pas. J'ouvris les yeux après avoir entendu les paroles de cet homme ou plutôt de cette belle femme que je semblait avoir dérangé en claquant des dents... Je me sentais un peu stupide avec ce qu'elle m'avait dit, enfin en réfléchissant un peu plus, il était vrai que je faisais pas mal de bruit et que je ne risquais pas de passer inaperçu... Cette personne semblait me reprocher d'avoir fait du bruit, je me sentais donc coupable même si je savais que je ne pouvais pas contrôler ce genre de chose...

- Désolée...

Je fus assez surprise lorsque mon interlocutrice m'attrapa pour me mettre sur son épaule comme un sac à patates... Cette femme avait assez de force pour me porter sur son épaule ? Je n'étais pas très lourde, mais quand même... En plus, elle semblait vouloir me ramener chez moi en me portant sur son épaule... Ce n'était quand même pas un homme, si ? SI c'était le cas, j'allais me sentir bête, très bête pendant un moment...

- Je... Je n'habite pas ici... Je n'ai nulle part où aller...Je m'arquai une pause, prenant une grande inspiration avant de continuer.Ex... Excusez-moi... Vous vous êtes bien une femme ?

Je n'aimais pas vraiment être sur l'épaule de cette personne qui m'était totalement inconnue, mais je ne me débattais pas, car je ne savais vraiment pas quoi faire et puis, je me disais que rester seule pouvait être encore plus dangereux... Je pouvais me faire de nouveau attaquer par un Akuma, or je ne pouvais toujours pas me défendre contre eux et je n'avais aucune idée de la façon dont je pourrai retrouver Lavi...


© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Ven 17 Fév - 22:04


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

Évidemment, elle n’habitait pas ici. En même temps, elle avait débarqué dans le coin avec un exorciste, il les avaient vu arrivé ensemble au centre ville… centre ville bruyant soit dit en passant. Par contre, il s’arrêta brutalement à l’écoute de la question, manquant de faire passer la gamine par dessus son épaule et la retenant de justesse par les jambes avant de la remonter correctement sur son épaule dans un geste tout aussi brutale. Il faut dire que, pour sa défense, il n’avait plus eu l’habitude -et le besoin- d’être doux depuis un moment. Il n’avait pas besoin de prendre des pincettes pour tuer les gens après-tout.

Désolé.

Bon, puisqu’il c’était excusé pour sa brutalité, il pouvait reprendre la route. Hum…

Je te dépose à l’hôtel alors. Il marqua un temps d’arrêt avant de reprendre, ce sentant obligé de préciser. Ils ont des couvertures.

Il recommença à marcher, s’arrêtant presque immédiatement après avant de s’engouffrer dans un cul de sac sombre. Posant la gamine les pieds au sol, il colla son dos à son torse pour mieux la faire taire en posant une main devant sa bouche.

Silence… lui murmura-t-il à l’oreille.

Dans la rue qu’ils venaient de quitter, une dizaine de personne passèrent en courant et il leur lança un regard noir inutile. Il les avaient sentis… ces akuma. Il y allait encore avoir un bruit monstre et ils allaient sûrement sentir l’innocence que la gamine portait avec elle. D’un côté, en étant là, ils avaient sûrement pensé qu’il s’occupait déjà d’elle. Ou alors, ils ne l’avaient pas remarqué. Dans les deux cas, ce jeu de cache-cache l’agaçait déjà. Il n’aimait pas vraiment ce jeu qui l’énervait assez facilement mine de rien. Mais vraiment, ces Akuma de bas niveau n’étaient d’aucune utilité à part faire un bruit innommable.

Bruyant… Commenta-t-il en les fixant jusqu’à ce qu’ils disparaissent au détour d’une ruelle.

Sa main entourant son poignet pour être sûr qu’elle ne lui échappe pas, il avança d’un pas… avant de la remettre sur son épaule, estimant qu’ils iraient bien plus vite ainsi et que, plus vite ce serait fini, plus vite il pourrait quitter ce lieux remplis d’Akuma et d’humains et donc, de bruit. Comme pour donner raison à ses pensées, un gros bruit d’explosion retentit. Il soupira, complètement agacé.
Il retourna dans la ruelle, reprenant sa route quand un problème attira son attention. Il ne savait strictement pas où il était… et donc encore moins où se trouvais le fameux hôtel. Il jeta un regard blasé aux passants avant de légèrement secouer la fille sur son épaule.

Demande-leur où se trouve l’hôtel.

Malgré l'apparence de la demande, cela n'avait en rien l'air d'un ordre dans la mesure où son intonation était toujours aussi plate qu'une crêpe.
Rien que penser à leur parler et donc, leur faire générer du bruit, l’agaçait. Si c’était la fille, ils feraient du bruit aussi… mais ce serait à elle de les gérer alors, cela le dérangeait un peu moins. Et si jamais ils ne respectaient pas la règle de : je réponds puis me tais et dégage, il pourrait toujours les envoyer voir dans le mur d’en face s’il y était.

Dépêche-toi…

Notant avec un brin de retard que ce ne serait pas pratique en la laissant sur son épaule, il la posa de nouveau sur le sol, la tenant tout de même fermement par le poignet. Oui, cela ressemblait à un kidnapping et non, il n’y avait pas pensé. Et même s’il y avait pensé, il ne s’en serait même pas préoccupé.  
“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Sam 18 Fév - 17:21

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...




La personne qui se trouvait avec moi devait être un homme étant donné sa réaction lorsque je lui demandai s'il s'agissait bien d'une fille... Et j'en ressenti les effets, manquant de m'écraser par terre suite à l'arrêt brutal de l'inconnu qui me rattrapa par les jambes tout aussi brutalement. Cela s'était passé tellement vite que j'en eus la tête qui tournait... Le pire, c'était sans aucun doute l'embarra que je ressentais pour l'avoir pris pour une femme... Cet homme qui s'était montré plutôt brutal s'excusa, surement pour sa réaction, enfin c'était de ma faute alors je ne lui en voulais absolument pas...

- Euh... Ce... Ce n'est pas grave... C'est à moi de m'excuser...

Il avait beau ne pas avoir beaucoup de tact et se montrer brutal, il ne semblait pas être quelqu'un de méchant. Il avait même dit qu'il m'accompagnerait jusqu'à l'hôtel, enfin je n'avais pas trop compris pourquoi il me précisa qu'il y avait des couvertures là-bas... C'était quelqu'un de très étrange et que je ne comprenais absolument pas, mais je ne me sentais pas en danger. J'étais seulement très mal à l'aise à cause du quiproquo précédent et de la façon dont il me portait...

Je commençais à me calmer, lorsque l'inconnu me posa par terre et se mit à mettre son torse contre mon dos avant de passer l'une de ses mains devant ma bouche, m'empêchant de parler... Cette position était vraiment vraiment très embarrassante... J'avais l'impression que ma tête allait exploser, je devais surement être rouge comme une tomate... Un petit groupe de personnes passa, est-ce qu'il avait des problèmes avec eux ? Des dettes peut-être ? Je comprenais de moins en moins cet homme... Une fois les hommes partis et qu'il enleva sa main de devant ma bouche, je pris la parole.

- Heu... Pourrais-tu me donner... Ton nom ?

Avant même de m'en rendre compte, je me retrouvai une nouvelle fois sur son épaule... C'était une manie chez lui ou quoi ? Pourquoi devait-il me porter comme ça ? C'était assez embarrassant... Ce fut encore pire lorsqu'il se mit à me secouer pour enfin me demander d'aller voir les passants afin de savoir où trouver l'hôtel... Ne pouvait-il pas me le demander un peu plus délicatement ? En plus, il me dit de me dépêcher... Même après qu'il m'ait reposé par terre, il continuait à me tenir fermement par le poignet... J'avais l'impression d'être sa prisonnière et cette sensation était vraiment désagréable... Je m'approchais tout de même d'une jeune femme pour la questionner...

- Excusez-moi... Est-ce que... Pourriez-vous... Pourriez-vous m'indique la route pour se rendre à l'hôtel ?


© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Sam 18 Fév - 18:07


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

En voyant la tête de l’humaine une fois que ses pieds eurent touché terre de nouveau, il fut bien obligé de constater qu’il n’était absolument pas un modèle de galanterie et de douceur, pour autant, il ne desserra pas l’emprise qu’il avait sur son poignet. Il n’allait pas lui permettre de s’échapper avec les autres qui rôdaient dans les environs. Il ne voulait pas qu’elle soit blessé pour une certaine raison alors, jusqu’à se que son bruyant de garde du corps inutile ne revienne, il allait garder un œil sur elle. Même s’il devait avouer que ce n’était absolument pas une excuse pour manquer autant de délicatesse. Sushun l’insulterait s’il le voyait faire, il soupira brièvement.
Il l’écouta distraitement demander la direction à une inconnu, se rapprochant un peu d’elle pour toiser l’humaine d’un air assez… froid, ce qui fit reculer un peu leur interlocutrice. Bien, on empiétait pas ainsi sur son espace vitale. Même si lui ne se gênait absolument pas pour le faire.

La femme leur indiqua la direction de manière vague et il ne pu s’empêcher de lui lancer un regard meurtrier, la mettant un peu plus mal à l’aise.

Disparaît de ma vue… en vitesse.

Cette fois-ci, son air agacé était passé dans sa voix et leur interlocutrice ne demanda pas son reste pour faire ce qui lui avait dit, disparaître de sa vue. En même temps, les femmes humaines aspergé à ce point de parfum et avec un air aussi superficielle lui tapait sur le système.

Ne t’approche pas des autres aussi imprudemment. Il posa sa main sur la tête de la jeune fille, fixant un moment son air si innocent. Ça lui donnait presque des envie de meurtre ça… C’est là où il était content de ne pas être un pitoyable niveau un. Tu peux m’appeler Camille… Comment dois-je t’appeler…

Son ton était redevenu sans intonation alors qu’il s’était légèrement calmé et il reprit dans demoiselle dans ses bras, la portant comme une princesse cette fois. Oui, il n’était toujours pas certain qu’elle soit capable de marcher à une vitesse décente mais au moins, on pouvait pas lui reprocher de ne pas faire des efforts de délicatesse. Et en plus, il avait même répondu à la question qu’il avait fait l’effort de se rappeler, on pouvait le féliciter à se stade là. Puis il prit la direction que lui avait indiqué la femme, de manière rapide mais prudente tout en se fichant éperdument des regards qu’on pouvait bien lui accorder.
Encore une fois, il nota un temps d’arrêt tout en se séparant de la foule et posant la demoiselle sur ses pieds tout en gardant son poignet prisonnier. Il fronça les sourcils, observant un groupe de policiers qui discutaient non-loin d’eux. Sans les quitter du regard, il prit la petite humaine dans ses bras, comme s’il lui faisait un câlin, se demandant vaguement pourquoi c’était aussi fatiguant de protéger un humain. Bien que, techniquement, il pourrait faire aussi un meurtre de masse sur ce qui barrerait sa route, Akuma compris… mais rien que de penser à l’énergie qu’il devrait déployer, il était fatigué. Et puis, il n’avait pas envie de se faire attaquer par derrière ou d’attirer l’attention de l’autre exorciste des environs, ce qui serait encore plus fatiguant.

… … … Pourquoi les humains ressent-ils le besoin de se regrouper en troupeau bruyant…

Il lança un regard noir aux promeneurs avant de prendre correctement la main de la fille dans la sienne, sans pour autant lui laisser le loisir de lui échapper. S’il ne voulait pas trop attirer l’attention et avoir une bonne partie du troupeau contre lui, il allait devoir être plus… … … attentif. Surtout que la femme qui leur avait montré le chemin discutait avec les policiers et il était sûr qu’il n’y avait pas que des humains dans le tas.   
“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Dim 19 Fév - 12:56

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...




Le comportement de mon accompagnateur me faisait vraiment peur par moment, il ne semblait pas s'énerver, mais il se montrait plutôt froid et menaçant dans certaines de ses paroles ou certains de ses mouvements. Je n'arrivais pas à savoir s'il était gentil ou non, il semblait faire des efforts pour apparaître agréable par moments et se montrait terrifiants par d'autres... Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre venant de lui et cela me perturbait beaucoup... De plus, il y avait des fois où il me serrait très fort le poignet, à tel point que je venais à en avoir mal... Il ne devait pas bien maîtriser sa force ou se moquait complètement de me faire mal, plus j'essayais de le comprendre et moins j'y arrivais...
Je fis assez étonné lorsque cet homme des plus étrange posa sa main sur ma tête avant de me fixer... Je détournai alors le regard afin de ne pas croiser le sien, j'avais vraiment du mal à regarder les autres droit dans les yeux... Je ne le comprenais vraiment pas... Pourquoi se montrait-il gentil avec moi et me donnait-il des conseils alors qu'il se montrait froid face aux autres ? C'était vraiment perturbant... Il y avait vraiment quelque chose qui me dérangeait chez lui...

L'androgyne prit la peine de répondre à une question que je lui avait posé il y avait un moment de cela et me demanda mon nom... Enfin cela ressemblait à une question de part la syntaxe de la phrase, la seule chose me faisant douter avant de répondre fut l'intonation plutôt plate du garçon.

- Je m'appelle Kohaku...

Camille me reprit dans ses bras pour me porter comme une princesse...C'était encore plus embarrassant qu'avant, à tel point que j'avais envie de me cacher dans un trou... Je me contentais cependant de fermer les yeux et d'essayer de penser à autre chose, je n'avais pas vraiment envie d'embêter d'avantage le garçon qui prenait la peine de m'accompagner à l'hôtel. Je rouvrit les yeux lorsque je sentis me pieds au sol, je regardais alors Camille en me demandant ce qu'il avait. Avant même de m'en rendre compte, le garçon aux cheveux longs m'avait pris dans ses bras, pour me faire un câlin ? J'eus alors l'impression que j'avais quelques neurones de griller et que mon cerveau était en surchauffe... En temps normal j'aurais essayé de me défaire de son emprise, mais je n'en avais pas vraiment la force ni le courage et puis, j'avais été prise de court...

Avant même que j'eus le temps de reprendre mes esprits et de comprendre ce qu'il se passait, Camille me tenait la main... Décidément, j'étais complètement dépassée par les événements depuis la découverte de ma compatibilité avec cette innocence. Je pris donc l'initiative de poser une question...

- Excusez moi... Y a-t-il un problème ?

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Mer 22 Fév - 16:52


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

Kohaku donc… il se fit brièvement que cela ne sonnait pas anglais. Définitivement pas en réalité. Enfin, cela ne lui importait pas vraiment mais au moins, il pourrait l’appeler par son prénom si jamais il devait l’appeler pour quelque chose, ce qu’il doutait en réalité. Il n’avait pas besoin d’exorciste et elle… et bien, elle chercherait sûrement à le tuer et ça, c’était… fatiguant. Il n’avait pas vraiment envie de courir là.

Mettant cela de côté, il s’était mis à la porter comme une princesse pour aller plus vite, ayant compris avec un peu de retard que l’autre façon de faire n’était pas très courtoise. Ce n’était pas comme s’il s’en souciait vraiment en réalité mais il pouvait quand même faire un effort parfois. On ne pouvait pas lui reprocher d’essayer au moins.
Encore une fois, il avait dû s’arrêter sur le bord de la ruelle, caché à l’ombre d’une autre tout en faisant un câlin à Kohaku… et observant un groupe de forces de l’ordre non loin d’eux. Vraiment… il y avait même des Akuma dans le lot qui n’avaient pas été attiré par le grabuge que les autres faisaient, bien qu’officiellement, les policiers étaient rassemblés pour ça. Par contre, il aimait moins  que la femme qui les avaient « guidés » soit là elle aussi. C’était… fatiguant comme situation. Vraiment.

Je lâchais la gamine avant de lui prendre la main, histoire qu’elle ne s’échappe pas tout en réfléchissant. Peut importe ce qu’il ferait, il attirerait l’attention de ses « collègues » là-bas… non ? Diantre, pourquoi étaient-ils aussi nombreux dans cette ville…

▬ Excusez moi... Y a-t-il un problème ?

Il baissa son regard sur la jeune fille, lui montrant les policiers de sa mains libre. Certainement qu’elle ne verrait pas le problème… Ah, les humains… Il détestait devoir expliquer les choses. Mais comme il avait décidé de protéger cette fillette qui lui semblait si fragile, il allait le faire. En faite, il se posait maintenant la question de pourquoi il lui avait semblait qu’elle ressemblait à la fille qu’il recherchait. Peut-être parce qu’elle semblait du même âge… même carrure… il savait pas… Et s’il ne savait pas, ça ne devait pas être important. Quoiqu’il en était, maintenant qu’il avait une conscience, il préférait ce débrouiller pour ne pas tuer d’enfant… ni voir d’autre Akuma en tuer. Cela lui tapait un peu sur le système, même si la plupart du temps, il ne pouvait rien faire contre. Surtout si c’était un ordre venant d’un Noah.

Il y a des Akuma dans le groupe là-bas… Il se pencha un peu vers elle, murmurant à son oreille. Ils pourraient sentir ton innocence si on s’approche trop près… je pense… Il soupira. Un truc comme ça...

Il en était même pas sûr en faite. Enfin, si cette explication ne lui allait pas, c’était pareil au fond… il s’en fichait. Par contre, il n’avait pas spécialement envie de faire un détour non plus… Il récupéra l’une des clochettes dans ses cheveux entre ses doigts, la faisant tinter joyeusement alors que lui gardait un visage impassible… bien que quelqu’un de finement observateur pourrait le voir un peu ennuyé. Il s’appuya contre le mur, gardant la gamine près de lui.

Une idée ?

Encore une fois, comme pour passer le temps, il entourant ses épaules de ses bras, tout doucement pour être sûr de ne pas lui faire mal puis posa la tête sur l’épaule de la plus jeune. Il était dos à la rue, lui laissant donc voir celle-ci… du moins autant qu’elle pouvait dans la mesure où il était plus grand qu’elle. Il ne fallait pas lui en vouloir, dès qu’il parlait un peu trop à une personne -et restait trop longtemps avec elle- il fallait qu’il la touche c’était… compulsif, il ne pouvait vraiment pas s’en empêcher, ce qui lui avait causé déjà pas mal de problème dans cette nouvelle vie. Au moins, elle ne l’avait pas encore giflé et il lui en était reconnaissant car même si ça ne faisait pas vraiment mal, il avait encore assez d’honneur pour trouver le geste vexant.
“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Jeu 23 Fév - 13:45

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...




Des Akumas ? Comment était-il au courant de leur existence ? Et puis, comment pouvait-il les différencier des personnes normales ? Même les exorcistes n'arrivaient pas à reconnaître les machines du Comte... Était-il exorciste ? Non... Lavi-sempai m'avait dit que les exorcistes portaient un uniforme spécial pour être reconnus des Akumas et Noés. Alors était-il un membre lambda de la congrégation ? Ou peut-être un Noé ? Non, s'il s'agissait d'une de ces personnes travaillant pour le Comte, il se serait surement montré courtois ? Alors, un Akuma ? Dans ce cas, pourquoi me protégerait-il ? Et puis, rien que le fait d'avoir cette pensée me donna des frissons... C'était vraiment perturbant et puis, comment savait-il que je possédait une innocence ? Sans compter qu'il n'était pas obligé de venir me chuchoter a à l'oreille, c'était vraiment déstabilisant... J'avais détourné le regard à cause de la gêne, mais je réussis à rassembler mon courage pour lui poser une question bien que ma voix fut des plus basse.

- Comment... Comment connaissez-vous... Les Akumas et exorcistes ?

Je me mis à regarder l'androgyne qui avait commencé à jouer avec l'une de ses clochettes. Il me prit par surprise lorsqu'il me demanda si j'avais une idée, mais une idée pour quoi, je ne le savais pas... Peut-être qu'il me demandait de réfléchir à un moyen d'atteindre l'hôtel sans avoir affaire aux Akumas qu'il avait remarqué... Peut-être en faisant un détour ? Je ne voyais pas trop quoi lui dire, après tout je ne savais pas grand chose sur les innocences, les Akumas et les Noés............ Hein ?! Ca... Ca... Camille... Il... Il avait mis ses bras autour de mes épaules... Et avait posé sa tête sur moi.... J'ai vite perdu l'équilibre à cause de l'embarra et de son poids pour tomber par terre... Il aurait au moins pu me prévenir afin que j'ai le temps de me préparer psychologiquement... Enfin, je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, étant donné que je ne lui avais pas dit que cela me dérangeai...

-Dé... Désolée....


© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Jeu 23 Fév - 16:14


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

Hum… Comment il les connaissaient… là était la question… Répondre ou pas répondre…
Il décida de faire dans l’ordre dans un premier temps, répondant à son autre question en tentant d’être plus précis… bien que cela restait un peu éloignait et… soulevait d’autres questions évidement. Pourquoi les humains posaient-ils toujours des questions… Bon, lui aussi en posait parfois, mais c’était juste pour avoir des réponses alors, ce n’était pas pareil.

Oui, la logique de Camille venait de frapper…

Finalement il se mit à lui faire un câlin machinalement, tentant de réfléchir sur la question qu’elle lui avait posé puisqu’il lui laisser avoir une idée de ce qu’ils allaient faire ensuite. Résultat, la demoiselle fini les fesses au sol et il du se retenir au mur pour ne pas la suivre dans sa chute. Et là, la gamine pouvait dire « Eurêka ! », pas qu’elle ait trouvé Camille car c’est lui qui l’avait trouvé mais il venait d’afficher une expression ! C’était quelque chose d’assez remarquable et rare pour être noté. En effet, il avait écarquillé les yeux d’un millimètre… … Quoi ? C’est vrai que ce n’était pas très visible mais avec lui, ça faisait déjà pas mal… Et il fixait la gamine sans comprendre pendant un moment, ce demanda au passage pourquoi elle s’excusait.
Il remarqua une légère rougeur sur ses joues et soupira, lui tendant la main pour l’aider à se relever, la laissant libre ou non de la saisir pour s’aider.

Je suppose que je me suis montrer trop familier encore une fois…

On pouvait déceler un léger ennui. Pas qu’il ne remarquait pas ses gestes parfois très déplacé mais il ne pouvait pas s’en empêcher alors, il n’y pensait plus la plupart du temps.

...Merci de ne pas m’avoir giflé…

Il la fixa, sans vraiment d’expression avant de s’appuyer au mur, les bras croisé sur sa poitrine pour éviter tout débordement… du moins, au maximum mais il savait qu’il retombait bien vite dans cette mauvaise habitude. Enfin, il était bien content de ne pas avoir eut de gifle cette fois… vraiment. C’était plutôt humiliant comme geste après tout…

Si je te le dis, tu va t’enfuir… Mais je veux juste te mettre à l’abri alors évite de t’agiter partout, c’est déjà assez fatiguant comme ça…

Il se tourna vers elle, la regardant des pieds à la tête avant de reprendre la parole. Après tout, il n’aimait pas mentir et n’avait strictement aucun tact alors… Et puis, c’était pas sa faute si cette « Kohaku » lui avait posé la question non ? Il aimait bien avoir des réponses à ses questions lui aussi… même s’il trouvait assez agaçant de devoir répondre à celle des autres. Mais là il faisait un effort… parce qu’elle semblait fragile et qu’il n’aimait pas faire du mal -ou qu’on fasse du mal- aux choses fragiles.

Je t’ai vu arriver avec l’autre exorciste… Je peux sentir leur présence... Je suis un Akuma… Il s’arrêta, se sentant obliger d’apporter une précision. ...de plus haut niveau que ceux qui vous ont attaqués, alors même le bruyant aurait dû mal à me tuer… Je te conduis juste hors de portée des autres Akuma… et je n’aime pas courir alors je te serais reconnaissant de ne pas t’enfuir en courant. Surtout que tu es blessé à la cheville non ?

Il s’était longtemps occupé de celui dont il avait l’apparence alors, il détecté assez vite quand une personne avait mal quelque part et… la fille semblait ne pas tenir debout toute seule bien longtemps en plus donc courir lui semblait être une idée…  totalement idiote en faite. Mais les humains étaient idiots et bruyants alors ça ne l’étonnerait même pas si elle essayait quand même.
Il soupira, comme fatigué, avant de la fixer du regard, comme s’il attendait une réponse.
“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Jeu 23 Fév - 17:21

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...




J'attrapai la main de Camille pour me relever, j'avais beau ne pas être à l'aise avec les contacts physiques, il fallait que je fasse un minimum d'effort... Je voyais bien que l'androgyne essayait de se montrer gentil et courtois, alors il fallait que j'en fasse autant ou je risquais d'avoir honte de moi jusqu'à la fin de mes jours. Une fois debout, je tâchai de dépoussiérer mes vêtements tout en écoutant ce que mon guide avait à dire. Trop familier.... Effectivement, enfin moi c'était plutôt le contraire... Chacun de nous avait des efforts à faire de son côté, c'était assez drôle d'un côté, il me semblait que nous étions parfaitement opposés.


- ...Merci de ne pas m’avoir giflé…

Hein ? Il... Il avait déjà été giflé pour ça ? Enfin, son comportement était un peu déplacé, mais pas à ce point.... Et puis, j'avais une part de tord dans cette histoire, je ne lui avais rien dit sur ma gêne ou son comportement... Je repris donc la parole pour lui donner mon point de vue accompagnant mes paroles de gestes plutôt incompréhensibles, montrant mon embarra.

- Ce... Ce n'est rien...

Je regardai Camille s'installer contre un mur et j'en fis de même, me positionnant   en face de lui. M'enfuir ? Pourquoi ? Comment pouvait-il prédire mes réactions ? Était-il un tueur ? Violeur ? Voleur ? Non.... Il n'avait pas l'air effrayant, ni pervers.... Peut-être qu'il cachait bien son jeu.... Ou alors, c'était vraiment un Akuma ou un Noé.... Je me repliai un peu sur moi, surveillant du coin de l’œil l'androgyne, je me sentais mal à l'aise... Je ne pouvais pas lui faire confiance, si je n'avais aucune idée de qui il était, si je savais uniquement que j'aurais envie de fuir si j'étais au courant...

Il se décida enfin à tout me dévoiler et je devais avouer que c'était assez dur à avaler... Il m'avait vu arriver avec Lavi-sempai et il avait ressenti la présence de mon innocence, tout comme il avait senti la présence des autres Akumas... Il allait même jusqu'à dire qu'il figurait parmi les machines du Comte Millénaire, précisant qu'il était plus fort que ceux que mon guide avait affronté... Il voulait me protéger des autres Akumas et était au courant pour ma blessure... Que voulait-il que je redise à ça ? Je ne savais pas quoi faire, ni quoi dire... Je ne comprenais pas sa façon de penser... Les exorcistes et les Akumas étaient sensés être ennemis, non ? Alors, pourquoi ? Si l'exorciste roux était là, qu'aurait-il fait à ma place ? Je n'en avais aucune idée....

Je relevai la tête, pour croiser le regard de Camille qui semblait attendre quelque chose de moi... Je pris alors la parole, mais j'avais beau faire des efforts, j'avais la voix qui tremblait...

- Je... Je ne vais pas fuir.... Ce... Ce serait inutile...

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Jeu 23 Fév - 18:44


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

Il avait hoché la tête avant de s’installer contre le mur, voyant très bien l’embarra de son interlocutrice. Il ne faisait pas souvent attention à ce qui l’entourait mais quand c’était sous son nez ou qu’il n’avait choix/ trouvait ça intéressant, les choses étaient très différentes.
Il prit parti de répondre à sa question, puis la fixa du regard en attendant une réaction. Il espérait qu’elle ne change pas d’avis et ne se mette pas à le frapper… ou qu’elle ne décide pas de s’enfuir, les deux étaient fatiguant.

Encore une fois, il regardait la jeune fille… de manière surpris. Il s’était au moins attendu à se quelque proteste ou l’insulte à défaut de s’enfuir… Certes, sa voix avait tremblé… mais dans ses circonstances c’était, normal. Après-tout il lui avait dit de but en blanc qu’il était son ennemi et… il n’éprouvait aucun remords à avoir répondu à la question. Si on ne voulait pas de réponse, il fallait mieux se taire et ne rien dire après tout.

En effet… Confirma-t-il, la regardant toujours et une fois que sa surprise fut plus ou moins passé.

Toutefois, sa curiosité avait été éveillé. Elle ne s’agitait pas dans tout les sens… certes, il lui avait dit de ne pas le faire, mais il doutait qu’elle soit prise d’une soudaine envie d’écouter un ennemi déclaré, non ?

Mais ça n’empêche pas les gens d’essayer malgré tout. Tu as peur… pourquoi tu n’essaie pas… ?

Cette fois-ci, sa question avait était marqué légèrement, notant ainsi son intérêt.
Il se décolla du mur, laissant pendre ses bras de chaque côté en avançant vers elle sans pour autant être trop près, ni la toucher. Il avait fait tout cela très lentement, comme pour ne pas l’effrayer. Même si rien n’avait été « programmé », il faisait juste cela de manière instinctive, comme toujours. Il souffla un peu.

Je ne compte pas te faire du mal…

Ce qui n’allait pas l’empêcher de tuer quelques policiers s’ils continuaient à avancer vers eux de la sorte. Il ne fallait pas exagérer quand même. Il n’était pas méchant ou gentil, c’est juste que tuer ne le dérangeait pas outre mesure… il s’en foutait. Il ne pouvait rien faire contre aussi, il avait été programmé pour ça tout comme les autres Akuma, il c’était fait une raison. Il savait que s’il y avait une vie pour lui après qu’il soit détruit, il irait plus que probablement en enfers mais pour le moment, il n’y pensait pas. Pour le moment, il faisait juste ce qu’il voulait au maximum et il cherchait cette personne. Quand il la trouverait, il y penserait peut-être plus… ou pas… mais pour le moment, il ne voulait pas être détruit.
Et sinon…
Il s’assit en tailleur par terre, face à Kohaku tout en la fixant du regard… patiemment. En faite, il en avait un peu marre d’être debout… et dehors aussi… et du bruit… et… et en faite il perdait patience en faite…

Ils approchent… On fait quoi, je les tue ?

Oh… une vrai question. La règle était peut-être que quand Camille perdait patience, il se mettait à avoir une intonation correcte ? Par contre, il était toujours aussi expressif qu’une poignée de porte c’est-à-dire, absolument pas. Il continua donc à la fixer un moment avant de tourner son regard vers la rue… toujours trop bruyante pour lui. C’était officiel, il éviterait les villes dorénavant… Il ne pouvait pas vraiment, surtout s’il recevait des ordres mais, le principe était là.
Il se releva, tournant son regard vers la rue. Bon, il pourrait toujours garder sa forme humaine pour le faire, ils n’étaient pas puissants ceux-là et les humains non plus… Il avait pas envie d’être sous sa forme Akuma, il ne l’aimait pas vraiment. La forme de Sushun… n’était pas vraiment bien couverte de sang aussi… il n’aimait pas voir Sushun couvert de sang… ah, il avait un petit problème là… Hum…  
“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Ven 24 Fév - 12:02

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...




Suite à la réponse que j'avais donné à l'Akuma, je ne savais absolument pas quelle serait sa réaction, aussi je fermai les yeux essayant de contrôler un temps soit peu ma peur... Je sursautai au son de sa voix, même s'il n'avait rien dit de mal, je me sentais juste mal à l'aise, extrêmement mal à l'aise... J'avais eu peur de sa réaction et de ses paroles, j'avais un peu peur de l'avoir offensé...Je rouvris finalement les yeux, évitant de croiser son regard. Enfin, je fus ravie de constater qu'il se contentait de me questionner en se rapprochant de moi, pour le moment... Rien ne l'empêchait de changer d'avis et de me tuer, surtout qu'il avait une bonne raison de le faire étant donné que j'étais en possession d'une innocence... Je répondis à sa question d'une voix faible, mais audible.

- Je... Je ne pourrais pas m'échapper à cause de ma cheville... Et puis, cela ne ferait que vous énerver...

Je dirigeais mon regard vers le sol, attendant les prochaines paroles de l'androgyne. Je tremblai un peu moins qu'avant... Hein ? Il venait de dire qu'il ne voulait pas me tuer ? Je remontai alors mon regard vers le visage de Camille, me demandant pourquoi il ne voulait pas me tuer, pourquoi il me protégeait... Je n'avais pas vraiment envie de mourir, mais Lavi-sempai voyait les Akumas et Noés comme des ennemis, alors je ne comprenais pas pourquoi la machine qui se tenait devant moi ne me voulait pas de mal...

Je fixais Camille, me montrant attentive au moindre de ses mouvements, je le regardai s'asseoir en tailleur face à moi. Je me demandai à quoi pouvait bien penser cet Akuma... Lorsqu'il prit la parole... Me demandant s'il devait devait tuer des gens... Des Akumas ? Des humains ? Enfin, dans tous les cas ce n'était pas vraiment quelque chose de gentil... Comptait-il vraiment faire un massacre ? Et pourquoi me demandait-il ? Je n'avait pas envie d'avoir le poids de meurtres sur le coeur, mais je ne voulais pas non plus mettre l'androgyne de mauvaise humeur.... Je ne savais pas quoi lui dire, je ne voulais pas assister à un massacre, mais je ne me voyais pas le lui dire... Je lui répondis alors en baissant la tête, avec une voix tremblante.

- Co... Comme vous voulez....


Je ne savais pas ce qu'il comptait faire, mais je fermai les yeux au cas où il ressentirait l'envie de faire un massacre... C'était cruel de placer la vie de plusieurs personnes dans la main de quelqu'un qui n'avait rien demandé, en l’occurrence, moi.


© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Ven 24 Fév - 15:37


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

Il semblait que l’humaine ne soit pas stupide… même s’il était surpris de cette… lucidité. Ou peut-être était-ce son manque de combativité qui le choqué ? Il n’avait pas vraiment l’habitude que ses victimes lui disent tranquillement qui pouvait les tuer sans être inquiéter et qu’ils n’allaient pas courir dans tous les sens parce qu’il ressemblait à un monstre et qu’il était plus rapide qu’eux. Mine de rien, cela l’ennuyer assez qu’elle ne tente pas de faire quelque chose. Bien que ça l’aurait également ennuyé qu’elle court dans tous les sens en hurlant.
Il lui rappela quand même qu’il ne comptait pas lui faire du mal… ni la tuer en réalité, même s’il ne pouvait pas vraiment lui assurer qu’il ne tenterait pas de le faire à un moment donné. Déjà parce qu’il pouvait recevoir un ordre à tout moment de la journée… et puis, leur prochaine rencontre -s’il y en avait une- pouvait se faire également dans des circonstances beaucoup moins enviable. Pour les deux parties, il n’aimait toujours pas combattre.

Les autres s’étaient mit à approcher et il s’était relevé tout en faisant part de la situation à l’humaine. Il lui avait même demandé son avis alors qu’il n’avait toujours pas eut de réponse quand il lui avait demandé si elle avait une idée pour pouvoir passer. Par contre, s’il avait su qu’elle répondrait une chose pareil, il serait resté assis… car sous la surprise, il s’était brutalement rassit en tailleur en face d’elle, la regardant les yeux écarquillés. Vraiment écarquillé cette fois, même sa bouche était entrouverte pour marquer sa surprise. Il… avait vraiment entendu ?
Il se reprit, se redressant tout en s’approchant d’elle, posant sa main contre le mur où elle était appuyé, juste à côté de son visage. Ses doigts pouvait presque effleurer la joue de la fille et il baissa son visage, remontant le menton de Kohaku de son autre main pour pouvoir la regarder droit dans les yeux.

Regardes-moi…

Il avait ordonné d’une voix qui sonnait étrangement douce par rapport à son ton monotone habituel mais pourtant, son visage restait neutre. En fin, pas totalement, ses sourcils étaient légèrement arqués, un peu soucieux.

...Tu le penses vraiment… ? Ça te serait… égal ? Il pencha un peu la tête, juste assez pour pouvoir murmurer à son oreille. Je ne compte pas te tuer, réponds sincèrement. Cela ne te dérangerait pas que je tue les humains de cette rue ?

Il se redressa juste assez pour la fixer dans les yeux, la relâcha avant de lui tourner le dos, faisant ainsi face au groupes de policiers qui avait atteint l’endroit où ils étaient « cachés ». Les deux policiers Akuma échangèrent un regard entre eux avant de faire la navette entre lui et Kohaku mais il ne s’en soucia pas.

On nous as dit que vous violentez une jeune femme… Es-ce vrai ? Demanda ce qui semblait être le chef tandis qu’un autre avait avancé un pas vers la jeune fille tout en lui demanda si elle allait bien, mais Camille le retient par le bras.

Ne répondant pas à la question, il se tourna à moitié vers l’exorciste, attendant qu’elle réponde à la question. Suivant ce qu’elle dirait, soit il jouerait le jeux, soit il les tuerait. Il lui avait posé une question, c’était à elle de choisir. C’était une petite humaine mais elle était venu accompagné d’un exorciste alors, elle pouvait bien répondre à sa question. A moins qu’elle soit trop faible pour ça et alors, il ferait peut-être mieux de la tuer maintenant pour pas qu’elle n’ai à combattre. 
“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Ven 24 Fév - 17:20

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...




Les yeux toujours fermés, j'attendais le verdict de l'Akuma, le cœur serré... Je ne savais pas ce qu'il voulait faire et je ne voulais pas le savoir, je voulais juste qu'il fasse ce qu'il comptait faire assez vite de façon à ce que je ne sois plus aussi angoissée... Je pouvais entendre des bruits de pas... Ceux de Camille ? Je sentis le mouvement de l'air se modifier, changer de direction comme s'il se heurtait à quelqu'un ou quelque chose... Camille ? Je sentis que l'on me touchait le menton, ne tardant pas à entendre Camille me dire de le regarder... Son intonation avait changé, elle n'était pas aussi neutre que jusqu'à maintenant... J'ouvris les yeux ou plutôt l’œil... Je pouvais voir l'androgyne proche, beaucoup trop proche à mon goût... Je restai cependant immobile face à lui, le regardant comme il me l'avait demandé, je pouvais clairement sentir des larmes couler sur mes joues, mais je les ignorais...

L'Akuma s'était encore approché de moi, pour me chuchoter des mots à l'oreille, m'affirmant qu'il ne voulait pas me tuer et me demandant de lui dire ce que je voulais vraiment... Je me mordis les lèvres... Etait-il simplement étonné de ma réaction ou pouvait-il lire en moi comme dans un livre ouvert ? Peut-être voulait-il simplement des aveux, m'entendre dire que je ne voulais pas qu'il y ait de morts... Peut-être qu'il ne s'agissait que d'un test ? Je ne le savais pas, je n'arrivais pas à comprendre cet être qui me faisait face...

Suite à cela, Camille s'éloigna de moi et fit face aux policiers, je me demandais si c'étaient eux les Akumas dont il avait parlé... Je ne dis rien, je n'avais pas bouger, me contentant d'observer la scène en spectatrice. Je me demandais ce qu'allait faire l'androgyne... J'espérais juste que cela ne déraille pas ou le moins possible... Je priais pour qu'il n'y ait pas d'effusions de sang...

- On nous as dit que vous violentez une jeune femme… Est-ce vrai ?

Je l'observai et je dois avouer que j'eus un peu peur en voyant l'un des policier s'avancer vers moi. Je fus assez surprise de constater que je ressentis un certain soulagement en voyant Camille lui saisir le bras. Malgré mes doutes, je choisis de répondre sincèrement à l'Akuma, ma voix tremblait, je continuai à ignorer mes larmes...

- Je... je ne veux pas... Je ne veux pas que tu le fasse...


© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Ven 24 Fév - 18:57


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

Je... je ne veux pas... Je ne veux pas que tu le fasse...

Il ne pu empêcher un léger sourire étirer ses lèvres, si subtil qu’il ne remarqua pas lui-même qu’il avait sourit. Cela l’avait rassuré de savoir qu’elle ne voulait pas qu’il tue des humains. Elle était humaine aussi après tout alors, il n’aurait pas trouvé ça normal qu’elle soit indifférente à cela. Du moins, il ne voulait pas trouver une chose pareil normal. Lui n’était plus humain alors, il pouvait réagir comme ça. Mais pas une humaine, une humaine, surtout une enfant, ne devait pas trouver ça normal.
Il hocha la tête, faisant reculer le policier qu’il tenait de quelque pas, murmura d’une voix menaçante à son oreille qu’il s’en occupait. Il était un des Akuma après-tout alors il avait très vite comprit. Il aurait pu protester, le prestige tu tuer sois-même un porteur d’innocence pouvait être immense à faire valoir mais le discret poignard qu’avait apparaître Camille dans sa main libre et qu’il collait à son ventre l’avait définitivement fait changer d’avis. Un niveau deux n’était pas de taille face à un niveau trois après-tout.

Faisant disparaître son arme comme si rien ne s’était passé, il s’était rapproché de la jeune fille, passant ses doigts sous ses yeux humides pour sécher rapidement ses larmes.

Ils se chargent de convaincre leur chef que tout va bien… murmura-t-il.

Puis, il se recula d’un pas, lui tendant la main afin de pouvoir partir le plus rapidement d’ici. Il ne voulait pas qu’ils changent d’avis et ne vienne le déranger dans ses affaires. Il n’aimait certainement pas être dérangé…
Peu patient, il entraîna rapidement l’humaine à sa suite, s’engouffrant de nouveau dans la ruelle principal avant de s’arrêter de nouveau, un détail se rappelant à lui : cheville blessé.

Ce sera plus rapide comme ça… Murmura-t-il vaguement.

Au moins, il avait prit plus ou moins la peine de s’expliquer cette fois avant de la porter une nouvelle fois dans ses bras comme une princesse. Par contre, sa voix était retombé dans les ton monotone, mais on ne pouvait pas tout avoir.

… Si tu continue sur la voie que tu a commencé… ne choisi pas de baisser les armes si facilement…

Encore une fois, il n’avait pas haussé le ton, mais puisqu’il l’avait dans ses bras, ce n’était pas nécessaire pour qu’elle puisse l’entendre.
Ce n’était pas vraiment un conseil à ses yeux… juste son mauvais caractère de ne jamais vouloir abandonné qui ressortait. Un trait de caractère qu’il avait eut en étant humain et qui était devenu quasiment invisible quand il était devenu une machine.

L’hôtel de la ville commença à pointer parmi les bâtiments et il leva le nez pour le montrer à la jeune fille, ils étaient bientôt arrivés ce qui étaient plutôt une bonne chose autant pour l’un que pour l’autre.
Montant les escaliers, il frappa la porte avec le pied sans aucune délicatesse -comme quoi il ne fallait pas se fier au physique pour la délicatesse- pour l’ouvrir avant de pénétrer à l’intérieur, ne posant Kohaku sur ses pieds qu’une fois qu’il eurent atteint le comptoir. Voilà qui était une bonne chose de faite. Secouant légèrement la tête pour remettre ses mèches en place, il mit la main devant la bouche pour cacher son bâillement, l’autre main s’étant glissé dans la poche de son long manteau beige. Bon c’était pas tout mais… il faisait quoi maintenant ? Il prenait une chambre lui aussi ou il quittait la ville ? Il pouvait aussi allait manger un truc au restaurant de l'hôtel... Hum…  
“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Kohaku Shû
Compatible
avatar

Avatar : Chrome Dokuro de Reborn
DC : Wisely
Innocence : Rokudo (c'est un trident)

Messages : 44
Date d'inscription : 29/01/2017
Compatible
Ven 24 Fév - 19:56

PV. Camille

Une séparation problématique

J'ai peur... Faites que le grand méchant loup ne vienne pas me manger...




J'observais Camille qui avait hoché la tête suite à ma réponse, je le regardais faire face à ces policiers et en repousser un... Je n'avais pas vraiment compris ce qu'il s'était passé, ils ne s'étaient pas échangé le moindre mot et pourtant l'androgyne revint me voir, puis il sécha mes larmes... Était-ce déjà fini ? Il avait été plutôt rapide... L'Akuma me confirma qu'ils allaient partir en me disant que celui à qui il avait parlé était parti convaincre son boss. Je suivais donc l'androgyne qui semblait vouloir partir d'ici au plus vite, il murmura quelque chose et le temps que je comprenne, je me trouvais déjà dans ses bras... Position plutôt embarrassante, mais à laquelle j'avais fini par m'habituer... Du moins, ce n'était plus insupportable, moins gênant que la fois précédente.... Ce qui ne m'empêcha pas de me concentrer sur autre chose pour oublier ça.

Je me demandais ce que faisait Lavi-sempai... Où il était et s'il allait bien... Je le trouvais gentil et je n'avais pas envie qu'il soit blessé... Et puis, je commençais à me sentir à l'aise avec lui, c'était le seul exorciste que je connaissais mise à part la femme effrayante... Camille se remit à parler... Ne pas baisser les armes... Un conseil ? C'était gentil de sa part, bizarre, mais gentil... Enfin, moi aussi je devais être bizarre, j'avais un cache-œil, j'étais facilement embarrassée et puis, je ne le fuyais pas... J'en avais eu envie, certe, mais maintenant, je trouvais qu'il était gentil et n'avais plus envie de fuir...

Je pouvais enfin constater que l'on avait atteint notre destination, soudain, je me sentis lourde... La fatigue m'avait gagné d'un coup, peut-être était-ce à cause du stress qui était enfin retombé... Quelques secondes plus tard, je me retrouvais à l'intérieur de l'hôtel, pieds à terre... Je me rendis au comptoir et demandai une chambre, puis je me retournai vers Camille... Je m'inclinai face à lui, avant de prendre la parole posément, d'une voix faible mais plutôt claire.

- Je vous remercie... Si je peux faire quelque chose pour vous remercier, j'en serai heureuse...


Oui, je voulais vraiment remercier cet Akuma qui m'avait aidé, avait pris soin de moi... Alors, je voulais vraiment faire quelque chose pour lui en retour, le seul problème étant que j'étais plutôt limitée dans ce que je pouvais faire pour lui...

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Camille
Machine
avatar

Avatar : Fuuchouin Kazuki de Get Backers
DC : Lavi et Hayden H. Neil

Messages : 43
Date d'inscription : 14/02/2017
Machine
Ven 24 Fév - 20:44


Une séparation problématique


Camille

« ...Toute mes condoléances »


Kohaku Shû

« Je saurais me montrer digne du métier d'exorciste ! »

Il avait déposé l’enfant puis s’était mis à bâiller sans retenue, mettant quand même une main devant la bouche et détaillant l’intérieur de l’hôtel tout en écoutant… pas du tout ce que pouvait faire la jeune fille. Il avait fait sa bonne action du jour pouvait-on dire…
L’endroit en lui-même n’était pas trop mal… assez chaleureux ce qui le faisait vaguement hésiter. Allait-il rester se reposer un peu… profiter du restaurant de l’hôtel… ou quitter cette ville bruyante ? Après-tout, il y avait des exorcistes et, en plus du fait qu’il ne voulait pas combattre l’un d’eux qui n’hésiterais pas à vouloir le détruire s’il le voyait, il y avait de forte chance pour qu’un Noah lui ordonne d’attaquer les-dits exorcistes qu’il voulait éviter. Résultat, le plus simple était encore qu’il quitte la ville et aille un peu plus loin.

Il bâilla une nouvelle fois, remontant son écharpe sur son nez, il tourna les talons et s’apprêta à partir quand il entendit la voix de l’humaine qu’il venait d’accompagner. Ah, un peu plus et il partait sans lui dire au revoir… Ça n’aurait pas été si grave… si ? Après tout, ils n’étaient même pas dans le même camps…
Il la regarda fixement un moment. Le remercier… Il s’approcha d’elle, posant l’un de ses doigts fin sur la joue de la fille et la regardant de toute sa hauteur.

...N’y pense pas…

Ton monotone belote et re, faites vos jeux.
Il se pencha vers elle pour pouvoir murmurer à son oreille loin de celles un peu trop indiscrète de la personne tenant le comptoir. Les humains et leur impolitesse…

La prochaine fois… je pourrais devoir te tuer. Il se redressa, la fixant une nouvelle fois de manière attentive avant de reprendre à voix haute. Alors restons-en là.

Il ne fallait pas qu’elle confonde tout. Elle était humaine et une exorciste et lui était une des machines à tuer du Comte. Il avait du sang sur les mains… du sang innocent et ne pouvait rien faire contre ça. Si le Comte ou un Noah lui ordonnait, il l’attaquerait elle ou bien d’autre et peu lui importait. Il était programmé pour ça après-tout et c’était simplement parce qu’il avait tué un nombre incalculable de personne qu’il avait à présent assez d’autonomie et d’intelligence pour pouvoir agir un minimum par lui-même. Ce qui était assez horrible s’il devait y penser et c’était bien pour cela qu’il n’y pensait pas.

Sans rajouter le moindre mot ni le moindre geste, il lui tourna une nouvelle fois le dos avant de sortir du bâtiment. Bientôt, l’autre exorciste viendrait la rejoindre alors elle n’aurait pas à craindre d’être seul et puis, il n’y avait pas d’Akuma dans les environs directe. Enfin, a part les deux policiers qu’il avait croisé mais ils ne seraient bientôt plus un problème.
Il n’avait pas promit qu’il ne les tuerait pas du tout après tout… juste qu’il ne le ferait pas devant elle et puis, il n’en voulait qu’aux deux Akuma qui lui avait fait perdre son temps. Si les humains restait en travers de son chemin, ce n’était pas vraiment son problème.
“Le combat peut être une fête.”
@ Saya Shirayuki de N.U
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La problématique de l’enseignement supérieur Ayitien
» La problématique de l’albinisme en Afrique: superstition ou corruption?
» La problématique des bassins versants ...
» La problématique des prisons en Haïti...
» Avatar problématique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man :: Le monde est tellement grand qu'il garde des secrets inavouables.. :: Europe-
Sauter vers: