Intrigue #2

Titre de l'intrigue

Proin rutrum ipsum sit amet rutrum ullamcorper. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus lorem. Proin rutrum ipsum sit amet rutrum ullamcorper. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus lorem. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Integer in cursus loremi...
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Coups de ❤

Rumeurs

Allen, ce cher Allen... Il aurait semblerait-il avoué... En public ! Être masochiste... Vérité ou mensonge à vous d'en juger.
Camille et ses contactes physiques incessants, envers une exorciste qui plus est ! Harcèlement sexuel ? Amour interdit ?
Serenity, nouvelle infirmière très populaire auprès des exorcistes... Offrirait-elle quelques services spéciaux ?
Wisely ne se balade jamais sans Gamako et fait profiter des propriétés visqueuses de son ami à tout le monde, serait-il amoureux de sa grenouille ?
Shiro, un maréchal, prendrait exemple sur un certain disparu roux et se lancerait dans le détournement de mineur....
Komui, notre Grand Intendant préféré, parle presque en permanence de sa sœur, mais il semble très proche de Timothy... Inceste ou pédophile ?

Besoin d'aide?

D Gray Man Hallow

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: Cela est plus agréable d'avoir une maison où rentrer.. :: Le coeur de la congrégation :: Quartiers de Crows :: Chambres :: Chambre du Commandant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ HOT ] Je savais que j'allais te faire du mal. [ PV Hayden ]

avatar

Avatar : Jack Vessalius de Pandora Heart
DC : Allen Walker - Komui Lee - William Blake

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2017
Localisation : Quartier Général
Emploi/loisirs : Commandant des Corbeaux
Humeur : Joyeuse
Jeu 2 Mar - 19:07

PV. Hayden H. Neil

Je savais que j'allais te faire du mal.

Si tu perds espoir, il ne te restera que le désespoir. C'est pour cela que je veux le raviver... Cet espoir.


Encore une journée ennuyante, je n'avais pas arrêté de courir partout pour ses idiots. Vu le statut que j'avais réussi à atteindre, je me devais de donner une bonne image pour voir la congrégation se consumer. Seulement, certaines fois, il était compliqué de garder ce masque d'homme gentil. J'avais du mal à leurs sourires, ils étaient tellement dégoûtants. J'étais particulièrement de mauvaise humeur aujourd'hui, donc j'avais décidé de me rendre dans ma chambre après avoir fini les paperasses habituelles. Cette vie était bien compliquée, mais il fallait que je venge la mort de ma merveilleuse mère. Elle était si parfaite, ils l'avaient simplement détruite avec leur guerre. Elle me répétait souvent qu'elle m'aimait, mais en réalité, j'étais né d'une union pour le profit. Croire que je deviendrais exorciste était une chose idiote, les gens qui était choisis par Dieu? Je ne voulais pas de cette malédiction, il y avait déjà eu trop de victimes dans cette histoire. Il fallait arrêter tout cela, il fallait les venger. La congrégation me dégoûtait, elle se disait juste et pourtant, elle utilisait tous les moyens possibles mêmes le plus ignoble pour gagner. Comment dire que nous défendons l'humanité, quand nous ne sommes pas capables d'en faire preuve? Tout cela était tellement ridicule, c'était un spectacle aux allures macabre.

Je laissais échapper un léger soupir en marchant dans le couloir, j'avais dû également supporter mon bras droit très maladroit. Je l'avais choisi parce que son innocence et sa perte de mémoire auraient dû m'aider à mieux le contrôler. Seulement, je n'avais pas prévu qu'il me collerait toute la journée, mais surtout qu'il m'admirait comme il le fait. Si ce garçon découvrait mon véritable visage, il serait tellement choqué. À vrai dire, je m'étais fait prendre à mon propre piège. Je le pensais prévisible, mais c'était tout le contraire. Enfin, sa pureté me mettait encore plus en rogne, il était tellement innocent. Personne ne pouvait être réellement comme cela, surtout pas dans notre monde pourrit. Lui me regardait avec ses yeux de merlan frit, en répétant toute la journée " Commandant ". Son sourire tellement joyeux et sa façon de se réjouir du moindre truc inutile me donnaient envie de le souiller. Oui, c'était cela, j'avais envie de lui retirer cette pureté. Pourquoi? Je ne le savais pas, enfin, je ne voulais pas le voir. Moi qui n'avais jamais ressenti aucun sentiment a part pour ma mère, je ne pouvais pas comprendre son comportement. Ma défunte génitrice était la seule qui m'avait fait connaître, la joie, la peur, la tristesse et tout le reste tout autant inutile. Pourtant aujourd'hui, elle était morte et je me retrouvais seul et vide. Oui, j'étais vide, je regardais ce monde que je trouvais sans couleur. J'avais peut-être pris une mauvaise décision en choisissant Hayden, il était tellement mon opposé. Je savais qu'un moment ou un autre, j'allais lui faire du mal.

Je laissais échapper un énième soupir en entrant finalement dans ma chambre, j'avais besoin de me reposer. J'allais vers mon bureau, puis je retirais mon haut. Une fois torse nu, je me dirigeais vers le lit pour me coucher. Les bras en dessous de ma tête, je regardais le plafond en me disant que demain allait être tout aussi fatigant. J'avais hâte que cet endroit maudit disparaisse, j'avais hâte de les voir tous souffrir. Ma chambre était mon seul endroit de paix, je n'avais besoin de porter mon masque habituel. Je pouvais être l'homme que j'étais réellement, je n'avais pas besoin de sourire faussement comme d'habitude. Je laissais échapper un léger rire, en réalité, les gens sont tellement faciles à séduire.


© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Rokudo Mukuro ▬ Reborn!
DC : Lavi / Camille

Messages : 75
Date d'inscription : 28/02/2017
Jeu 2 Mar - 20:02


Je savais que j'allais te faire du mal


Hayden H. Neil

"Trop d'honneur mon seigneur~"


James Nightray

"Tu me fais utiliser trop d'énergie"


Il devait avouer qu’il ne comprenait pas très bien la situation… C’est vrai, pourquoi un homme fort, charismatique et aussi génial que le commandant l’avait-il prit comme bras-droit ? Il était maladroit et ne se souvenait plus vraiment des technique de combat à cause de son amnésie. En fait, il ne savait même pas pourquoi il était amnésique puisqu’on n’avait pas voulu lui en dire plus que : « une attaque qui a mal fini », soit disant que c’était trop dangereux…
Il se mordit la lèvre avant de grimacer alors que l’infirmière soignait sans grande douceur son bras blessé lors de l’une de ses nombreuses chutes. Il se sentais vraiment mal, il voulait aider le Commandant qui avait était si gentil de le prendre avec lui alors qu’il ne servait à rien mais au final, il n’arrivait qu’a l’embarrasser et ne parvenait même pas à faire les tâches les plus simple sans tomber ou provoquer une catastrophe. Le chef devait vraiment le détester malgré son sourire et sa gentillesse… il était sûr qu’au fond, il était furieux contre lui.

Il sortit docilement alors qu’on le virait de l’infirmerie, manquant de tomber une nouvelle fois en trébuchant sur ses propre pieds et se retenant de justesse au mur le plus proche, des larmes perlant aux coins de ses yeux. Il fallait vraiment qu’il fasse quelque chose pour sa maladresse… Es-ce qu’il avait été aussi empoté avant ? Personne n’avait rien voulut lui dire.
Il afficha une moue boudeuse, gonflant les joues tant le fait de ne pas avoir de réponse à ses questions l’énervait avant de sursauter, ce cassant la figure face contre sol alors qu’on l’avait interpellé sans crier gare à surgissant dans son dos. Pourquoi les personnes ne prévenaient-ils pas ? Ils voulait bien ne pas tomber mais les autres devaient mettre un peu du leur aussi…
Il s’asseyant en tailleur sur le sol, boudant et croisant les bras mais s’arrêta bien vite en voyant le gros dossier qu’on lui tendait.

C’est pour le Commandant Nightray, à remettre d’urgence.

On ne lui laissa pas le temps de répondre et il gonfla de nouveau les joues, restant un moment assis dans le couloir avant de laisser sa tête tomber contre le mur. Il ne voulait pas revoir le commandant aujourd’hui… il avait tellement fait de bêtises avec sa maladresse…
Il se mordit la lèvre plus violemment comme pour se réveiller, de ne faisant pas vraiment attention à la douleur alors qu’il s’entaillait la lèvre. Il ne pouvait pas baisser les bras comme ça et faire honte au Commandant !

Il se releva donc, époussetant ses vêtements tout en gardant le dossier bien contre lui pour être sûr de ne pas le lâcher. Il fallait qu’il retrouve le chef… s’il se souvenait bien, avant d’aller à  l’infirmerie, le Commandant avait dit qu’il partait se reposer… Bon, il allait devoir aller jusqu’à la chambre du Commandant alors… Il allait faire vite et repartir rapidement pour ne pas le déranger trop longtemps. Bien.

Peut-être parce qu’il se concentrait bien plus que d’habitude, il ne se perdit pas sur le chemin… et ne finit pas par terre non plus, même s’il avait marché deux fois moins vite que d’habitude. Une fois arrivé devant la porte, il mordit une nouvelle fois sa lèvre douloureuse avant de souffler et de fermer les yeux. Il allait réussir à faire quelque de bien pour le Commandant sans l’ennuyer ou lui causer des soucis. Il pouvait vraiment le faire ! Sinon… Non, il n’y avait pas de sinon, il le ferait et c’était tout.
Il se racla la gorge tout en ouvrant les yeux, frappant à la porte de la chambre.

Commandant ? C’est Hayden… On m’as demandé de vous faire parvenir un dossier urgent.

Il espérait ne pas réveiller son chef… et ne pas trop le déranger aussi. Si jamais il dormait, il ne savait pas ce qu’il pourrait faire. Il ne pouvait pas entrer sans autorisation non plus… mais si c’était vraiment urgent… il devrait le réveiller ? Mais s’il le réveiller et qu’en réalité, ce n’était pas si urgent que ça ? Alors, il mettrait une fois encore le Commandant en difficulté…
Ah… Il avait la tête qui tournait rien que de penser à tout cela.

“Les fous passent, La folie reste.”
@ Saya Shirayuki de N.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Jack Vessalius de Pandora Heart
DC : Allen Walker - Komui Lee - William Blake

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2017
Localisation : Quartier Général
Emploi/loisirs : Commandant des Corbeaux
Humeur : Joyeuse
Jeu 2 Mar - 20:37

PV. Hayden H. Neil

Je savais que j'allais te faire du mal.

Si tu perds espoir, il ne te restera que le désespoir. C'est pour cela que je veux le raviver... Cet espoir.


Avant que je puisse réellement me reposer, j'entendais des pas s'approcher de ma porte. Je me doutais que cette personne allait toquer à ma chambre, chose qui arrivait peu souvent. Les seules personnes qui osaient le faire étaient mes conquêtes d'une nuit. À la lueur de la lune, elles pénétraient les quartiers des Crows pour batifoler avec le commandant. Tout le monde savait, mais personne n'osait dire quelque chose. Les corbeaux m'enviaient, puisqu'ils ne pouvait pas réaliser les mêmes actes. Je laissais échapper un léger soupir en m'asseyant sur mon lit, j'étais dans une mauvaise posture. Je n'étais plus d'humeur, ma véritable personnalité risquait de se faire découvrir. Finalement, cette fameuse personne toquait à ma porte en parlant d'une voix assez maladroite.

- Commandant ? C’est Hayden… On m’as demandé de vous faire parvenir un dossier urgent.

Cette situation était la plus mauvaise, ce n'était pas le moment de voir Hayden. J'avais déjà du mal à garder mon sourire habituellement, mais si je le voyais maintenant, cela pourrait déraper. Je laissais échapper un soupir en passant ma main dans mes cheveux, j'étais vraiment mal barré. En réalité, il ne se doutait pas du danger qu'il courait derrière cette porte. Son innocence m'exaspérait, mais sa naïveté me donnait encore plus envie de le torturer. Malheureusement, pour qu'on lui demande de me l'emmener à ma chambre, cela devait être vraiment urgent. Je soupirais légèrement avant de finalement me lever, j'ouvrais la porte sans prendre la peine de me rhabiller. Je prenais le dossier avec un visage neutre, en allant ensuite vers le bureau de ma chambre, la porte toujours ouverte.

- Rentre et ferme la porte.

Je feuilletais le dossier pour voir qu'il s'agissait du rapport d'enquête pour le meurtre d'Howard Link. Tué par l'hôte du 14e, il était un des chiens de la congrégation. Croyant à leurs paroles, ils les suivaient sans poser de questions chose qui lui avaient valu la mort dans le cachot. Je laissais échapper un énième soupir, en réalité, il l'avait un peu cherché. Un chien en moins, que je ne devrais pas tuer. Il ne méritait pas de vivre, pas en ayant laissé faire toutes ses horribles choses. J'avais entendu qu'il avait été celui qui avait ramené un bout de l'oeuf, chose qui avait créé les exorcistes de troisième génération. Aujourd'hui, ils étaient du côté du comte et c'était parfait comme cela. Une de leurs expériences était contre eux, ils le méritaient. Cet homme méritait de mourir, comme tous ceux qui croyaient en ces idioties. Je finissais par reposer mes yeux sur mon bras droit, qui attendait mes ordres sans dire un mot. Pour une fois, il n'avait pas fait de bêtise. Comme je m'en doutais, il devait s'en vouloir pour aujourd'hui. Si seulement il savait à quel point il m'énervait, il savait combien j'avais envie de lui retirer ce sourire joyeux et innocent. Si seulement il savait combien il me donnait envie de le souiller pour lui retirer cette pureté qui ne devrait plus exister. Notre monde était pourri, des gens comme lui se feraient tuer sans difficulté. Il n'arriverait pas à vivre avec une personnalité comme cela, il allait juste se faire utiliser comme je le faisais. Je l'avais choisi, parce qu'il était le plus facile à contrôler. J'avais besoin de quelqu'un qui serait sous mes ordres sans réfléchir, mais surtout quelqu'un qui n'allait pas révéler ma véritable identité s'il la voyait. Je ne savais pas comment cette enfant réagirait s'il le découvrait, j'avais raté mon coup pour cette fois. Je laissais échapper à nouveau un soupir en laissant tomber le dossier lourdement sur mon bureau.

- Tu peux y aller, je le ramènerais quand j'aurais fini.



© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Rokudo Mukuro ▬ Reborn!
DC : Lavi / Camille

Messages : 75
Date d'inscription : 28/02/2017
Jeu 2 Mar - 21:11


Je savais que j'allais te faire du mal


Hayden H. Neil

"Trop d'honneur mon seigneur~"


James Nightray

"Tu me fais utiliser trop d'énergie"


La porte s’était ouverte et ses yeux avait rencontré brièvement le regard émeraude de son Commandant avant qu’il ne détourne le regard, un peu gêné. Il devait se concentrer… Il sourit timidement, nota dans un coin de sa tête que le Commandant ne souriait pas. Il en était sûr, il l’avait contrarié et maintenant, il ne voulait plus le voir est était furieux contre lui…
Il se mordit la lèvre, retenant ainsi les larmes qui menaçait de couler aux coins de ses yeux. Il devait être fort et ne pas trahir l’honneur du Commandant. Il pouvait le faire !

On lui prit le dossier et il resta immobile, se demandant ce qu’il convenait le mieux de faire avant d’entendre qu’il l’inviter à entrer. Hochant la tête docilement et en silence, il fit quelques pas en avant avant de refermer la porte derrière lui de la manière la plus silencieuse possible et s’approcha du Commandant tout en restant à une distance raisonnable pour ne pas l’incommoder et se mit à fixer ses pieds pour ne pas se laisser emporter par la curiosité. Il ne voulait pas énerver son Commandant en observant partout… même s’il était vraiment curieux de savoir à quoi pouvait bien ressemblait la chambre de son commandant. Il resterait sage… vraiment… Même s’il ne pouvait s’empêcher de se tordre les mains, un peu stressé d’être seule avec son Commandant dans une pièce.

Le silence perdura un moment, et il ne savait pas où se mettre où quoi faire. En réalité, il n’avait pas osé lever les yeux mais il releva la tête, inquiet en entendant le soupire du Commandant, sursautant au passage quand le dossier tomba lourdement sur le bureau. C’était peut-être une mauvaise nouvelle… Aurait-il dû le regarder avant de lui donner en tant que bras-droit ? Mais s’il l’avait fait, il aurait peut-être outrepassé ses droit et… il se pinça la jambe pour se reprendre, ne voulant pas se montrer une fois encore, trop faible et indigne du Commandant.

▬ Tu peux y aller, je le ramènerais quand j'aurais fini.

Ah… Mais… Euh… Hum… Ahhhhhhhhh….
Il fit une courbette en avant… un peu trop violemment car il tomba une nouvelle fois, se réceptionnant à peine pour tomber à genoux plutôt que face contre terre.
Cette fois-ci, il se mordit une nouvelle fois la lèvre, la blessant de nouveau et propageant un goût de ferraille dans sa bouche, mais il n’y prêta aucun attention.  Il trembla doucement.

Je suis désolé… Vraiment… Je… Je suis désolé de vous causer des problèmes je…

Il n’osait vraiment pas lever les yeux vers celui qui l’avait prit en quelque sorte sous son aile, vraiment mal à l’aise et se releva lentement, tout tremblant et horriblement gêné.

Je… Je vous laisse vous reposer… Pardon…

Il tourna le dos au Commandant après une nouvelle courbette effectué avec précaution et se dirigea vers la porte de la chambre. Il avait fallut qu’il fasse une bêtise et tombe encore une fois. Ne ferait-il donc jamais rien de bien ?
Ah, il se sentait si mal…

“Les fous passent, La folie reste.”
@ Saya Shirayuki de N.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Jack Vessalius de Pandora Heart
DC : Allen Walker - Komui Lee - William Blake

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2017
Localisation : Quartier Général
Emploi/loisirs : Commandant des Corbeaux
Humeur : Joyeuse
Jeu 2 Mar - 22:42

PV. Hayden H. Neil

Je savais que j'allais te faire du mal.

Si tu perds espoir, il ne te restera que le désespoir. C'est pour cela que je veux le raviver... Cet espoir.


Finalement, en essayant de faire une courbette, il s'était retrouvé au sol. Je pensais qu'il allait encore se blesser, mais pour une fois, il arrivait à se rattraper sur les genoux. Un peu tremblant, on avait l'impression qu'il allait pleurer. Le voir comme ça m'énervait encore plus, il fallait qu'il arrête d'être aussi innocent. Des gens comme moi allaient continuer à l'utiliser, il devait être fort. J'étais encore plus énervé, je commençais à me dire que j'allais lui enlever cette pureté tellement agaçante.

- Je suis désolé… Vraiment… Je… Je suis désolé de vous causer des problèmes je…

Je le voyais se lever, un peu gêner. Il n'osait pas lever les yeux vers moi, il devait se dire qu'il m'avait offensé. Sans le vouloir, je lui avais fait voir une partie de ma vraie personnalité. Ne sachant pas que je mentais en permanence, il avait dû croire que c'était de sa faute. Je laissais échapper un soupir, j'avais de plus en plus envie de lui faire du mal. Il tremblait tellement, ça m'énervait encore plus.

- Je… Je vous laisse vous reposer… Pardon…

C'était la fois de trop, j'en avais marre de toute cette bonté. J'avais envie de le frapper, j'avais envie de le torturer. Après une nouvelle courbette, il m'avait tourné le dos pour se diriger vers la porte. Je serrais les dents, j'étais vraiment en rogne, il fallait qu'il sorte le plus vite possible. Malheureusement pour lui, il était dans ses pensées et il était resté la minute de trop dans cette chambre. Je m'avançais pour lui prendre le bras, avant de le jeter sur le lit. Je me plaçais au-dessus, ma rage se voyant sur mon visage.

- Et si je te disais que ton "commandant" n'était pas aussi gentil qu'il le montre? Que c'était un homme froid, méchant, qui fait gémir des gens tous les soirs? Ton innocence et ta pureté me rendent fou, tu es tellement naïf. Le monde dans lequel tu vis est bourré de personne qui vont t'utiliser, comme moi. Je ne suis pas une personne gentille, loin de là. Je suis seulement une personne qui s'est élevée dans la hiérarchie en mentant, comme tout le monde. Je ne suis pas admirable, arrêtent de croire de fausses choses.

J'avais craqué, il avait finalement découvert ma véritable personnalité. Après avoir pleuré et m'avoir frappé, il allait surement courir prévenir les autres. Il allait être tellement déçu et choqué, l'homme qu'il admirait était un monstre. C'était sa faute, ses sourires, sa joie, tout cela m'avait tellement irrité que j'avais craqué. Seulement, maintenant, j'étais dans une très mauvaise posture, je ne savais plus comment m'arrêter. Sous l'énervement, je passais une main sous le haut d'Hayden pour venir jouer avec sa poitrine.

- Je vais te montrer comment est le monde dans lequel tu vis, je vais te descendre de ton nuage.




© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Rokudo Mukuro ▬ Reborn!
DC : Lavi / Camille

Messages : 75
Date d'inscription : 28/02/2017
Jeu 2 Mar - 23:33


Je savais que j'allais te faire du mal


Hayden H. Neil

"Trop d'honneur mon seigneur~"


James Nightray

"Tu me fais utiliser trop d'énergie"

Il sursauta quand il sentit qu’on lui prenait le bras, grimaça sur le coup. Il fallait dire que son chef n’avait pas semblé ménager sa force et le serrait un peu trop fort mais il n’eut pas le temps de lui dire qu’il fut projeté sur le lit, rebondissant sur le matelas sans comprendre et dans une petite exclamation de surprise.
Il tenta de se redresser… en vain, écarquillant les yeux de surprise face à tant de colère qui transparaissait sur le visage de son supérieur. Il… l’avait énervé tant que ça ? Il était si nul que ça… ? Il se sentait mal et avait envie de s’enfuir en courant pour aller se prostré dans un coin mais il se souvint de la force que son chef avait exercé sur son bras et savait qu’il ne pouvait pas fuir. Et puis, il ne le ferait pas, si le commandant s’énervait ainsi c’est qu’il l’avait mérité alors… Il affronta le regard émeraude de son supérieur, un air affreusement triste mais résolu sur le visage et se mordant douloureusement la lèvre pour ne pas laisser les larmes couler. Si le commandant était en colère, c’était son rôle de bras-droit de l’écouter et de le calmer non ? S’il ne pouvait rien faire de bien alors, peut-être pourrait-il au moins faire cela pour le soulager un peu.

Il ouvrit un peu la bouche face à la tirade du blond et écarquilla les yeux, littéralement surpris. Il s’était attendu à ce qu’il lui hurle dessus pour son incompétence… qu’il l’insulte peut-être aussi, même s’il s’en voulait d’avoir pensé ça car son supérieur était vraiment quelqu’un de gentil mais… il ne c’était absolument pas attendu à ce qu’il cherche à le convaincre qu’il était quelqu’un de méchant… et de manipulateur. Il ne comprenait vraiment rien et clignait à présent des yeux tout en cherchant à comprendre, curieux de savoir comment il était arrivé là et pourquoi il l’avait jeté sur le lit pour lui dire ça.
Il sursauta en sentant une main glisser contre sa peau et rougit un peu sans comprendre pourquoi et sans quitter le commandant du regard. Là, Hayden ressemblait plus que certainement à un poisson hors de son bocal, il ne comprenait strictement rien de ce qui était en train de se passer. Pourquoi le blond faisait-il ça s’il était énervé ? On faisait pas ça quand on était en colère… si ? On… se battait plutôt… ? Non ? C’était une forme de combat ? Il fronça les sourcils, ça ne semblait pas pourtant, ça faisait juste des chatouilles -même si ça le faisait frissonner aussi-… Et puis… qu’es-ce que le chef entendait pas « te montrer comment est le monde dans lequel tu vis » ? Il cligna une nouvelle fois des yeux.

...Vous êtes fatigué ? Vous devriez vous reposer…

Il ne comprenait pas tout mais le commandant était venu dans sa chambre pour se reposer alors peut-être manquait-il vraiment de sommeil après-tout.
Tout doucement et complètement inconscient de la situation dans laquelle il se trouvait, il leva sa main pour la poser délicatement sur le front de l’autre, fronçant les sourcils d’un air concentré. Bon, il ne semblait pas avoir de fièvre…

Commandant… Je ne comprends pas très bien mais… Pourquoi on est sur votre lit pour parler ?

Oui, commençons par ordre de priorité voyons…
Il avait parlé d’une toute petite voix, le visage déserté de toute peur ou tristesse tant la curiosité et l’incompréhension l’avait envahis. C’était à peine un murmure… une parole prudente, il ne voulait pas… énerver de nouveau son supérieur même s’il ne savait plus s’il était vraiment énervé ou non. Enfin… il voyait bien la fureur dans son regard mais… il ne comprenait pas ce que ça avait avoir avec ses gestes.
Il soupira un peu, décidant que ce n’était peut-être pas là le plus important et sourit un peu, fixant son regard dans celui de son commandant.

Si vous étiez vraiment méchant comme vous venez de me le dire… vous ne m’auriez rien dit et aurait continué non ? Je suis plutôt nul alors, je n’aurais rien vu… donc si vous me dites cela, c’est que vous n’êtes pas réellement méchant… Je suis désolé de vous avoir dérangé alors que vous avez besoin de repos…  

Il avait une voix douce et calme, un peu hésitante mais qui se voulait rassurante. Il ne voulait pas que son chef soit très en colère et garde tout pour lui, ce n’était pas bon alors, il espérait pouvoir l’aider, ne serait-ce qu’un peu tout comme lui l’avait aidé alors que les Crow ne voulait plus de lui et le dénigraient car il était devenu inutile avec son amnésie.

“Les fous passent, La folie reste.”
@ Saya Shirayuki de N.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Jack Vessalius de Pandora Heart
DC : Allen Walker - Komui Lee - William Blake

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2017
Localisation : Quartier Général
Emploi/loisirs : Commandant des Corbeaux
Humeur : Joyeuse
Sam 4 Mar - 2:29

PV. Hayden H. Neil

Je savais que j'allais te faire du mal.

Si tu perds espoir, il ne te restera que le désespoir. C'est pour cela que je veux le raviver... Cet espoir.


- ...Vous êtes fatigué ? Vous devriez vous reposer…

Il me regardait avec son air innocent, il ne comprenait rien. J'étais surpris de voir autant de stupidité, il n'avait vraiment rien remarqué. Poussé par sa naïveté, il devait croire que je passais juste mes nerfs sur lui. Il venait doucement poser sa main sur mon front avec un air assez concentré. J'étais sidéré, cet idiot pensait que j'avais de la fièvre. Vraiment? Il était si débile que ça?

- Commandant… Je ne comprends pas très bien mais… Pourquoi on est sur votre lit pour parler ?

Il me regardait, il n'avait pas l'air d'avoir peur ou d'être triste. En réalité, il ne comprenait rien, son incompréhension le rendait bête. Il parlait doucement, sûrement pour ne pas m'énerver à nouveau. Cependant, en voyant une telle ignorance, j'enrageais encore plus. Je ne savais déjà pas comment m'arrêter, mais là, je n'avais plus aucun contrôle. Sa naïveté, sa joie, son innocence, sa pureté, tout cela m'exaspérait, me dégoûtait. J'étais tellement énervé, mais il restait si calme, chose qui me mettaient encore plus en rogne.

- Si vous étiez vraiment méchant comme vous venez de me le dire… vous ne m’auriez rien dit et aurait continué non ? Je suis plutôt nul alors, je n’aurais rien vu… donc si vous me dites cela, c’est que vous n’êtes pas réellement méchant… Je suis désolé de vous avoir dérangé alors que vous avez besoin de repos…  

Il me regardait avec son regard tout innocent, il me montrait de la douceur. C'était quoi cette bonté, ce n'était pas le moment d'en faire preuve. Je lui faisais pitié, oui ça devait être cela. Il osait me montrer de la peine, alors que je l'avais touché sans son consentement? J'avais totalement pété un plomb, je le sentais. Cette douce voix, m'avait donné envie de le torturer encore plus. Il n'allait pas ressortir de cette chambre innocent comme il l'avait été avant, j'allais lui enlever sa pureté. Je le regardais dans les yeux, avant de laisser échapper un léger rire sadique.

- Besoin de repos? Tu vas te faire violer, la seule chose que tu trouves à dire, c'est que j'ai besoin de repos? Tu es si bête que ça?

Sans en dire plus, je lui retirais son haut de force. Une fois au sol, je m'approchais de ses boutons de chairs pour venir les mordiller. Ma main en profitait pour se promener sur son corps, avant de venir se glisser dans son pantalon. Je venais titiller son membre à travers son sous-vêtement, avant de relever la tête pour voir sa réaction. Je me sentais énerver, dérangé, mais surtout frustrer. Il aurait dû s'enfuir, mais au lieu de cela, il était resté ici à me regarder toute innocemment. Je trouvais tout cela dégoûtant, pourquoi j'avais choisi une personne aussi énervante. J'aurais dû faire attention, j'aurais dû savoir que cette facilité de contrôle allait se retourner contre moi. Depuis quand tout cela m'énervait? Ma mère était pareille, douce et innocente, elle croyait tellement en mon père. Celui qui l'avait détruit, même quand il l'avait rabaissé, elle souriait. Elle était tellement attentionnée avec un monstre comme lui, son amour était tellement grand. Elle me disait de ne pas le détester en lui trouvant des excuses, alors que je le voyais arracher le coeur de ma douce mère. Comment ne pouvait-elle pas le haïr? Elle était morte par sa faute, c'était sa faute ! Les gens innocents et purs n'avaient pour destin que la mort et la souffrance. En réalité, il m'énervait autant parce qu'il représentait les choses que je ne serais jamais. Une personne incapable de ressentir un seul sentiment comme moi était destinée à détruire les personnes comme lui. Je ne pouvais plus me contrôler, j'avais atteint mes limites. Je finissais par passer ma main sous son caleçon pour prendre son membre dans ma main et commencer des va-et-vient.

- Alors toujours aussi gentil? Tu m'énerves plus qu'autre chose avec ta joie et ton innocence inutile. J'ai tellement envie de te faire souffrir quand je vois combien tu es pur.

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Rokudo Mukuro ▬ Reborn!
DC : Lavi / Camille

Messages : 75
Date d'inscription : 28/02/2017
Sam 4 Mar - 3:20


Je savais que j'allais te faire du mal


Hayden H. Neil

"Trop d'honneur mon seigneur~"


James Nightray

"Tu me fais utiliser trop d'énergie"

Il n’avait pas comprit… et pourtant, les signaux de dangerosité de son Commandant à cet instant étaient si clair que cela ressemblait à des signaux de fumée rose fluo à paillettes verte dans un ciel dégagé. Seulement, Hayden était bien trop innocent… et surtout bien trop naïf. A tel point que dans ce genre de situation, cela frôlait purement et simplement le handicap… à la limite même d’un acte suicidaire.
Il y avait une certaine personne qui allait se coltiner un sacré mal de crâne après ça… Enfin, avec un peu de chance, il ne serait peut-être pas le seul à le subir… Mais pour le moment, Hayden écarquillait les yeux et ne bougeait plus, un peu choqué par les paroles du blond. Violé… ? De tout occurrence, son commandant ne semblait pas parler de la couleur et pourtant, son cerveau refusait catégoriquement d’enregistrer et de comprendre un tel mot. Il ne parvenait même pas à y penser en réalité, jugeant la phrase comme… irréaliste, impossible.

Surréaliste même… C’est pour ça qu’il ne bougea pas, ni ne broncha quand on lui retira son haut, une partie de son cerveau captant avec peine que le Commandant était déjà torse nu depuis qu’il était entré et que l’avancement des choses étaient déjà étranges depuis un petit moment déjà.
Il poussa une exclamation surprise, rougissant jusqu’aux oreilles, quand il sentit qu’on le mordillait. Un échos se fit entendre dans les tréfonds de sa mémoire avec la voix du commandant « Tu es si bête que ça ? » Non… non… il ne voulait simplement pas comprendre… Pas comprendre du tout même. Il ferma les yeux avec force, comme pour refuser un peu plus la réalité des choses. Des larmes commençant à perler aux coins de ses yeux…

Commandant…, dit-il dans une petite voix faible, presque inaudible, comme une supplique.

Un…
Deux…
Trois…
Résonance…

Alors toujours aussi gentil? Tu m'énerves plus qu'autre chose avec ta joie et ton innocence inutile. J'ai tellement envie de te faire souffrir quand je vois combien tu es pur. 

Il avait chaud… vraiment… très chaud même… et merde… Il aurait sûrement dû se réveiller plus tôt. Les héros se faisaient toujours attendre… Mais sérieusement, dans cette situation embarrassante en plus… D’accord, il avait clairement déconné sur se coup là mais… totalement.
Il sourit… un sourire sadique qui étira ses traits alors qu’il agrippait avec force le poignet dont la main s’occupait… activement, d’une certaine partie de son anatomie -qui avait d’ailleurs bien réagit à ce traitement-, lui tirant un léger gémissement dans l’entreprise. Il n’était qu’un homme après tout… merde de nouveau…

Il se redressa sur le coude de son bras libre, approchant dangereusement son visage de son « bourreau » du moment, son regard dépareillé rencontrant celui émeraude… et lui volant un baiser chaste au passage, un air amusé sur le visage malgré les rougeurs sur ses joues et sa situation précaire… et c’était un euphémisme. C’était une situation chaudement merdique…

Eh bien princesse, je vois que tu t’occupes bien de « moi ». Cela t’ennuie si je participe aussi ?

Puisque, de toute manière, il n’était pas en position de force et certainement pas dans la meilleur des positions tout court, autant s’amuser un peu… s’il pouvait dire ainsi. Et puis, à bien regarder, le « commandant » n’était pas si désagréable à regarder que cela alors, autant en profiter également. Cela pourrait être une bonne expérience… et un bon moyen de pression pour plus tard. Il comptait bien lui faire vivre un enfer pour avoir tenté de faire une chose pareil à son Hay’ sans son consentement… ni avec le sien d’ailleurs…    

Innocence inutile ? Ne me fais pas rire blondie… Serais-tu si bête que ça ?~

Le ton avait été moqueur… remplit de sarcasme et de suffisance au possible, le tout saupoudré d’un regard hautain. L’art de prendre l’autre de haut alors qu’on est absolument pas en position de le faire, dans toute sa splendeur. Mais que risquait-il au fond à par avoir mal au cul ? Ce commandant détestable ne pouvait pas le tuer car il aurait du mal à expliquer le meurtre de son bras-droit et s’il devait effectivement dérouiller dans l’affaire, autant faire chier au maximum l’autre.
Enfin, c’était pas tout cela mais… il avait un petit problème biologique à régler lui maintenant…

Alors, on s’amuse ? Je t’attends mon amour et ne me dit pas que tu es impuissant après avoir fait tout ça… ce serait quand même la honte mon cœur~

Autant en remettre une couche, le commandant était physiquement son type après tout… même s’il aurait préféré qu’il ait le caractère merdique et sadique en moins. Ou du moins, qu’il ne le montre pas dans toute sa splendeur à son pure et innocent Hay’.
Ah… les artistes avaient la vie dure… bon, sauf que lui avait autre chose que la vie de dur là tout de suite…

“Les fous passent, La folie reste.”
@ Saya Shirayuki de N.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Jack Vessalius de Pandora Heart
DC : Allen Walker - Komui Lee - William Blake

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2017
Localisation : Quartier Général
Emploi/loisirs : Commandant des Corbeaux
Humeur : Joyeuse
Sam 18 Mar - 22:46

PV. Hayden H. Neil

Je savais que j'allais te faire du mal.

Si tu perds espoir, il ne te restera que le désespoir. C'est pour cela que je veux le raviver... Cet espoir.


- Eh bien princesse, je vois que tu t’occupes bien de « moi ». Cela t’ennuie si je participe aussi ?

Je m'arrêtais d'un coup, je ne comprenais pas son changement de caractère. La situation prenait une tournure bizarre, j'étais un peu pris au dépourvu. Je le regardais un moment, je pouvais remarquer qu'il avait changé de façon de parler, mais également de gestuelle. Il ressemblait à une autre personne, non, c'était une autre personne. Je ne savais pas quoi faire, mais à ces mots, je comprenais que lui voulait continuer.

- Innocence inutile ? Ne me fais pas rire blondie… Serais-tu si bête que ça ?~

Ces surnoms ridicules ou encore sa façon de parler m'énervaient plus qu'autre chose. Il était en train de me taper sur les nerfs, j'avais eu le bête et maintenant, j'avais le chiant. Je laissais échapper un léger soupir, il prenait son air hautain pourtant, il n'était pas dans la meilleure des positions. Je continuais de le fixer un peu blasé, il était réellement chiant. Si je n'avais pas été au quartier général, je lui aurais sûrement coupé la langue. Enfin, en y réfléchissant, je pourrais dire qu'il a essayé de m'agresser? Non, c'était une mauvaise idée, il ne fallait pas que j'attire l'attention sur moi. Dommage, j'aurais bien aimé régler son compte à ce petit con.

- Alors, on s’amuse ? Je t’attends mon amour et ne me dit pas que tu es impuissant après avoir fait tout ça… ce serait quand même la honte mon cœur~

Je levais légèrement les yeux, il me faisait vraiment chier. Enfin, j'avais vraiment envie de finir les choses que j'avais commencées. Je n'avais appelé personne ce soir, de plus, j'avais montré mon vrai visage à ce mec. Je n'avais pas la force d'être doux avec quelqu'un ce soir, j'avais juste envie d'assouvir mon désir sans retenue. Ma seule option était ce mec, même s'il ne ressemblait plus du tout à Hayden. Je finissais par laisser apparaître un sourire malsain sur le visage en venant mordre sa lèvre inférieure.

- Je ne sais pas ce qu'il t'arrive, même si en vérité, je m'en fous complètement. Tu me fais gravement chier, mais je vais en profiter.

Je laissais se balader ma main libre sur le torse du garçon pour atteindre son épaule, je le plaquais ensuite sur le lit avec une certaine force. Je sortais ensuite ma main de son caleçon avant de m'éloigner pour venir lui retirer son bas en emportant son sous-vêtement. Une fois lancé plus loin, je souriais en regardant la réaction de son corps. Je revenais au-dessus de lui en profitant pour venir mordiller ses boutons de chair, avant de placer mon visage au-dessus du sien en m'appuyant sur ma main gauche à côté du visage angélique du petit con.

- Cela serait embêtant si je te laissais dans cet état n'est-ce pas? Je vais profiter de l'honneur que tu me fais.

Pendant que je parlais, je promenais ma main droite sur la cuisse d'Hayden pour aller vers son membre. Une fois arrivé à celui-ci, je le prenais pour venir entamer des vas et vient. Je venais dans le même temps embrasser le garçon d'un baiser passionné, j'étais doué pour faire tomber les gens dans mes filets. J'avais fait cela tellement de fois, charmer les gens, les amener dans mon lit. M'occuper d'eux, les caresser, faire tomber chaque barrière l'une après l'autre. Je jouais avec sa langue de façon à le rendre un peu plus excité, tout en continuant mes amusements sur son membre. Je passais ensuite ma langue sur sa lèvre inférieure, j'y étais peut-être allé un peu trop fort avant. J'éloignais un peu mon visage, en gardant mes yeux dans les siens. Mon sourire malsain encore présent, je venais ensuite m'amuser avec son lobe en venant lui susurrer quelques mots.

- Ne retiens pas ta voix, personne n'entends, c'est très bien isolé. Puis personne ne viendra nous déranger, je vais bien m'occuper de toi toute la nuit. Si tu es obéissant, je te montrerai des choses qui vont te faire du bien.

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Rokudo Mukuro ▬ Reborn!
DC : Lavi / Camille

Messages : 75
Date d'inscription : 28/02/2017
Sam 18 Mar - 23:43


Je savais que j'allais te faire du mal


Hayden H. Neil

"Trop d'honneur mon seigneur~"


James Nightray

"Tu me fais utiliser trop d'énergie"

Seul ses doigts se crispèrent sur le draps alors que sa lèvre était méchamment capturé par le blond, mais aucun son ne sortis de sa bouche. Hayden ne cessait pas de se mordre les lèvres alors, il était habitué à se genre de douleur. Quand sa lèvre fut libéré, il passa sa langue dessus, observant son « supérieur » d’un air mesquin. Il n’était pas encore venu le jour où il prêterait allégeance à un type aussi cinglé qui s’en prenait à quelqu’un sans défense.

Je ne sais pas ce qu'il t'arrive, même si en vérité, je m'en fous complètement. Tu me fais gravement chier, mais je vais en profiter. 

Seul un rire s’échappa de ses lèvres alors qu’il se gardait bien de répondre à une attaque verbal aussi puéril. Le petit blond lui faisait une crise de supériorité ? Que c’était mignon. Dans tout les cas, lui aussi allait en profiter alors comme cela, ils serait quitte. Du moins pour cela car il ne comptait pas lui pardonner aussi facilement ce qu’il avait voulu faire à Hayden. Il ne fallait pas exagéré, il n’était pas un ange, ni un gentil petit toutou. Ni un toutou d’ailleurs, commandant des corbeaux ou pas, il pouvait allait se pendre haut et court.
Il fut plaqué sur le lit sans douceur, son sourire amusé et mesquin ne quittant pas ses lèvres. C’est vrai qu’il avait perdu pas mal de force depuis l’attaque du taré au troisième œil. Et en plus, c’était la première fois qu’il prenait réellement le dessus sur Hayden, se contentant d’observer en silence. Et il avait fallu que ce soit dans ce genre de situation. Il craignait déjà le mal de crâne du lendemain. Toutefois, il ne laissa aucune de ses pensées transparaître sur son visage. Il ne fallait pas qu’il donne de faux espoir à blondie en le faisant croire que c’était lui qui le troublé. Il comptait bien prendre du plaisir physiquement, oui, mais troubler ses pensées, plutôt crever. En tout cas, il ne pouvait que saluer la dextérité du blond, pas mal de personnes avaient dû passer entre ses mains pour qu’il puisse faire cela avec autant de facilité. Ce qui l’amusait d’autant plus. Il ne serait qu’un parmi tant d’autre dans son lit ? Soit, voilà qui était amusant.

▬  Cela serait embêtant si je te laissais dans cet état n'est-ce pas? Je vais profiter de l'honneur que tu me fais. 

Il sourit, toujours amusé alors qu’il levait sa main pour les passer dans les mèches blondes dans un geste léger avant d’effleurer sa joue avec douceur. Ses gestes doux à l’encontre de l’autre détonnait vraiment avec ses paroles insolente et moqueuse, comme s’il était soumis et tenté simplement de se débattre en parole pour garder un peu de fierté. Mais pour lui, ce n’était pas cela. Il savait pertinemment qu’il n’avait -pour le moment- pas la force nécessaire pour ce battre physiquement contre l’homme au-dessus de lui, il n’était pas idiot. Mais il voulait bien lui faire comprendre que peut importe ce qu’il lui ferait, il ne le soumettrait pas psychologiquement. Et s’il pouvait récupérer un peu de plaisir physique dans l’entreprise, il n’allait pas s’en priver, surtout que l’autre semblait réellement doué.

Hum…

Début de développement coupé alors que le blond l’embrassait passionnément aussi, il ne se gênant nullement pour lui rendre son baisé avec tout autant de passion, glissant sa main dans la nuque du blond pour la caresser tendrement. Il avait bien dit qu’il comptait participé au jeu et il faisait toujours ce qu’il disait les peu de fois où il était honnête.
Son sourire était malsain et ses gestes précis, il pouvait réellement sentir son expérience derrière chacun d’eux et cela l’amusait bien plus que cela aurait dû. Le blond le prenait pour une pute d’un soir comme toutes les autres qu’il c’était tapé et cela ne le dérangeait absolument pas. C’était en cela que résidait le jeu.

Ne retiens pas ta voix, personne n'entends, c'est très bien isolé. Puis personne ne viendra nous déranger, je vais bien m'occuper de toi toute la nuit. Si tu es obéissant, je te montrerai des choses qui vont te faire du bien.

Un léger rire le secoua de nouveau, faisant une sensation un peu étrange sur son corps qui était si près de celui de l’autre qui continuait toujours ses caresses.

L’honneur est partagé mon seigneur quant à ce qui est de l’obéissance et aux bruits en tous genres… je suis au regret de t’annoncer que je ne suis pas l’une de tes putes, même si cela à le mérite d’être intéressant.

Bien plus qu’intéressant s’il pouvait voir ses joues rouges, mais le corps et l’esprit étaient bien deux choses différentes. Enfin, il n’avait pas besoin de s’étendre sur le bien que pouvait lui faire les gestes du blond, sont corps parlait très bien pour lui.
De nouveau, il caressa la joue du blond alors que son autre main glissait sur son torse, jouant distraitement avec ses perles de chairs. Avec l’une de ses jambes, il rapprocha un peu plus l’autre contre lui.

Je dois avouer que tu es doué cela dit… très doué…

De nouveau, il lécha ses propre lèvres sans quitter les orbes émeraudes de l’autre du regard un brin amusé… et aussi un petit autre chose de particulier en plus.

C’est plaisant~

Ajouta t-il moqueur alors que sa main qui jouait avec le torse de l’autre était descendu au niveau de sa ceinture, la détachant avec une extrême lenteur et dérapant de manière fortuitement maladroite en dessous.

Je suis terriblement maladroit, tu ne m’en veux pas trop j’espère ?

Ne cherchant pas vraiment de réponse à cela, il passa sa main libre de nouveau sur la nuque de l’autre afin de se hisser plus facilement, lui mordant la lèvre inférieur tout comme l’autre lui avait fait alors que sa main sur la ceinture l’avait d’un geste rapide desserré afin qu’il puisse glisser sa main dans le pantalon de son « bourreau », trouvant soudainement une occupation bien plus intéressante qu’une simple boucle de ceinture…  

“Les fous passent, La folie reste.”
@ Saya Shirayuki de N.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Jack Vessalius de Pandora Heart
DC : Allen Walker - Komui Lee - William Blake

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2017
Localisation : Quartier Général
Emploi/loisirs : Commandant des Corbeaux
Humeur : Joyeuse
Dim 19 Mar - 1:10

PV. Hayden H. Neil

Je savais que j'allais te faire du mal.

Si tu perds espoir, il ne te restera que le désespoir. C'est pour cela que je veux le raviver... Cet espoir.


- L’honneur est partagé mon seigneur quant à ce qui est de l’obéissance et aux bruits en tous genres… je suis au regret de t’annoncer que je ne suis pas l’une de tes putes, même si cela à le mérite d’être intéressant.

Pute? Il devait avoir deviné que j'avais de l'expérience, mais je n'avais jamais considéré aucun de mes partenaires comme une pute. C'était plutôt des partenaires pratiques, ils étaient consentants donc je ne voyais pas le problème. Seulement, bizarrement en commençant à la toucher, je n'avais même pas pensé à lui comme un partenaire pratique. C'était un peu dérangeant, je l'avoue, je venais de réaliser que je l'avais sans le vouloir traité autrement.

- Je dois avouer que tu es doué cela dit… très doué…

Je laissais échapper un léger rire, son corps était le seul honnête. Je pouvais sentir le plaisir que je lui procurais, pourtant il continuait avec ses mots hautains. Il voulait certainement garder une certaine fierté, chose que me faisait légèrement rire. Il avait été le premier à m'avoir fait sortir un rire sans artifice, ni mensonge, il méritait que je m'intéresse un peu à lui. Il avait finalement réagi en descendant sa main vers mon bas pour me retirer ma ceinture. Je le laissais faire, en continuant mes caresses.

- Je suis terriblement maladroit, tu ne m’en veux pas trop j’espère ?

Avant que je puisse répondre, il passait sa main derrière ma nuque pour venir mordre ma lèvre inférieure. Avant de finalement glisser sa main dans mon pantalon, cette action me faisait légèrement sourire. Je revenais près de son oreille pour venir murmurer sensuellement en continuant mes caresses.

- J'espère que ce que tu as trouvé te plaît.

J'éloignais mon visage un sourire aux lèvres, avant de commencer à descendre doucement vers son cou. Je parsemais son corps de baisers, en les remplaçants certaine fois par des morsures ou ma langue. Je descendais doucement, en passant sur ses tétons pour les torturer un peu. Puis je continuais mon chemin vers son membre déjà bien réveillé, une fois arrivé, je venais passer ma langue sur sa longueur en gardant mes yeux sur mon partenaire. Seulement, alors que j'allais continuer, j'étais dérangé par quelqu'un toquant à ma porte.

- James, c'est moi.. Je suis venue...

Je laissais échapper un soupir, en vérité, je ne voyais pas qui elle pouvait être. J'avais dû l'attirer dans mon lit. Puis elle avait dû se croire au-dessus des autres. J'étais un peu énervé, chose qui se ressentait puisque je serrais légèrement le membre de mon partenaire que je tenais encore dans ma main. Je recommençais d'un coup mes vas et vient, elle entendait comme cela que j'avais quelqu'un d'autre dans mon lit.

- Écoute, je suis occupé maintenant. Puis ce n'est pas parce que nous avons eu une nuit ensemble que je vais m'intéresser à toi, donc dégage de devant ma porte maintenant.

Je l'entendais ensuite partir en pleurant, elle allait sûrement le raconter aux gens. Cependant, je savais qu'ils n'allaient pas la croire grâce à mon masque de gentillesse. Si une personne le racontait, cela n'allait pas me porter préjudice. Je prévenais chaque fois mes partenaires que cela n'était que sexuelle, pourtant certain avait le courage de revenir certaines fois. Ils ne connaissaient pas leurs places, puis essayaient de m'avoir à nouveau. Habituellement, je les éloignais accompagné de mon masque, mais aujourd'hui, j'étais particulièrement énervé qu'on m'interrompe avec lui. Je reposais mon regard sur Hayden, il avait l'air d'être très excité, chose qui me faisait sourire légèrement. On m'avait déjà interrompu plusieurs fois, pourtant, je n'avais jamais réagi comme aujourd'hui.

- Tu veux que je continue ce que j'avais commencé gamin ?

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Rokudo Mukuro ▬ Reborn!
DC : Lavi / Camille

Messages : 75
Date d'inscription : 28/02/2017
Dim 19 Mar - 2:08


Je savais que j'allais te faire du mal


Hayden H. Neil

"Trop d'honneur mon seigneur~"


James Nightray

"Tu me fais utiliser trop d'énergie"


J'espère que ce que tu as trouvé te plaît. 

Il sourit moqueusement en guise de réponse. A défaut de lui plaire, il avait au moins la preuve que le blond n’était définitivement pas une fille et se rappela au passage que c’était bien la première fois qu’il couchait avec un mec. Non que cela le dérangeait vraiment et à la réflexion, il était plutôt curieux de savoir comment ça se passait. Es-ce que c’était vraiment différent qu’avec une fille ? Pour le moment, il ne trouvait pas vraiment… quoique, la princesse n‘avait absolument pas l’air fragile et soumise des filles avec lesquelles il avait couché jusqu’à présent. Et puis, il n’avait pas mal au cul à la fin. Que de pensées réjouissantes qui lui tirèrent un léger rire moqueur.

Qui sait ? ~

Il sursauta légèrement à la première morsure, fermant les yeux et commençant doucement ses caresses dans le pantalon du blond, son autre main caressant tendrement ses cheveux… son cou… sa nuque… telle une plume. Vraiment, ses gestes n’étaient absolument pas en adéquation avec son tempérament et sa douceur ne venait absolument pas du fait d’une quelconque fragilité de son partenaire. Ou justement, mais pas la même fragilité de celle d’une fille… gardant les yeux fermés, il sourit mesquinement.
Il sentit de nouveau le blond bouger et rouvrit les yeux pour voir vers où celui-ci se dirigeait de manière dangereuse. Dans une main, il avait encore quelques mèches blondes entre ses doigts et se fit la vague réflexion -qui ne l’occupa pas plus d’une micro seconde- qu’il devait les avoir aussi longs que lui. Il se mordit la lèvre que il sentit sa langue tout en posant sa main libre sur ses yeux, le sang perlant jusqu’à son menton. Ah, il n’y était vraiment pas allé de main morte… mais il ne voulait pas gémir… pas encore… ses lèvres s’étirèrent de nouveau dans un sourire… avant de réprimer difficilement d’un rire à n’attendant frapper à la porte. Diantre, si c’était une fille, il serait vraiment curieux de voir la tête du « commandant ». Aussi, il libéra sa vu pour observer à loisir le visage du blond.

Il mit la main devant sa bouche pour ne pas que son rire s’entende, tremblant contre son partenaire et provocant une nouvelle fois une série de frissons étranges. Il s’agissait vraiment d’une fille… Dans cette situation, il ne savait pas vraiment s’il devait avoir pitié d’elle ou de lui. Qu’es-ce que leur cher blondie allait-il décider de faire ? Il était curieux de savoir…
Il se cambra légèrement, son rire s’arrêta brutalement en sentant la main de blond se resserrer et son souffle se coupa légèrement. C’était bien beau tout cela mais lui, il n’avait strictement aucun rapport -sans mauvais jeux de mots- dans cette histoire là et aimerait bien garder sa virilité intacte si ce n’était pas trop demandé. Finalement, aucune pitié pour la fille, il avait plutôt pitié de lui là…

Il se mordit la lèvre alors que l’autre recommençait et lui saisit le poignet avec force. Sérieusement, il était pas douillet mais c’était pas vraiment la peine d’y aller comme un marteau. Déjà qu’il doutait de la santé mental de la princesse… mais là, il ne voulait absolument pas en avoir la preuve dans cette situation.
La demoiselle fut éconduit sans finesse finalement et il put entendre quelques pleurs agaçant qui lui fit lever les yeux au plafond. C’était pas sympas de faire pleurer les filles… Bon, là actuellement, il s’en foutait complètement, mais cela restait pas sympas. Il lui dirait sûrement la prochaine fois.

Tu veux que je continue ce que j'avais commencé gamin ?

Il avait le souffle un peu court et son regard trahissait son excitation malgré le léger contre-temps. La question le fit cependant légèrement rire et il caressa de nouveau tendrement la joue du blond, un sourire mesquin sur les lèvres.

Le gamin t’emmerdes mais trouve que ce serait dommage d’avoir éconduit la demoiselle pour t’arrêter en si bon chemin, tu ne crois pas princesse ?

Surtout qu’il avait beau avoir de l’endurance, cela restait la première fois qu’il prenait le contrôle de Hayden et il allait pas tenir le rythme indéfiniment malheureusement. Et il fallait avouer que ça l’emmerderait sérieusement de céder avant l’autre.
Doucement, il relâcha donc le poignet qu’il tenait toujours prisonnier, le caressant du bout des doigts et remontant lentement sur son avant bras et le creux de son coude… Puis, profitant qu’il était légèrement redressait, il effleura les lèvres du blond avec les siennes, le souffle court et un sourire moqueur collé dessus.  

“Les fous passent, La folie reste.”
@ Saya Shirayuki de N.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Jack Vessalius de Pandora Heart
DC : Allen Walker - Komui Lee - William Blake

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2017
Localisation : Quartier Général
Emploi/loisirs : Commandant des Corbeaux
Humeur : Joyeuse
Dim 19 Mar - 2:56

PV. Hayden H. Neil

Je savais que j'allais te faire du mal.

Si tu perds espoir, il ne te restera que le désespoir. C'est pour cela que je veux le raviver... Cet espoir.


Même si je souriais, j'étais vraiment énervé, j'avais envie de taper cette fille. Seulement, les gestes doux de mon partenaire me troublaient un peu plus. Il essayait de paraître fier, pourtant, il caressait ma joue ou encore mes cheveux avec tendresse. Comment être si peu en accord entre ses mots et ses gestes. Pourtant, je ne pouvais pas lui dire comme cela. Il allait sûrement le prendre mal, mais en réalité, j'avais envie de l'embêter. Il me tapait sur les nerfs avec ces fausses phrases, il ne voulait simplement pas s'avouer qu'il était tombé dans mes filets.

- Le gamin t’emmerdes mais trouve que ce serait dommage d’avoir éconduit la demoiselle pour t’arrêter en si bon chemin, tu ne crois pas princesse ?

Le voir céder me faisait légèrement sourire, mais je me doutais que cela devait cacher quelque chose. Finalement, il relâchait mon poignet, par ses gestes toujours aussi doux, il remontait vers mon avant-bras puis le creux de mon coude. Il se redressait légèrement, puis effleurait mes lèvres, son sourire idiot toujours au visage. Je le regardais un moment, avant de finalement passer mes bras autour de lui. Je laissais échapper un léger sourire, une de mes mains caressant doucement son dos.

- Tes gestes ne sont pas en accord avec tes paroles. Tu utilises des mots hautains, pour finalement me toucher avec douceur. Tu es fier ou simplement idiot?

Je laissais échapper un léger rire, en venant doucement lui voler un baiser. Je n'éloignais pas mes lèvres, je venais ensuite effleurer les siennes pour lui rappeler le toucher de mes lèvres contre les siennes il y a quelques secondes. Je venais ensuite doucement lécher sa blessure à la lèvre, prouvant sa fierté mal placée. Je pouvais sentir son corps réagir, mais le mien également. C'était bizarre, j'avais l'impression que les choses n'étaient pas pareilles que les autres fois. Ce garçon réussissait à éveiller certaines émotions en moi, il méritait que je m'intéresse un peu à lui. Depuis ma mère, personne n'avait réussi à me faire ressentir quelque chose, même pas l'envie. Lui m'énervait, me faisait rire, sourire, me donnait envie... Il était vraiment bizarre, il me faisait un peu peur. Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ces choses, petit à petit, j'avais l'impression de tomber dans un piège réciproque dans lequel nous allons nous emmêler. Je m'approchais enfin de son oreille pour venir lui murmurer d'une façon assez sensuel.

- Pourquoi te retiens-tu de gémir ? Abandonne, tu es déjà pris au piège.

Je le faisais à nouveau tomber sur le lit, je restais cependant sur les genoux pour l'observer un moment. En réalité, il était plutôt mignon, mais dans cette situation, il était vraiment sexy et excitant. Je commençais à perdre patience, mais il fallait que Hayden puisse marcher demain donc je ne devais pas le blesser. Je décidais de retourner m'occuper de mon partenaire, en venant passer ma langue sur l'endroit où j'avais légèrement serré avant. Je caressais donc son membre avant ma langue, pendant que mon autre main glissait vers son postérieur afin de le préparer. Je le pénétrais d'un doigt, mais je m'arrêtais quelques secondes en remarquant qu'il était vraiment très serré. Ce garçon devait être vierge, il ne devait pas avoir eu de relation avec un homme avant moi. Cette perspective me faisait légèrement sourire, j'étais plutôt content d'être le premier. Je recommençais mes caresses à son membre, avant de finalement le prendre dans ma bouche pour recommencer des vas et vient. Je bougeais légèrement mon doigt, puis quand je remarquais qu'il s'était habitué un peu, j'en ajoutais un deuxième. Je laissais ensuite son membre tranquille pour me redresser, je ne bougeais pas mes doigts, mais je l'aidais à se placer un peu de côté pour ne pas avoir trop mal. Je recommençais ensuite à bouger mes doigts mais cette fois plus vite, il commençait doucement à être habitué et l'entrée devenait moins serrée. Je gardais mon regard sur son visage, afin de savoir s'il aimait ou non. Bizarrement, je faisais attention à son plaisir, c'était tout de même sa première fois. Seulement, la chose bizarre, c'est que je n'avais jamais fait ça pour les autres. Bien entendu, je n'avais jamais été violent avec ceux qui perdaient leurs virginités dans mon lit. Seulement, je n'avais jamais été si attentionné envers eux.

- Même si tu n'es pas honnête, ton corps ne ment pas lui. Seulement, j'aimerais beaucoup l'entendre de ta bouche.


© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Rokudo Mukuro ▬ Reborn!
DC : Lavi / Camille

Messages : 75
Date d'inscription : 28/02/2017
Dim 19 Mar - 11:56


Je savais que j'allais te faire du mal


Hayden H. Neil

"Trop d'honneur mon seigneur~"


James Nightray

"Tu me fais utiliser trop d'énergie"


Quand ses bras passèrent autour de lui, il se demanda ce que le blond allait inventer, encore plus peut-être parce que son sourire semblait un peu plus vrai qu’au début, ce qui était sensé être une bonne nouvelle pour lui… mais qui se révélait un soupçon dangereux et il se félicita de ne pas avoir à se coltiner le blond 24h/24. Ses mains caressèrent son dos et il frissonna alors qu’un de ses propres bras enserrait la taille de son partenaire, la ramenant un peu vers lui de manière inconsciente. Si cela n’avait pas été dans se contexte, il aurait presque pû avouer qu’il se sentait bien là, dans les bras du commandant.
Son sourire moqueur étira un peu plus ses lèvres : ils n’étaient pas du tout dans le genre de bon contexte. Et dans un sens, il ne regrettait absolument pas de ne pas avoir connu le blond en tant qu’amant avant.

Tes gestes ne sont pas en accord avec tes paroles. Tu utilises des mots hautains, pour finalement me toucher avec douceur. Tu es fier ou simplement idiot? 

Il pouffa d’un léger rire avant que l’on vienne lui voler un baiser et « soigner » la blessure qu’il venait de se faire à la lèvre. En les regardant ainsi, on ne pourrait que difficilement croire ce qui avait causé cette situation au départ. Et c’était bien cela qui le faisait rire, c’était tout de même un sacré revirement de situation. A moins que ce cher commandant aurait été aussi doux avec Hayden malgré ses paroles ? Il avait tout de même un sérieux doute. Mais ce qu’il savait, c’était que Hay’ l’aurait absolument pas prit comme lui… Mais encore une fois, aucune de ses pensées ne vinrent s’inscrire sur son visage.
Le blond lui donnait envie... et il commençait à avoir vraiment faim de lui.

Je ne prends aucune réclamation ce soir princesse, répondit-il à voix basse et amusé.

Et a la réflexion, il était sûrement juste de dire qu’il ne les prendrait pas plus tard non plus. Mais le blond avait de la suite dans les idées puisqu’il lui posa une autre question à laquelle il répondit en secouant légèrement la tête de gauche à droite dans un sourire qui se voulait amusé mais désabusé. Pris au piège ? Il venait de comprendre qu’il jouait un jeu bien plus dangereux que ce qu’il aurait cru au premier abords, mais il ne se sentait pas encore « pris au piège ». Il était confiant au fait que par la suite, c’était Hayden qui gérerait cet énergumène de Commandant et donc, qu’il n’avait rien à craindre. Bien qu’il pouvait sans mal imaginé le blond faire des stratagèmes tout aussi dangereux qu’étranges pour le faire sortir, mais il n’y avait que peu de risque n’es-ce pas ? Qui voudrait signer comme ça propriété une personne que l’on détestait autant ? Vraiment, la situation l’amusait.
Cependant, même le souffle chaud du blond contre son oreille lui provoquait à présent des sensations étranges. Il avait terriblement chaud et regardait le blond avec des yeux embués de désir alors que sa main restait posé sur sa taille, la caressant avec douceur. Dans une autre situation, il n’aurait pas aimé être observer de haut de la sorte mais là, c’était différent. En réalité, cela lui avait même tiré un sourire… sincère ? Charmeur ? Un léger mélange entre les deux, mais loin de celui moqueur et mesquin qu’il avait eut jusqu’à présent. Il fallait dire que ce putain de commandant n’était vraiment pas moche à regarder, surtout là, maintenant.

Sa main libre serra de nouveau les draps alors qu’il se courbait légèrement et fermait les yeux alors que sa main qui était sur la hanche de blond avait migré doucement vers sa chevelure. Il appréciait beaucoup la douceur de ces derniers, trouvant cela reposant.
Quand il sentit un doigt le déranger, sa respiration se coupa légèrement alors qu’il se mordait une nouvelle fois la lèvre. Il aurait dû s’y étendre mais ce n’était pas vraiment le cas et la sensation n’était pas vraiment agréable. Il soupira un peu, soulagé que son partenaire décide d’y aller doucement avec lui, se faisant la réflexion que dans le cas contraire, ça aurait était bien pire que ce qu’il aurait pensé mais cette pensée fut brutalement coupé par la bouche de l’autre et il ouvrit les yeux, mettant sa main et le draps sur son visage pour étouffer un gémissement à défaut de calmer les tremblements de plaisir qui le ravager comme les vagues d’une mer agité. Cela avait le mérite de le distraite de la douleur efficacement, même s’il n’oubliait pas l’intrus… et celui qui venait de le rejoindre, le faisant pousser un second soupire crispé. Mais il sentait les efforts que le blond faisait pour ne pas lui faire mal et il ne pouvait que le remercier mentalement pour cela. Une chose était sûr, il avait de plus en plus de mal à garder la tête froide.

Il sentit la pression se relâcher légèrement et il en profita pour écarter le draps de son visage, le gardant dans sa main fermer et observant son partenaire alors qu’il se positionnais comme l’autre le voulait. Son souffle était vraiment haletant malgré ses efforts pour le contrôler au maximum et son visage était rouge. Les réactions de son corps parlait très bien pour lui et était parfaitement honnête dans cette situation où il ne le serait probablement pas.

Même si tu n'es pas honnête, ton corps ne ment pas lui. Seulement, j'aimerais beaucoup l'entendre de ta bouche.

Un sourire moqueur étira ses traits et il se hissa difficilement sur son coude pour se redresser, son corps tremblant un peu trop à son goût pour rendre ses gestes simples et précis et il plissa les yeux pour se concentrer. C’était vraiment différent de toutes ces autres fois. Parce qu’il était un homme ? Il ne savait pas vraiment et n’était pas vraiment en l’état d’y penser pour le moment.
Sa main libre se posa tendrement sur la joue du blond, dérapant sur sa nuque pour l’attirer avec douceur vers lui, arrêtant ses lèvres à quelques millimètres des siennes. Puis, joueur, il lui fit une légère pichenette amicale sur le front.

Jamais le premier soir princesse, c’est une question de principe. Annonça-t-il dans un murmure amusé.

Pour entendre les bruits de couloirs et espionner les réactions, il avait cru comprendre que ce n’était pas dans les principes du Commandant d’accorder autre chose que seulement un soir à ses partenaires.
Comblant la distance séparant leurs lèvres, il l’embrassa avec une faim non dissimulée pourtant, le baiser qu’il donnait restait étonnamment doux. Il restait dans sa contradiction alors que sa main qui était sur la joue de son partenaire se perdait avec cette même douceur dans sa nuque, son cou… descendant lentement sur son torse pour jouer avec chaque centimètre de peau qu’il pouvait atteindre. Et bien vite, sa langue demanda l’accès à celle de son partenaire, voulant jouer avec elle de manière plus passionnée.
“Les fous passent, La folie reste.”
@ Saya Shirayuki de N.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Jack Vessalius de Pandora Heart
DC : Allen Walker - Komui Lee - William Blake

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2017
Localisation : Quartier Général
Emploi/loisirs : Commandant des Corbeaux
Humeur : Joyeuse
Ven 21 Avr - 6:26

PV. Hayden H. Neil

Je savais que j'allais te faire du mal.

Si tu perds espoir, il ne te restera que le désespoir. C'est pour cela que je veux le raviver... Cet espoir.


- Même si tu n'es pas honnête, ton corps ne ment pas lui. Seulement, j'aimerais beaucoup l'entendre de ta bouche.

Il me regardait un moment, son sourire moqueur de retour. Il se hissait sur ses coudes, je pouvais voir son corps trembler sous mes gestes, chose qui me faisait assez plaisir. Voir cet homme si sûr de lui ne plus contrôler son corps sous mes attentions était vraiment plaisant. Il avait l'air de réellement apprécier ce moment, mais il fallait se l'avouer, il était plutôt mignon donc il me donnait plutôt envie d'en profiter. Même si je ne pouvais pas encore distinguer l'envie que j'avais de le tyranniser et l'envie de prendre soin de lui, elles se mélangeaient pour ne faire qu'un. J'étais surpris en sentant son toucher sur ma joue, il m'attirait vers lui pour à nouveau se moquer de moi. Je ne pouvais pas m'empêcher de rire légèrement, malgré la situation, il ne perdait pas sa fierté mal placée.

- Jamais le premier soir princesse, c’est une question de principe. Annonça-t-il dans un murmure amusé.

Donc il ne comptait pas me montrer le plaisir que je lui procurais. Il avait dû entendre ma réputation, il n'est vrai que pour éviter les problèmes, je n'accordais seulement qu'une nuit. Il ne voulait pas faire partie des autres, comme s'il n'était rien? Je ne comprenais pas trop, mais je savais que si je lui demandais, il allait se moquer de moi et me cacher la vérité. Je devais donc trouver la vérité de moi-même, mais s'il souhaitait plus d'une nuit, il allait le montrer lui-même. Perdu dans mes pensées, je sentant ses lèvres sur les miennes. Il me montrait une légère passion qui était assez étonnante, mais il gardait une certaine douceur. Cette enfant continuait à m'étonner de plus en plus, chose qui me plaisait assez. Ses mains se baladaient doucement sur mon corps, pendant que sa langue demandait l'accès à la mienne chose qui je lui accordais. Je profitais de ce baiser des plus passionnés pour rajouter un doigt. Je le bougeais accompagné des deux autres afin d'élargir le passage. Je ne voulais pas lui faire mal, donc il fallait que celui-ci soit bien préparé. Je finissais par sortir mes doigts en rompant le baiser, je le poussais légèrement sur le lit en le regardant un moment. J'avais vraiment envie de le prendre, mais il fallait que j'y aille doucement où je risquais de lui faire mal. Mes yeux pouvaient montrer l'envie que je ressentais envers cette enfant. Je posais ma main droite sous la jambe d'Hayden, avant de le retourner pour qu'il soit sur le ventre. Je plaçais ensuite, mes mains sur chacune de ses fesses, avant de venir m'occuper de la préparation avec ma langue. Je savais qu'il fallait humidifier l'endroit pour éviter la douleur, pour le moment, je ne pouvais pas faire mieux. Je m'occupais donc de lui en jouant avec ma langue, chose que j'avais l'habitude d'utiliser. Après un léger moment, je m'arrêtais finalement pour me mettre à genoux afin d'ouvrir mon pantalon. Je retirais celui-ci en amenant mon bas avec lui, un léger sourire mesquin au visage je reposais mon regard sur mon partenaire encore sur les genoux.

- Alors, ne vas-tu pas me faire du bien également?

Je savais qu'il ne le ferait pas, vu sa fierté mal placée. Seulement, j'avais envie de voir jusqu'où je pouvais le pousser. J'aimais beaucoup le tyranniser, plus que les autres. C'était la première fois que je rencontrais quelqu'un qui me donnait envie de le tyranniser autant, c'était bizarre. Enfin ce n'était pas des choses qui m'intéressaient vraiment pour l'instant, je voulais voir ce qu'il allait faire. Allait-il m'écouter? Me demander la suite? Prendre son air hautain ou au contraire me montrer une autre facette de lui? J'avais pu entrevoir celle du plaisir, mais j'avais envie d'en voir plus. J'avais envie de voir la tête qu'il ferait quand il avait envie de quelque chose, mais surtout son côté mignon. Hayden devait en avoir un, un homme avec un caractère comme le sien devait cacher beaucoup de secrets que j'avais envie de savoir.

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Rokudo Mukuro ▬ Reborn!
DC : Lavi / Camille

Messages : 75
Date d'inscription : 28/02/2017
Ven 21 Avr - 23:13


Je savais que j'allais te faire du mal


Hayden H. Neil

"Trop d'honneur mon seigneur~"


James Nightray

"Tu me fais utiliser trop d'énergie"
Il n’avait pas relevé l’appellation, ce qui ne fit qu’accroître un peu plus son sourire. Il fallait dire que « princesse » lui allait plutôt bien avec ses cheveux long et son visage délicat. Cela faisait peut-être un mauvais effet de dire cela en étant membre de l’église mais il fallait dire ce qui était, le commandant des Crows devant lui était beau à damner les saints. Il c’était peut-être embarqué dans un mauvais plan là… Même si pour le moment, il lui semblait qu’il ne se débrouillait pas trop mal. Surtout que les lèvres de l’autre pour lui servir de bâillon face à un gémissement inopportun étaient des plus agréables et puis comme ça, on ne pouvait pas dire qu’il ne faisait pas d’efforts. Entre les doigts et les baisers, il perdait pieds doucement. Heureusement qu’il n’était pas puceau ou le peu de contrôle qu’il avait sur lui-même aurait volait en éclat à l’instant s’il avait tenue jusque là.
Et heureusement aussi qu’il était terriblement de mauvaise fois, ça aidait pas mal…

Il retomba en arrière alors que le baiser était rompu… trop violemment à son goût mais il ne montra rien si ce n’était qu’un sourire mesquin alors que ses yeux étaient embués par leur échange. Un léger rire masquant ce que remuait en lui le regard rempli d’envie du blond, envie qu’il s’efforçait de cacher au maximum dans le sien. Et si son regard le trahissait, ce qui ne doutait pas vraiment malgré ses efforts, il espérait au moins que son sourire remplis de suffisance et d’orgueil tempère un minimum cela. S’il avait un temps soit peu honnête, il aurait avoué à quel point c’était dur de ne pas ce coller au blond qui le fixer ainsi, penché au-dessus de lui et aussi combien c’était difficile de ne pas lui hurler dessus de le prendre dans la seconde au lieu de faire tant de manières. Il était un homme, pas une vierge effarouché ou… une princesse. Son sourire s’étirant soudainement en un moqueur.
Mais s’il aurait dû être encore plus honnête, il était quand même touché que le blond fasse aussi attention au corps de Hay’ et ne le prenne pas comme une bête sauvage. Bien que c’était sûrement ce qu’il avait prévu au départ… mais cette pensée fut vite chassé quand il fut retourné sur le ventre sans imposer la moindre résistance.

Après les lèvres, ce fut les draps qu’il bénie silencieusement et à défaut de pouvoir penser correctement ou à autre chose, il pouvait s’étouffer avec de manière plutôt efficace il devait l’avouer. Même s’il ne pouvait masquer le frisson de désir qui parcourait sa colonne vertébrale tout en hérissant le duvet de son dos, ni même cacher ses doigts qui enserrait fortement le draps sur lequel il reposait. Mais jamais le premier soir, c’était quelque chose qu’il c’était promis envers le blond alors, si ses gestes parlait pour lui, il ne hurlerait pas son plaisir, ni ne pousserait de gémissements.
Le défis ce montrait ardu et de taille… mais monsieur l’orgueilleux à la fierté mal placé aimait ce genre de défis, surtout que le blond semblait bien savoir jouer lui aussi. Il était presque ravis que ce soit ce type qui le « torture » plutôt qu’un autre pervers louche… Parce que mine de rien, le blond ne lui semblait pas pervers. Du moins, pas au sens comme il attendait lui et dieu savait qu’il accordé parfois des définitions bien étranges aux mots…

Alors, ne vas-tu pas me faire du bien également?

Bonté divine…
La voix lui avait parut un peu sourde à ses oreilles et un léger rire le secoua alors qu’il avait toujours la tête enfoncé dans les draps. Lui faire du bien ? Sérieusement, le blond avaient d’étranges idées en tête et l’avoir comme Commandant n’était pas vraiment ce qu’il pouvait qualifier d’ennuyant ou de facile. Pauvre Hayden, il allait falloir qu’il le sorte de là et vite… sauf que la tâche allait être ardu au vue de ce que son protéger éprouvait pour la princesse. Misère… Mais puisqu’il était partie depuis le début pour jouer, il allait vraiment jouer jusqu’au bout alors, il se retourna sur le dos dans un geste un peu maladroit, il fallait l’avouer.
Là, il aurait bien aimé souffler un moment, maudite princesse.

Une larme unique perlait de son œil rouge alors que son visage et son sourire montraient clairement l’amusement, seul son regard montrait un désir particulièrement ardent. Presque bestial en réalité, le jeu qu’il faisait augmentait également le tout, car jamais il n’avait montré autre chose qu’un désir sage pour une femme dont il partagé la couche. Il trouvait cela… plutôt grisant. Mais comme il n’était pas honnête, il n’en dirait rien.

Me crois-tu impoli princesse ? Je suis atrocement vexé~

Il rit de nouveau, moqueusement avant de se redresser toujours avec une certaine maladresse… presque attachante. Heureusement pour lui que Hayden était maladroit en tant normal ainsi, il pouvait garder un certain contrôle sur ses gestes. Du moins, faire semblant que c’était habituelle au maximum…
En plus des mots qui ne suivait pas ses gestes, c’était maintenant son regard qui semblait dénoter. Alors que celui-ci montrait une bestialité et une envie violente à la limite de la folie ou de la pure destruction, sa main effleura une nouvelle fois avec douceur la joue de son compagnon du soir et il effleura lentement ses lèvres des siennes, le touché aussi léger qu’une plume mordillant avec une certaine affection la lèvre inférieur de son partenaire sans pour autant l’embrasser puis finit par s’éloigner juste assez pour lui tirer moqueusement la langue sans le toucher. Toujours avec cette langue, il passa sur le torse dénudé du blond jusqu’à trouvé… quelque chose de particulièrement… intéressant ? Chose d’intéressant qu’il prit en bouche sans même demander l’avis du propriétaire. Il faisait ce qu’il voulait après tout et ça lui paraissait appétissant. Ces mains étaient descendu sur les hanches de son partenaire, l’autre dérivant un peu de sa trajectoire pour explorer le fessier du blond alors qu’il travaillait consciencieusement avec sa langue. Il était toujours très précis et concentré sur son travail, c’était l’une de ses qualités si l’on pouvait dire ainsi…
“Les fous passent, La folie reste.”
@ Saya Shirayuki de N.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Gray Man :: Cela est plus agréable d'avoir une maison où rentrer.. :: Le coeur de la congrégation :: Quartiers de Crows :: Chambres :: Chambre du Commandant-
Sauter vers: